#PRAYFORPARIS

Partagez | 
 

 play hard, work hard ~ w/juliet.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: play hard, work hard ~ w/juliet.   Dim 27 Juil - 17:57


 

« don't think of yourself as an ugly person,
think of yourself as a beautiful monkey. »

✩✩✩

Miles lâche un long et profond soupire. Ses yeux virevoltent vers la pendule, accrochée au mur aux couleurs républicaines, juste en face de lui. Elle indique vingt-deux heures quarante-cinq. Il lève les yeux au ciel, se demandant bien ce qu’il fiche encore au boulot à une heure aussi tardive. Mais le dossier qui se trouve juste en dessous lui rappelle qu’il a encore de quoi s’occuper une bonne partie de la nuit. Il est en retard, il le sait et cela ne lui ressemble absolument pas. Ces derniers temps, il ne consacrait plus autant de temps à son boulot, privilégiant son couple secret avec Heather Gabe, sa démocrate de petite amie. Il en avait pris conscience en début de semaine, au moment où le président du parti le dévisagea avec de grands yeux ronds lorsqu’il apprit que Miles n’avait pas terminé un dossier qui devait être bouclé deux jours auparavant. Miles Appleby n’était pas le genre d’employé à prendre à la légère son travail, bien au contraire. C’est pourquoi, le regard du président eut l’effet d’un électrochoc sur lui. Et c’est à ce moment-ci qu’il décida de se ressaisir et de rattraper ce retard monstre qu’il avait accumulé, abandonnant Heather plusieurs soirs d’affilés. Il ferma les yeux quelques secondes, cela faisait déjà deux jours qu’il travaillait jusqu’à pas d’heure, sacrifiant ses heures de sommeil pourtant obligatoires. Et s’il avait déjà rattrapé une bonne partie de son retard, il avait encore de quoi faire. Notamment sur ce dossier brûlant dont plusieurs membres du parti avait été chargé d’une partie. Il avait su par l’un de ses collègues que Juliet Scott, ou autrement dit son amie mais surtout rivale, avait elle aussi été chargée d’un élément du dossier. Il ignorait où elle en était, mais il espérait au plus profond de lui, être bien plus avancé qu’elle ne l’était. Malgré le fait qu’ils soient amis et appartiennent au même parti, Juliet et Miles s’évertuaient à nourrir cette rivalité, cette compétition incessante entre eux pour savoir qui serait le meilleur représentant républicain. Et Miles le savait, Juliet représentait un obstacle dangereux à son ambition grandissante. Et s’il n’avait dernièrement pas fourni autant d’effort qu’à l’accoutumer, il craignait qu’elle n’ait remporté la partie. Mais comme le dicton le dit si bien, celui qui remporte la partie n’est pas forcément celui qui remporte la guerre. Cette phrase permettait à Miles de se rassurer. Il soupira avant de jeter un bref regard vers son téléphone. Sur son écran, plusieurs messages d’Heather flottaient. Il aurait pu prendre le temps de lui répondre, mais il savait que s’il commençait, il ne pourrait plus s’empêcher de regarder inlassablement chacune de ses réponses et surtout, il n’avancerait pas d’un pouce dans son travail. Il retourna son téléphone, afin de ne plus voir l’écran et se remit donc au boulot. Cependant, prêt d’une vingtaine de minutes plus tard, Miles n’en pouvait plus. Il avait grand besoin d’une pause. Il avait besoin de sa dose de nicotine et surtout d’un peu d’air frais. Il plongea la main dans sa veste qui ornait le dossier de son fauteuil et en extirpa son paquet de cigarettes ; puis il entreprit de quitter son bureau, afin de prendre cette pause bien méritée, dont il rêvait depuis son arrivée dans les locaux républicains. Et alors qu’il se dirigeait vers l’ascenseur, sa cigarette entre les lèvres, il s’arrêta. Ses sourcils se froncèrent. Il venait d’apercevoir quelqu’un dans un bureau à quelques pas du sien. C’était bien la première fois qu’il ne se retrouvait pas seule dans l’établissement à une heure pareille. Il passa alors sa tête dans l’encadrement de la porte par simple curiosité et découvrit une Juliet visiblement trop concentrée pour avoir remarqué sa présence. Elle avait le nez plongé dans son dossier et ne cessait de griffonner des trucs sur un papier à sa droite. « Encore là toi ? » lâcha Miles histoire de la sortir de son intense concentration, tout en retirant sa cigarette d’entre ses lèvres. Il espérait même secrètement lui avoir fait peur, histoire de pouvoir se moquer de son sursaut. Il afficha un léger sourire et s’adossa contre la porte. « Moi qui pensais être le seul à rester au bureau aussi tard ! » Quand bien même il n’était pas heureux de constater qu’elle devait elle aussi travailler ce dossier qu’ils avaient en commun, pour la simple et bonne raison qu’il voulait être celui qui serait le plus efficace, il ne put s’empêcher d’éprouver une certaine compassion à son égard. Il était rare de voir quelqu’un d’aussi passionné qu’il l’était par son travail. « C’est ton mec qui doit être heureux de ne pas t’avoir dans les pâtes ! » Il étouffa un léger rire, visiblement fier de sa propre plaisanterie. En réalité, il ignorait si elle avait quelqu’un dans sa vie, il ne s’y était jamais réellement intéressé mais il ne ratait jamais une occasion de la piquer au vif, de la taquiner, car c’était finalement ce à quoi rimait leur relation depuis le premier jour où elle avait mis les pieds au QG des républicains. « Une pause ça te branche ? » finit-il par lui proposer en élevant sa cigarette afin d’expliquer ce à quoi il faisait allusion. Et bien oui, après tout, ils semblaient tous les deux partis pour une excellente nuit à bosser, alors oublier l’espace d’une brève pause, cette compétition entre eux ne pourrait pas leur faire de mal.
Revenir en haut Aller en bas
 
play hard, work hard ~ w/juliet.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNTIL WE BLEED  :: 1ère version :: archives rps-
www. bazzart
www. topsite obsession
www. topsite prg
www. topsite bazzart
CONTEXTE
REGLEMENT
BOTTIN DES AVATARS
SCENARIOS
PRESENTATION
INVITES
les membres du mois