#PRAYFORPARIS

Partagez | 
 

 (F/LIBRE) AU CHOIX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: (F/LIBRE) AU CHOIX   Jeu 24 Juil - 1:17


crédits : thegifsqueen @tumblr.

Alejandra Mary Torres
“Pour être malheureuse sans toi, autant l’être avec toi.”

NOM(S) ✮ Torres, j'ai mis ça comme ça, il fallait qu'elle ait un nom de famille hispanique, oui, parce qu'elle est mexicaine, donc si vous n'accrochez pas au nom de famille libre à vous d'en changer, du moment qu'il reste à consonances mexicaines PRENOM(S) ✮ Alejandra, en fait je l'ai citée dans ma fiche, à savoir qu'A.J la surnomme "Allie" donc, si même le prénom ne vous convient pas et que vous tenez à le changer par pitié respectez son surnom, appelez la comme vous le souhaitez du moment que le diminutif de son prénom reste "Allie" DATE DE NAISSANCE ✮ au choix, du moment qu'elle a entre 29 et 32 ans. LIEU DE NAISSANCE ✮ Nouveau-Mexique, Mexique même, qu'en sais-je... ce personnage vous appartient aussi, à vous de voir. STATUT CIVIL ✮ mère célibataire d'une fillette de quatre ans prénommée Maya ETUDES/METIER ✮ je l'imaginais bien revendeuse de drogue, ou du moins travailler pour un magna de la drogue, à côté de ça elle travaillerait en journée dans le domaine de votre choix, mais elle ne gagne pas des masses d'argent et lutte pour survivre et nourrir sa fille. TRAITS DE CARACTÈRE ✮ patiente, déterminée, fière, têtue, violente, charmante, rancunière. En bref, c'est une personne adorable, qui sait ce qu'elle veut, elle est débrouillarde et indépendante. Elle a néanmoins un très mauvais caractère et n'a pas peur de cogner si c'est nécessaire, une véritable mexicaine qui n'a pas froid aux yeux, una bandida quoi, vulnérable et fragile, mais qui ne montre pas ses faiblesses. Quand elle aime c'est passionnément, ce genre de fille quoi. GROUPE ✮ UNDER THE WATER
Hell of a ride
Je tiens à préciser que ceci n'est qu'une ligne conductrice, histoire que vous puissiez visualiser ce que j'attends à peu de choses prêt, les choses en gros qu'Allie à vécu au long de sa vie, bref, voici donc les quelques points :

✮ Elle est venue au monde quelque part au Nouveau-Mexique, voir au Mexique, peu importe, son père est mort peu de temps après sa naissance, il a été assassiné, et c'est sa mère et son beau père qui l'ont élevée, elle et ses frères et soeurs, oui, je l'imagine étant issue d'une famille nombreuse et d'un milieu pauvre.
✮ C'est à 14 ans qu'elle quitte le nid familial et prend son envol pour parcourir les Etats Unis et finit par atterrir à Washington grâce à l'aide d'un homme qu'elle a rencontré alors qu'elle bossait en tant que serveuse dans le trou du cul du monde, il l'aurait prit sous son aile. Naturellement ce n'était pas un homme très fréquentable, mais il l'a toujours traitée comme sa propre fille et c'est grâce à cet homme qu'elle n'a pas crevé sous un pont.
✮ Elle a 23 ans quand elle rencontre A.J qui vient de débuter sa carrière dans l'US Army et en tombe amoureuse - ils sont restés près de six ans ensemble.

le reste est très libre, je sais que c'est flou et assez large, mais l'essentiel est qu'elle n'a pas eu une vie facile, qu'elle est partie de chez elle alors qu'elle était très jeune, peut-être parce qu'elle se faisait battre ou maltraitée par son beau père ou qu'en sais-je. Elle a fréquenté de près le milieu de la drogue sans jamais y toucher, enfin à vous de voir et quand elle rencontre A.J ils s'installent rapidement ensemble et ne se lâchent plus, transformez ça comme vous le sentez, la base se trouve là.    


Between the lines

ARTHUR-JAYMES TEMPLETON“Pourquoi est-ce seulement lorsque je suis partie que j'ai regretté le moment où j'ai décidé que c'était fini.”
Tu ne sais pas comment il a fait, mais il l'a fait. Tu étais là, tu te tenais debout face à l'aire de jeux où s'amusait Maya avec quelques uns de ses amis, tu gardais tes bras croisés contre ta poitrine alors que tes cheveux se laissaient porter par le vent et certaines mèches venaient te fouetter le visage. Tu regardais cette petite merveille blonde que la nature t'avait donnée, tu la regardais et tout ce que tu voyais c'était son père. Voilà deux mois que tu es revenue vivre à Washington et à vrai dire, cette ville t'avait manquée. Quatre ans c'est long, c'est l'âge de Maya, elle n'était encore qu'un bébé quand tu t'en es allée, mais tu as finis par revenir, tu ne sais pas pourquoi, mais tu en avais envie. Tu l'observes longuement en esquissant un sourire, elle ressemble à son père plus que tu ne veux l'admettre, son teint pâle, ses yeux et ses manières, tout chez elle te rappelle A.J. « Alejandra... ? » demanda une voix qui t'était plus que familière, et l'espace d'un instant ton cœur cessa de battre, la terre avait arrêter de tourner alors que tu tournais la tête, tu la penchais au dessus de ton épaule avant de faire face à cet homme que tu connaissais plus que bien. Il se tenait là, face à toi, les bras croisés contre son buste, le visage bien sérieux, il n'avait pas changé. Arthur semblait aussi choqué que toi, ton regard se plantait dans le sien, tu fixais ses prunelles après l'avoir rapidement observé, il t'avait manqué et pourtant tu étais partie, tu avais disparue de la surface de la terre pour le fuir, pour que ce soit moins douloureux, mais la douleur n'en avait été que plus forte et la rupture trop brusque, cette relation s'était terminé salement, peut être trop. Lui, il avait perdu sa femme et sa fille du jour au lendemain, as-tu seulement réfléchis au mal que tu as pu lui causé ? Tu le dévisageais maintenant, le regardant de haut en bas sans dire un mot alors qu'il s'approchait lentement pour finir par s'arrêter à un mètre de toi, face à l'aire de jeu. « Je suis heureux de constater que tu vas bien. » dit-il simplement d'une voix plate et calme, il semblait sincère et tu te mettais de profil afin de garder un œil sur ta blondinette de fille. « Où est-elle... ? » finit-il par te demander après un long silence qui en aurait glacé plus d'un, tu inspirais profondément avant de donner un coup de menton en direction du toboggan sur lequel la petite s'amusait depuis quelques minutes maintenant. « Elle est en train de jouer... » tu décrispais les muscles de tes bras pour gesticuler « La petite blonde qui glisse sur le toboggan, avec la petite robe rose, juste là. » tu posais tes doigts sur tes lèvres avant de lui adresser un regard plein de tristesse et de regrets, tu étais sans doute désolée de lui avoir enlevé sa fille, de l'en avoir privé. A.J avait froncé les sourcils afin de mieux la voir, une fois qu'il l'eut repérée un sourire plein de tendresse prenait place sur son visage qui semblait tiraillé entre un immense bonheur et un malheur profond. « Écoutes Arthur... » commençais-tu, mais il te demanda de te taire d'un simple signe de tête, les sourcils froncés et les traits de son visage tiré, mais tu soupirais et continuais : « Je comptais te téléphoner... » c'était à son tour d'inspirer profondément, il glissait ses mains dans ses poches afin d'en sortir une cigarette et un briquet, et alors qu'il allumait sa clope il dit d'un ton froid « Tu ne penses pas que tu aurais pu le faire avant ? » et il te toisait, s'il avait eut des revolvers à la place des yeux, tu y serais passée. « Tu ne comprends pas... » tentais-tu de t'expliquer, mais il ne te laissais pas le temps d'en placer une, non, et il était dans son droit. « Y a rien à comprendre et rien à expliquer, t'avais pas le droit de me prendre ma fille, t'avais pas le droit de me l'enlevée. » il recrachait une épaisse fumée avant de ne venir gratter son sourcil avec le bout de son pouce, les sourcils toujours froncés. « Je suis désolée, j'ai agis dans son intérêt, du moins c'est ce que je pensais et ... » il te coupait de nouveau, toujours avec ce ton glacial « Tu as agis dans ton intérêt, tu as été égoïste, tu l'as toujours été, tu sais ce que c'est que de ne pas avoir de père, et j'comprends pas pourquoi tu veux faire subir ça à notre fille. » indignée, tu étais indignée, mais il avait raison, tu savais parfaitement ce que c'était que de grandir sans père, toi qui n'avais pas connu le tien. Lui aussi il avait grandit sans père, sans figure paternelle et tu le savais parfaitement, inconsciemment je pense que tu as voulu le punir, le punir d'aimer son métier plus que sa famille. Tu te mordais les lèvres et tu déglutis avec beaucoup de mal, comme-ci un ballon de basket-ball était venu se loger dans ta gorge. « Maman, maman ! » criait Maya qui vint te sauter dessus en riant, mais quand son regard croisa celui de son père elle parut soudainement timide, te demandant d'une petite voix qui était « ce monsieur ». Tu levais les yeux sur A.J qui, lui, ne lâchait pas la blondinette des yeux, tu laissais tes doigts glisser dans la chevelure blonde de ton grand bébé. « Va chercher tes affaires  chérie, on va rentrer et va dire au revoir à tes amis, sois gentille, va. » dis-tu d'une voix douce et quelque peu tremblante en l'écartant doucement de toi. Il attendit qu'elle s'éloigne sans la lâcher du regard un seul instant, il attendit qu'elle soit à une distance raisonnable pour se remettre à parler « Tout ce que tu pourras dire n'effacera jamais ce que tu as fais, je veux que tu en prennes conscience Al'. » il tirait une dernière latte sur sa cigarette qu'il jetait d'un geste simple avant de reprendre. « Je veux faire partie de sa vie, je suis son père, je veux... » mais cette fois tu le coupais « Je ne veux pas que ta présence la perturbe. » lui soupirais, outré par tes paroles, l'agacement et la colère raisonnaient dans sa voix « Si tu ne t'étais pas tirée en emportant tout avec toi elle n'aurait jamais eut à vivre ça, tout ça c'est de ta faute, je veux que tu le saches, tu m'as volé mon enfant pendant quatre ans, est-ce que tu te rends compte de ce que tu m'as fait vivre Allie ?! » tu avais reculer de quelques pas, effrayée par son comportement, par sa gestuelle et par ses mots, mais rapidement il retrouva son calme glaçant. « Je ne peux pas te la reprendre comme ça, mais je veux la voir régulièrement, je veux qu'elle sache que je suis son père et que moi aussi je l'aime, je ne veux pas la brusquer, je ne veux pas l'effrayer non plus, je ne te laisserais pas t'en tirer cette fois Alejandra. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: Re: (F/LIBRE) AU CHOIX   Jeu 24 Juil - 1:17


Bonjour, bonsoir jeune padawan, toi qui t'es perdu et qui t'es retrouvé là...
bon, c'est la partie la moins drôle du scénario, la où je joue la chieuse en vous faisant part de mes attentes et tout ça, tout ça, êtes-vous prêt ?


Avatar - Il est libre, j'ai mis Sarah Shahi parce que c'est elle que je voyais en écrivant le rôle d'Allie, après j'avais aussi en tête Eva Longoria, dans le genre actrice dans la trentaine et typée, mais la Shahi était vraiment celle qui collait pas mal à l'idée que je me faisais de la bandida, après vous pouvez toujours proposer vos avatars dans le genre mannequins qu'on ne voit pas tellement mais avec des traits fins et super sexy qui viendrait du ghetto ou qu'en sais-je. Pour ce qui est du nom et du prénom, comme je l'ai dis plus haut, le prénom doit forcément pouvoir être contracté en "Allie", mais le nom de famille c'est à votre sauve, pas de soucis, j'aimerais quelque chose de simple et qui sonne mexicain surtout.

L'histoire&Lien - Je n'ai mis que les points importants, la ligne conductrice, l'idée en gros que je me fais de son histoire, après on peut toujours en discuter ensemble si vous souhaitez modifier quelques points, ce personnage doit être le votre après tout.  & en ce qui concerne le lien (compliqué), bien que je n'ai fais qu'écrire un passage, le plus récent pour vous donner une idée d'où ils en sont maintenant. J'ai mis le lien de ma fiche plus haut afin que vous ayez une idée du genre de lien qui les unis, mais oui ce sont des exs, et Allie s'est tirée quelques mois après son accouchement alors qu'A.J avait été envoyé de nouveau en mission en Irk pour y faire la guerre et à son retour l'appartement était vide, plus de femme, plus de bébé et aucun signe de vie pendant quatre ans. Il y a quelques semaines Allie s'installe dans le quartier afro-américain de Washington et A.J retrouve leur trace et se passe donc le passage que j'ai écris plus haut. Naturellement il a beau avoir souffert il fréquente quelqu'un enfin il va fréquenter quelqu'un ce qui rend ce lien un petit peu compliqué puisqu'Allie elle aura l'envie de retrouver son A.J afin de reformer sa famille. Oui, leur histoire va être compliquée, parce que je suis tordue et que j'aime pas quand c'est trop facile !  

Dernier mot
- Je n'ai pas vraiment d'exigences, si ce n'est un bon niveau d'orthographe. Je veux simplement ne pas avoir mal aux yeux en lisant nos rps, j'suis pas prof de français et loin de là, je fais des fautes comme tout le monde, mais dans la limite du raisonnable, les sujets bourrés de fautes ont tendance à me faire peur... Pour la présence, on a tous une vie, donc deux à trois réponses par semaine ça devrait le faire. Après j'aime faire avancer l'histoire rapidement, mais c'est moi hein, j'suis une dingo du rpottage, désolée... Tant qu'on peut faire évoluer leur histoire et qu'on s'éclate, c'est le principal !


bon mes chéris, si vous avez des questions n'hésitez pas à me harceler surtout, je serais à votre entière disposition  :excited:  emu  luv
Revenir en haut Aller en bas
 
(F/LIBRE) AU CHOIX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNTIL WE BLEED  :: 1ère version :: archives scénarios-
www. bazzart
www. topsite obsession
www. topsite prg
www. topsite bazzart
CONTEXTE
REGLEMENT
BOTTIN DES AVATARS
SCENARIOS
PRESENTATION
INVITES
les membres du mois