#PRAYFORPARIS

Partagez | 
 

 (F/LIBRE) TROIAN BELLISARIO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: (F/LIBRE) TROIAN BELLISARIO   Sam 5 Juil - 13:28


crédits : ladybellisario@tumblr.com

June Ayleen St.John
i'm already yours

NOM(S) ✮ Au choix je n'ai pas de préférence particulière je dois avouer PRENOM(S) ✮ Dans ma présentation je ne l'ai pas nommée, et là c'est un nom mis ici au hasard, c'est totalement libre donc. DATE DE NAISSANCE ✮ Au choix mais il faut qu'elle ai entre 28 et 31 ans. LIEU DE NAISSANCE ✮ Au choix mais devait être à Washington il y'a dix ans de cela. STATUT CIVIL ✮ Au choix, cependant elle est maman célibataire d'un petit garçon de 8 ans, Noam. ETUDES/METIER ✮ Au choix, mais je la voyais dans une branche assez artistique. TRAITS DE CARACTÈRE ✮ June est douce, gentille et respectueuse. Cependant il faut savoir ce méfier de l'eau qui dort, car elle sait aussi sortir ses griffes quand il le faut. GROUPE ✮ Au choix.
Hell of a ride
Son histoire est relativement libre hormis quelques points à respecter pour être en cohérence avec la mienne, et surtout avec le lien qui les unis tout les deux.
✮ elle à eu un accident de voiture avec sa soeur lorsqu'elle avait 21 ans, cette dernière conduisait et à perdu la vie. June est quand à elle restée quelques jours dans le coma, et lorsqu'elle c'est réveillé elle avait une légère commotion cérébrale et une jambe fracturée. Mais surtout la douleur d'apprendre que sa soeur n'était plus ...
✮ Drew était dans la voiture d'en face, il n'était que passager mais c'était son meilleur ami qui conduisait et celui-ci à perdu la vie aussi. June n'a jamais su la vérité car il lui a caché.
✮ ils sont tombés amoureux et sont restés ensembles pendant près de deux ans, avec elle il était un homme différent, amoureux il s'apprêtait à la demander en mariage
✮ elle a découvert la vérité quand elle est retombé sur un journal qui relatait l'accident, un journal de l'époque qui était resté dans une boîte chez ses parents. En voyant les noms des passagers de la voiture d'en face elle a reconnu celui de Drew et voir qu'il lui avait mentit lui à brisé le coeur, quand elle l'a confronté il n'a pas su quoi lui répondre et elle a déclaré ne plus jamais vouloir le revoir.
✮ elle a découvert quelques mois plus tard qu'elle était enceinte, mais n'a pas voulu revoir Drew assumant la grossesse toute seule.
✮ Aujourd'hui ils vont ce revoir par pur hasard, et les choses vont êtres compliquées car il n'a jamais aimé qu'elle et ne l'a jamais oubliée ...


Between the lines
 
DREW O'LEARY« A quoi tu pense ? » le regard dans le vide il n'avait même pas remarqué qu'elle venait de se réveillait. Quand il pose son regard sur elle, elle sourit de ce sourire merveilleux « A rien. » Il attrape sa main moins gelée que d'habitude, et se rapproche du lit. Avec les murs blancs de sa chambre d'hôpital son teint parait plus pale qu'il ne l'est normalement, mais ses yeux brillent de malice tandis qu'elle sourit à nouveau avant de chuchoter « Tu mens. » Elle avait raison, il mentait. Il ne pensait pas à rien, il repensait à ce soir là quand il avait accepté ce défi ridicule de finir le plus rapidement possible les verres de vodka présentés devant lui, il voulait seulement montrer une bonne fois pour toute à Josh qu'il était plus fort que lui. Il revoyait son ami prendre les clefs de la voiture en criant haut et fort que si il ne pouvait pas le battre à ce jeux là, il pouvait au moins conduire. « Je ne te mens jamais. » Et c'était faux encore une fois, toute leur relation était un mensonge, tout ce qu'elle croyait qu'il était. D'un geste incroyablement doux elle caresse la main du jeune homme qui inspire finalement en lui souriant. Il lui ment depuis le début, et n'arrive plus à ce sortir de ce mensonge. « Une infirmière est passé avec ton plateau repas quand tu dormais, je lui ai dit que lui dirais quand tu te réveillerais mais ça avait l'air franchement dégueulasse» elle se met à rire et s'arrête doucement car cela lui fait mal, les tuyaux reliés à son nez l'empêchent de respirer correctement tandis que son pied alors pendu au plafond ne dois pas bouger « Est-ce que tu me fais confiance ? » Elle acquisse comme si cela paraissait évident. Il lui fait un clin d'oeil avant de lui dire qu'il va vite revenir, et sort de cette pièce. En fermant la porte il ne peux s'empêcher à la première fois ou il est rentré. Josh avait trop bu ce soir là, il le savait car lui aussi et des deux il était celui qui tenait le mieux l'alcool, et pourtant il l'avait laissé conduire principalement parce qu'au moment ou il avait voulu l'en empêcher Carrie c'était mise à vomir sur ses pieds. Alors il l'avait aidé à monter à l'arrière du Range Rover et avait prit place côté passager, pendant tout le trajet Josh et lui c'était disputés si bien qu'a plusieurs reprises ni l'un, ni l'autre ne regardait la route et ils n'avaient pas vu la voiture arriver en face d'eux à temps. Quand Drew avait voulut prendre le contrôle du volant, il était trop tard ils entraient déjà dans un arbre. Il avait ouvert les yeux à nouveau dans l'ambulance, on lui avait rapidement expliqué qu'il avait prit un coup au cerveau et que l'on devait vérifier qu'il ne saignait pas de l'intérieur, on n'avait rien voulu lui dire sur l'état de Carrie ou celui de Josh. Arrivé à l'hôpital ses parents l'attendaient, effrayés, et c'étaient précipités sur lui afin de s'assurer qu'il allait bien, et il allait bien il n'avait rien pas même une petite égratignure. Plus tard il avait enfin réussit à les convaincre de les laisser voir Carrie qui avait elle un bras casser, mais rien de grave plus shooté par la morphine qu'autre chose. Mais rien sur Josh, personne ne voulait rien lui dire et quand il pensa trouver sa chambre ce n'est pas lui qu'il vit en poussant la porte, il tomba sur cette jeune fille inconsciente. Plus tard on lui apprendra qu'elle était dans l'autre voiture, rentrant d'une exposition avec sa grande soeur et qu'elle était dans le coma. C'est la première fois qu'il posa ses yeux sur elle, comprenant l'ampleur des débats. Ce n'est qu'en retournant dans sa chambre que ses parents lui avait appris que Josh n'avait pas survécut à l'opération. Tandis qu'il marche dans les couloirs cherchant un distributeur automatique son téléphone vibre à nouveau dans sa poche, il l'a ignoré toute la matinée mais ne peux plus le faire a présent, il sait que si il s'agit de sa mère il en entendra parler pendant des années. Ce rendant dans ses messages il voit qu'il s'agit en fait de Carrie qui l'a appelé cinq fois déjà, laissant finalement un message Ecoute Andrew, je sais ce que tu pense, mais ce n'est pas ta faute ... Tu devrais venir, j'ai besoin de toi, et lui aussi; je suis sûr qu'il te voit de là haut et te traite d'idiot pas fini parce que tu refuse d'aller à son enterrement. la voix de Carrie ne pétille plus comme avant, qu'ils le veuillent ou non cet accident les à changés tout les deux. S'il te plait, vient. Incapable d'entendre plus il éteint son téléphone et s'arrête au milieu du couloir, d'un geste rapide il essuie la larme qui coule le long de sa joue. La colère l'empare rapidement, et lorsqu'il arrive devant le distributeur celui-ci ne semble pas accepter les pièces qu'il souhaite entrer à l'intérieur. De rage, il tape contre la vitre, s'écorchant les poings au passage. Quand il revient dans la chambre un bon quart d'heure plus tard, les bras remplis de cochonneries et enfin calmé, la jeune femme l'accueil en riant « Si on te voit ici avec tout ça ... » Il fait tomber les paquets sur le lit et l'arrête rapidement « Fait moi confiance, si tu peux manger leur steak en caoutchouc tu peux manger ça. On l'apprend en troisième année de médecine, c'est juste pour que tu ne te sente pas trop à l'aise à l'hôpital, ils ne voudraient pas que les gens restent tu comprends. » Voulant ignorer sa peine, il avait tenté d'en savoir plus sur la jeune femme dans le coma, et étrangement il n'arrivait pas a s'en détacher, ce faisant passer pour un ami auprès de ses parents il a passé le plus clair de son temps à son chevet plutôt que nul part ailleurs. « Tu est incroyable Drew. » Elle attrape une barre chocolatée et n'attends pas qu'on lui dise de l'ouvrir pour l'engloutir. Il a l'impression de la connaître depuis toujours, et il à l'impression qu'elle est la seule à le connaître. Seulement celui qu'elle connaît n'est qu'un mensonge, elle ne sait rien, elle ne sait pas quel homme ingrat il à pu être, elle ne sait pas quel homme détestable il est, elle ne sait pas qu'il était lui aussi dans l'accident, elle ne sait pas qu'il aurait pu empêcher qu'elle ne perde sa soeur. (...) Un instant il reste en arrière, il lui semble impossible d'avancer et ce mêler a la foule. Il n'est pas à l'aise dans ce costume qu'il a emprunté a un ami, il n'est pas à l'aise ici dans cette ambiance maussade et lourde. Son regard est posé sur Carrie, le visage caché par un immense chapeau ce tenant auprès de Simon et de la mère de ce dernier. Chaque personnes présentes ici pleure, tient quelqu'un dans ses bras, rive son regard sur cette boîte noire laquée qui va bientôt s'enfoncer sous terre et cela lui semble irréel, voir impossible. Il ce souvient alors de la première fois ou il avait rencontré Josh, il l'avait martyrisé parce qu'il était différent de lui, parce qu'il était trop gentil et que cela ne pouvait pas continuer, qu'il fallait qu'il ce durcisse un peu. De bien des personnes, il n'aurait jamais pensé devenir ami avec lui, cela semblait irréel pour certains mais rapidement Josh avait intégré son groupe d'amis et était devenu son meilleur ami. Le frère qu'il n'avait jamais eu, il était un membre de sa famille comme lui était un membre de la famille Peterson, c'était ainsi. Quand l'histoire de Natacha était survenue ils c'étaient divisés, ne s'adressant plus la parole et bien trop fiers pour avouer à l'autre que c'était ridicule. Le prête prononce quelques mots, et la mère de Josh s'effondre dans les bras de son fils aîné. Lorsque tout le monde s'en va, Simon qui semble l'avoir remarqué depuis le début s'avance jusqu'à lui et il ce sent mal à l'aise, pas du tout a sa place. « Je suis désolé, je ne devrais pas être là. » Le regard de Simon est dur, il à le visage fermé mais cela serait bizarre si ça n'avait pas été le cas. Drew commence à faire demi-tour quand le jeune homme l'interpelle. Surpris le nouveau diplômé en médecine le regarde sans comprendre, il à toute les raisons de le détester parce qu'il à couché avec sa fiancée, parce qu'il n'a pas su arrêter son frère quand il le fallait, parce qu'il était un con voilà tout. Et un instant il se prépare mentalement à ce faire laminer le visage mais cela ne vient pas « Merci d'être venu, Andrew. » Simon ne l'appelait jamais comme ça, pas même la première fois ou ils c'étaient rencontrés. Personne ne l'appelait comme ça a part sa mère, et Carrie quand elle voulait prendre un ton grave. Il acquisse avec gravité comme si c'était normal qu'il soit venu, pourtant il n'avait pas voulu y mettre un pied car il ne s'en sentait pas capable, jusqu'à ce que son père lui fasse entendre raison. « Mais tu comprendra qu'on ne veux plus te voir, jamais. » le coup de poing est donc virtuel, mais tout aussi douloureux. Pendant des années les Peterson et lui étaient liés comme les doigts d'une main, ils faisaient tout ou presque ensembles, bien entendu il savait qu'il ne pouvait plus les regarder en face après ce qui c'était passé, il en était incapable mais l'entendre dire était une chose différente encore. Simon n'attends pas de réponse, il lui tourne rapidement le dos pour rejoindre sa mère qui ne posera pas une seule fois son regard sur lui. Il n'arrive pas encore à se rendre compte que c'est la dernière fois qu'il les voient, si son père lui a répété maintes fois que ce n'était pas sa faute tout ce qui était arrivé, lui savait que c'était faux. Si il n'avait pas couché avec Natacha, Josh et lui ne ce serait jamais lancé dans ce combat de coqs ridicule, si ils n'avaient pas voulu jouer à celui qui était mieux que l'autre, jamais il n'aurait laisser qui que ce soit conduire cette voiture après avoir autant bu. Il avait certes la réputation d'être un con, mais il n'était pas idiot pour autant. Carrie lui sourit au loin et si il serait normalement aller jusqu'à elle, il la regard un instant afin de mémoriser les détails qu'il souhaite emporter d'elle avec lui et fait demi-tour, s'éloignant d'elle sans même lui adresser la parole. Il marche de plus en plus vite, desserre sa cravate et prend le premier taxis qui arrive là, enfin au calme dans l'habitacle métallisé il sort son téléphone qui sonne toujours, affichant encore le numéro de la jeune femme. Il ouvre la fenêtre et le balance, sans prendre garde au regard du conducteur, il ne veux plus entendre parler de tout ça, il ne peux plus voilà tout. Quand il arrive à l'hôpital il est dans un sale état mais finalement c'est ici qu'il ce sent le mieux ... Elle est allongée dans sa chambre, plongé dans son livre préféré de Jane Austen et ne l'entend pas tout de suite arriver mais quand elle relève les yeux le spectacle qu'elle voit n'est pas des plus glorieux. Il à prit la pluie, son costume est taché de boue et il a pleurer, lui qui ne pleurait jamais. Ils restent ainsi un instant, sans parler tandis qu'elle dépose son lit. Il ne sait pas quoi faire, il veut lui dire la vérité sur cette nuit là mais il la perdrait il le savait, hors il en était hors de question. C'était le première fois de sa vie qu'il ressentait autant de sentiments à l'égard de quelqu'un, d'une fille, car au fond il le savait, il l'aimait. « Vient ...» chuchote t-elle finalement, tentant de lui faire une place a ses côtés. Il ôte sa veste qu'il dépose délicatement sur le dossier de la chaise et avance doucement vers le rebord du lit sans ce faire prier. Il ce glisse à ses côtés avec précaution car il ne veut surtout pas lui faire de mal. Elle glisse son bras droit derrière ses épaules et l'attire contre lui, de cette façon il entend à quel point son coeur bat tranquillement, et sans qu'il ne s'y attende elle dépose un baiser sur son front « Je suis là. » il ferme les yeux face à cette déclaration. C'était impossible a expliquer, ils étaient devenus si proches en si peu de temps, deux étrangers que le destin avait rassemblé de façon peu conventionnelle.  « Tu ne sais pas quel genre de con je suis, tu ne sera pas toujours là.» murmure t-il à son tour. Elle ne répond pas tout de suite jusqu'à ce qu'il sente la pression de sa petite main sur sa joue encore mouillée, elle plonge son regard doré dans ceux du jeune homme avant de déclarer « Je sais exactement qui tu est. » elle avance son visage près de lui, si près qu'il pourrait détailler les pupilles de la jeune femme. Jamais il n'a voulu offrir tant de douceur à une femme, et tandis qu'elle dépose ses lèvres tièdes et charnues sur les siennes, il prolonge le baiser dans une douceur qui lui était jusqu'alors inconnue. C'est décidé, il ne pourra jamais lui avouer la vérité, car vivre sans elle serait impossible pour lui. (...) « Dit moi Brooks est-ce que je ressemble à un putain de clochard ? » la haine s'entend dans ses paroles, Brooks en face de lui lève les yeux au ciel, ce n'est pas la première fois qu'il lui parle ainsi et ce ne sera pas la dernière. « Tu veux la réponse franche, ou le mensonge qui te fera plaisir ? » Cette remarque le désole, mais il ne se rend pas vraiment compte de l'enfer qu'il à fait vivre à tout le monde ses derniers temps. Son appartement est une vraie poubelle, et il pue, clairement il shlngue grave, une vieille carcasse sentirait mieux que lui. Puisqu'il ne répond pas, Brooks poursuit « Le type que je vois là ce n'est pas toi Drew, c'est un pauvre mec. »  Cette remarque aurait pu être un électrochoc mais ce ne fut pas le cas, bien au contraire finalement cela ne lui faisait rien. Il ce foutait de tout maintenant, plus rien n'avait de sens, plus rien ne valait la peine d'être vécu. Il ce laisse tomber sur le canapé parsemé de boites de pizzas vides et prend sa tête dans ses mains « Mais ressaisi toi bordel, tu peux pas rester comme ça ! » Il l'entend s'activer dans tout les sens, le connaissant ce maniaque est en train de commencer à ranger ce désordre catastrophique. C'est ce que lui même aurait fait normalement, il ne supportait pas que les choses ne soient pas à leur place, encore plus lorsqu'il s'agissait de son appartement qu'il chérissais tant. C'était idiot mais c'était ici que les plus beaux moments de sa vie c'étaient déroulés. « Ca sert à rien ... » Il entend un sac poser sans délicatesse aucune par terre, des bruits de papier et un souffle indiquant que Brooks est énervé, beaucoup énervé « Bien sûr que si ! T'es con ou tu le fais exprès ? » La question était idiote, il était con c'était un fait établit. Pendant cette dernière année il avait vécut le paradis, c'était idiot de dire ça il le savait mais c'était la pure vérité. Jamais il n'avait vécu ce genre de relation jamais il n'avait dit à quelqu'un qu'il l'aimait - pas même à sa mère -, jamais il n'avait pensé à un futur avec qui que ce soit et elle avait révolutionné tout ça, elle l'avait complètement changer. Pourtant mentir était resté dans son sang, il avait toujours était un très bon menteur alors pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Il savait que si il était totalement honnête il avait beaucoup à perdre, mais mentir revenait au même résultat. Il ne savait pas comment mais elle avait tout appris, il n'y avait pas pire timing puisqu'il allait lui demander de l'épouser ... Elle était arrivée au restaurant les larmes aux yeux, rapidement il c'était levé pour la rejoindre inquiet et quand il avait voulu la toucher elle c'était dégagée avant de le gifler. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre ce qui était en train de ce passer. Elle lui avait demandé comment il avait osé lui mentir, lui avait rappelé que ce jour là elle avait perdu sa soeur, elle l'avait repoussé a nouveau quand il lui avait demandé de l'écouter et lui avait annoncé qu'il la dégoutait, qu'elle ne voulait plus le voir. « Quoi ça te va pas que je sois sur le touche ? » Brooks n'avait pas été son meilleur ami au sein du service, l'un et l'autre ce tiraient la bourre pour avoir les meilleures opérations, les meilleurs notes, et les meilleurs appréciations. Ils le savaient ils étaient parfaits dans ce qu'ils faisaient et il ne pouvait y avoir de la place que pour un seul d'entre eux. Pourtant aussi étonnant que cela puisse paraître il était celui qui ne l'avait pas jugé quand pour la première fois Drew avait raconté ce qui c'était passé à quelqu'un. « Tu parles la vipère n'arrête pas de me comparer à toi, je n'en peux plus d'être autant rabaissé.» Cela aurait le don de le faire sortir de ses gonds d'habitude, de lui renvoyer une réplique sanglante mais ce n'est pas le cas. Le regard toujours fixé dans le vide il ne parle pas, imagine encore le visage de la jeune femme, voilà ce qu'il fait depuis plusieurs seulement. « Ok, vas vraiment falloir que tu bouge ton cul O'Leary.»
Revenir en haut Aller en bas

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: Re: (F/LIBRE) TROIAN BELLISARIO   Sam 5 Juil - 14:14

Coucou petit chaton hrt Si tu te balade par là c'est que tu viens de survoler le scénario de mon âme soeur en t'intéressant assez à elle pour te renseigner sur les petits détails du scénario ! Sache tout d'abord que  le pseudo est négociable, j'ai tout mis au choix parce que je n'avait pas d'idée définie. Sache aussi que l'avatar est difficilement négociable, je trouve qu'il est parfait pour le rôle, mais si Troian ne vous plaît vraiment pas je reste toujours ouverte à vos suggestions. En ce qui concerne l'activité je voudrais de toute évidence que vous ne soyez pas un membre fantôme, bien sûr nous avons tous une vie irl mais June est très importante pour mon personnage alors voilà, soyez sûr d'être prêt hiih. Enfin, pour ce qui est du RP la limite du forum me convient, mais sachez que je fais plus de lignes, que cela ne vous effraie pas ! Si vous en êtes arrivé là c'est que malgré tout ce que je viens de dire, vous pensez vraiment à nous rejoindre et cela ne pouvait me faire plus plaisir  :langue:  :dance2:  :excited: 
Revenir en haut Aller en bas
 
(F/LIBRE) TROIAN BELLISARIO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNTIL WE BLEED  :: 1ère version :: archives scénarios-
www. bazzart
www. topsite obsession
www. topsite prg
www. topsite bazzart
CONTEXTE
REGLEMENT
BOTTIN DES AVATARS
SCENARIOS
PRESENTATION
INVITES
les membres du mois