#PRAYFORPARIS

Partagez | 
 

 You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)   Sam 4 Oct - 21:46



★★★
And there's the truth that they can't see.

Si la journée s’annonçait belle, suite à l’annonce par les médias de cette explosion importante à Union Station, la journée s’était alors transformée en cauchemar pour beaucoup de personne. La jeune brune arriva au commissariat avec un peu d’avance afin d’être opérationnelle quand son service prendrait effet, et puis elle avait quelques petites choses à régler, des choses personnelles avant de prendre son service pour la ville de Washington. Elle salua le sergent à l’accueil, et ces quelques collègues déjà présents  sur les lieux. Apparemment c’était encore la pause petit déjeuner pour eux, ce qui fit sourire Nikki car une boite géante de Donuts trônait sur le bureau.  Les stéréotypes avaient la vie dure mais ils n’étaient pas loin de la réalité. « Donuts Wolf ? » Harper lui tendit un donuts avec une couleur plus que bizarre sur le dessus, elle le regarda en reculant un peu son visage « euh… je passe mon tour, ça m’inspire pas du tout. Et tu sais ce qu’on dit Harper ? 10 secondes dans ta bouche, 10 ans sur tes hanches. » en souriant, l’officier de police d’un certain âge éclata de rire et marmonna quelque chose dans sa barbe à propos des femmes et de leur constante obsession sur leur ligne, Nikki préféra ignorer cela et monter à son bureau. Mais elle n'avait même pas eu le temps de s'installer, que son chef fit signe à l'équipe qu'il devait aller sur le terrain. La journée avait été réellement éprouvante, pour Nikki mais aussi pour tous les habitants de Washington. Elle avait passé tout son service à faire des recherches d’indices et du porte à porte autour de la scène de l’explosion. Elle n’avait certes pas appris grand-chose, mais son chef l’avait rassuré en lui disant que même la plus petite information allait pouvoir faire avancer l’enquête. Mais tout le monde était conscient que cette enquête allait trainer en longueur et que cela être compliqué d’avoir la réelle raison de cette attaque sur le sol américain. Bien sûr des rumeurs, des théories prenaient formes dans les médias presse et télévisuels, certains étaient persuadés que c’était des terroristes, d’autres pensaient que c’était simplement une autre action du gouvernement pour couvrir leurs erreurs. Toutes ces théories faisaient sourire Nikki, elle qui avait travaillé à la CIA avait toujours entendu ce genre de chose. Elle ouvrit la porte de son casier et soupira, elle ferma les yeux un instant l’enfer, le chaos qu’elle avait vu il y a quelques heures lui revinrent à l’esprit. Lorsqu’elle était arrivée sur les lieux de l’explosion, elle avait eu cette désagréable sensation de déjà vu. Tout d’un coup, elle s’était retrouvée des années en arrière, sur le terrain en Irak, elle avait dû prendre sur elle pour ne pas paniquer, ne pas craquer. Si elle avait répété à tout le monde qu’elle allait parfaitement bien tout au long de la journée, c’était loin d’être le cas, mais elle avait cette règle d’or : ne jamais mélanger sa vie privée et son travail. Et elle ne dérogeait jamais à cette règle sous aucun prétexte. « Hey Nikki tu es sûre que ça va ? » un officier de police venait d’entrer dans le vestiaire « Oui ça va, juste un peu fatiguée » elle ferma la porte du casier et se dirigea vers la sortie. Une fois dans sa voiture, elle y resta quelques instants sans démarrer.  Elle pensait avoir mis tout ça derrière elle, mais elle s’était trompée, et cet évènement avait fait resurgir le passé pour Nikki, un passé qu’elle tentait d’oublier à tout prix, du moins elle tentait de mettre de côté l’évènement le plus traumatisant qu’elle avait vécue là bas. Après avoir repris ses esprits, elle prit une grande inspiration et démarra la voiture. La jeune brune venait juste de se garer devant la caserne 33, elle connaissait bien cette caserne pour s’y être rendue plusieurs dans le cadre du travail, mais ce soir sa visite n’avait rien de professionnel. Non sa visite était plus personnelle. Elle avait entendu qu’un pompier de cette caserne avait été blessé pendant leur intervention à la gare, et lorsqu’elle avait entendu le prénom du concerné, elle avait tenté tout le reste de la journée d’en savoir plus mais aucune information ne lui avait été communiquée. Elle voulait donc prendre des nouvelles, savoir qu’il allait bien. Pourquoi ? elle ne savait pas réellement pourquoi elle avait ce besoin là d’être rassurée sur son état de santé, et elle savait qu’elle ne pourrait pas fermer l’œil ce soir si elle n’allait pas le voir. « Bonsoir, est ce que le lieutenant Rhodes est toujours là ? » le pompier à l'entrée lui indiqua la salle commune, elle le remercia  et prit la direction de la salle de repos de la caserne, elle espérait qu’il n’y ait pas toute son équipe avec lui. Depuis leur rencontre à la journée des héros, elle n’avait pas pu se sortir de la tête Jaxson Rhodes. Elle avait d'abord dans un premier temps été étonnée qu'il prenne sa défense avec Monroe, un de ses collègues, puis elle avait apprécié le geste. Même si elle répéte haut et fort, qu'elle peut se débrouiller seule, c'est toujours flatteur non? « Hey Jaxson. Je ne dérange pas j’espère ? » elle afficha un petit sourire. Elle était soulagée de le voir en vie, et sur ses deux jambes même si bien sûr cela ne voulait pas dire qu’il allait bien à cent pour cent, mais c’était déjà un début. Et puis elle avait ce souvenir d’un homme fort et pratiquement indestructible. Elle regarda rapidement autour d’elle, il n’y avait personne dans la salle et sans réfléchir elle le prit dans ses bras. Pourquoi elle avait fait ça ? Elle ne savait pas réellement mais elle en avait besoin. Le problème c’était qu’ils n’avaient jamais été aussi familier ensemble. Et elle ne savait pas comment allait réagir Jaxson. Mais cette journée lui avait fait prendre conscience de certaines choses. « euh... j’ai entendu que tu avais été blessé et…. J’avais envie de savoir comment tu allais. » elle était un peu mal à l'aise suite à cette démonstration d'affection qu'elle avait eu envers Jaxson. Cette journée avait vraiment été éprouvante pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: Re: You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)   Sam 4 Oct - 22:55

Il y’avait des jours comme ça, ou le pied à peine poser a terre on savait que ce n’était pas un bon jour. Ce matin là en particulier, Jaxson avait sentit que la journée allait être pourrie et il avait du faire bien des efforts pour ce motiver à ce rendre au boulot. Il y’avait dans l’air ce quelque chose qui le rendait méfiant, qui le rendait septique et cela ne voulait jamais rien dire de bon. Et les choses c’étaient confirmés au moment ou il avait mis les pieds à la caserne, pas le temps de ce changer que les camions étaient appelés à Union Square, la gare devant laquelle il venait de passer en voiture quelques minutes auparavant. Il avait balancé ses affaires au sol, attraper au vol son uniforme envoyé par un de ses coéquipiers, changé de chaussures en deux secondes et sauté a sa place attitrée dans son véhicule. Rapidement on leur avait expliqué la situation par radio, une bombe avait explosé et si on ne savait pas encore sous quel prétexte cette dernière avait été posée, on savait que les blessés étaient nombreux. Il avait commencer a indiquer à ses hommes les mesures à prendre lorsqu’ils seraient sur place, il avait rappelé que le plus important était peut être de sauver le plus de vie possible mais surtout de ne pas faire n’importe quoi. Son discours terminé la radio laissa place à la voix du Lieutenant du Truck, indiquant à l’équipe que Maeve se trouvait sur les lieux et qu’elle les attendaient intacte. La nouvelle avait presque causé chez le pompier une crise cardiaque, lorsqu’il avait entendu le nom de Maeve il avait craint le pire, il savait qu’elle avait l’habitude de courir vers là bas et cette dernière avait apparemment tenté de l’appeler lorsqu’il conduisait, aussi n’avait-il pas répondu. Arrivés sur la scène, l’horreur ce présentait devant eux et une brune les rejoignit rapidement prétextant qu’elle allait bien, tandis qu’il était déjà presque en train de lui ordonner d’aller voir un médecin pour sa tête - et si elle n’y était pas allée, il aurait même était capable de la trainer par les cheveux - et ensuite prendre en charge les opérations. Etant les plus proches ils étaient les premiers a être arrivés sur place, leurs collègues des autres districts n’allaient pas tarder a arriver mais les choses devraient avancer et vite. Il avait su que cette journée serait un enfer, il l’avait su. Plongeant dans le chaos il fait son métier du mieux qu’il peu, sans sourciller après avoir trouver les corps de deux enfants, sans sourciller face aux personnes blessés grièvement. Après un énième tour dans la tente de triage, Maeve l’avait attrapé, les larmes aux yeux, incapable de prononcer correctement un mot : Wes était la dessous. A vrai dire, si Jaxson n’appréciait pas le goujat qu’il était, il n’avait pas attendu plus longtemps pour prendre une équipe avec lui et partir à la recherche du jeune homme qui partageait la vie de sa meilleure amie de façon peu définie. Geste héroïque vous direz certains, geste tout à fait justifié de part son métier vous dirait d’autres, cela importait peu, ce qui comptait c’était qu’une victime se trouvait la dessous certainement en mauvaise état et qu’il fallait la trouver. Et sincèrement quand il avait reconnu le visage, qui arborait a l’accoutumée un sourire narquois, de Wes cela l’avait sincèrement soulagé. Ils ont du s’y mettre à plusieurs pour soulever les plaques de béton afin de pouvoir le dégager de là, conscient que la structure s’effondrerais un peu plus quand ils auraient enlevé le jeune homme il avait demandé a Jones de lui venir en aide pour la soutenir. Ils avaient attendus que le reste de l’équipe soit hors de portée pour la lâcher, quelques secondes de trop puisqu’une plaque c’était détaché frappant de plein fouet le dos de Jaxson. (…) « Tu est sûr que ça va Lieut’ ? »  le regard que pose le jeune homme sur lui à cet instant ce veut inquiet, c’est le même regard qu’il a pu voir ses quelques dernières heures sur la plupart des personnes qu’il a croisé. Après un passage obligatoire a l’hôpital on lui avait prescrit des anti-douleur et du repos, ce qui signifiait qu’il ne pouvait pas reprendre du service pendant un certain temps. Et sincèrement la douleur à côté de ça, ce n’était rien ! On avait fini par lui indiquer qu’il pouvait rentrer chez lui, sauf qu’il en avait été incapable. Furieux de n’avoir pu aider ses amis et collègues a sortir ses pauvres gens de cet enfer, il était retourné a la caserne ou il ce sentait finalement mieux que chez lui à cet instant précis. Il n’avait pas eu beaucoup de nouvelles depuis qu’il était sortit de l’hôpital si ce n’était que le nombre de morts s’accumulait et cela le rendait fou. Cela le renvoyait à une époque bien trop troublante, une époque ou chaque jour il voyait revenir des cadavres, des personnes qu’il connaissait et appréciait, et cela sous un motif qu’il ne pouvait accepter. Apparemment ils ne savaient toujours pas qui avait fait cela, ni le pourquoi du commun, et comme toujours les médias n’étaient d’aucune utilité. La caserne était relativement vide puisque les deux équipes c’étaient relayés quelques heures plus tôt, aussi prit-il rapidement la direction de la salle de repos afin de ce servir un café bien noir sans saluer les quelques personnes présentes lui demandant de ses nouvelles. Toujours en tenu, couvert de poussière et d’autres choses bien peu ragoutante il attendrait de rentrer chez lui pour s’abandonner sous une douche brulante. Attrapant sa tasse attitrée, une douleur aigu le lance dans tout le bras partant du centre son dos, lui arrachant une grimace. Il détestait déjà cette situation … « Hey Jaxson. Je ne dérange pas j’espère ? » lui qui se croyait seul ce tourna pour voir la source de cette voix qu’il avait reconnu. Elle ce tenait là, devant lui, la jeune femme qu’il avait été soulagé de savoir hors de cause. Il n’avait pas pu faire pression sur qui que ce soit pour savoir si elle se trouvait là, car ses pensées n’auraient en aucun cas du ce diriger vers elle et être plus importantes que les autres mais cela l’avait pourtant beaucoup inquiété. Quelques minutes avant qu’il ne s’engouffre encore sous les décombres à la recherche de Wes, on lui avait indiqué que son équipe n’était pas là et cela lui avait enlevé un poids. « Au contraire … » Ce n’était peut être pas judicieux de lui avouer que cela lui faisait un bien fou de la voir ici. Elle était dans cette journée si sombre, la seule personne a pouvoir lui rendre le sourire, par le simple fait de sa présence. Sans qu’il ne s’y attende elle s’avança vers lui avant de le prendre dans ses bras. Et si l’étreinte eu le don de le surprendre sur le coup, il ne tarda pas a la serrer contre lui à son tour. L’un et l’autre avaient risqués leurs vies plus d’une fois, mais cette fois-ci il le savait, c’était différent. « Euh... j’ai entendu que tu avais été blessé et…. J’avais envie de savoir comment tu allais.  » visiblement gênée, Jaxson n’était pas mieux lotit qu’elle. Il lui lance un sourire des plus doux et chaleureux, le genre de sourires qu’il ne réserve qu’a sa soeur ou bien à Maeve. « Tu devrais le savoir depuis le temps Wolf, je suis incassable ! » Répondit-il sur le ton de la plaisanterie, plus pour la rassurer qu’autre chose. Car son dos ne semblait pas de cette avis, et une nouvelle douleur lui arracha une nouvelle grimace, l’obligeant à s’asseoir. « Enfin, mon dos n’a pas supporté que je sorte Oakley des débris apparemment, il fait des siennes maintenant. » étirant son bras dans l’espoir de débloquer le noeud de douleur, cela ne fait que le renforcer plus encore. Ramenant son regard sur la jeune femme, il la détaille un instant en souriant malgré tout. Chaque centimètre de ce visage, de ce corps était là devant lui, hors de danger. « Je suis content de te voir. » déclara t-il finalement en toute sincérité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: Re: You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)   Lun 6 Oct - 20:53


★★★
And there's the truth that they can't see.

Si la journée lui avait rappelé que son passé n'était pas loin elle n'avait aucune envie de broyer du noir chez elle seule  ou bien se pencher sur un dossier afin d'éviter de se remémorer les souvenirs qu'elle faisait tout pour mettre derrière elle. Elle avait fait tant d'effort pour éviter d’en parler quand on lui posait des questions sur sa mission en Irak qu'elle ne voulait même plus y penser. Elle avait besoin de compagnie  et elle avait une idée bien précise en tête. Elle avait besoin d'une compagnie en particulier, et le fait d'y penser la faisait sourire car il y a encore quelques années, cette personne n'aurait pas été la première à venir à son esprit pour se changer les idées.  Elle n'avait d'ailleurs pas tout raconté à sa psychologue  que le bureau de la CIA lui avait commis d'office. Nikki n'aimait pas parler d'elle  de sa vie et même si c'était devant un professionnel. Bien entendu la psy n’était pas dupe mais elle n'avait pas insisté non plus. Pensant sans doute que l’agent en face d’elle s’ouvrirait un jour, lorsqu’elle en aurait besoin. Nikki avait cette impression que si elle n'en parlait pas elle allait oublier et que cela serait simplement un vague mauvais souvenir. Mais ne pas en parler ne résout pas tout et c'est sans doute ce qui fait souvent défaut à  Nikki. Elle préféré se débrouiller seule plutôt que demander de l'aide ce qui lui vaut aussi une certaine réputation sur le terrain et qui a sans doute était ait la cause de la mésentente avec Jaxson Rhodes en premier lieu. Mais cette histoire aussi été du passé, aujourd’hui ils avaient dépassé tout ça, non sans mal mais la jeune brune préféré en plaisanter avec le concerné lorsqu’ils se croisaient en ville. D’ailleurs, elle s’était toujours demandé pourquoi elle n’était pas allée le voir plus tôt lorsqu’elle avait appris que Jaxson était pompier à Washington. Mais elle tentait de séparer sa vie personnelle le plus possible de son travail actuel ou de l’ancien qu’elle occupait il y a encore deux ans. Une fois Jaxson devant ses yeux  Nikki se trouvait rassurée. Il allait bien et tout ce qu’elle avait pu imaginer durant la journée s’envolait rapidement de son esprit. Elle ne saurait pas dire exactement qu’elle était ce sentiment qu’elle ressentait quand elle voyait le pompier  mais elle était rassurée. Si Nikki était sûre d’elle sur le terrain et jamais à court d’argument, une fois dans sa vie privée elle était très différente et en particulier devant les hommes. Elle ne savait pas d’où cela venait, car elle n’était en aucun cas timide ou autre, mais lorsqu’il s’agissait d’homme qui lui plaisait c’était tout une autre histoire. Des fois elle aurait envie de se gifler pour être aussi empotée.  Mais elle avait pris conscience aujourd’hui, que la vie était bien trop courte et que tout pouvait arriver en un instant. Bien sûr elle n’était pas naïve au point de croire que des choses comme ça ne pouvait pas arriver à Washington, non elle connaissait que trop bien l’envers du décor et elle savait tout ce que l’on pouvait cacher aux citoyens lambda, mais jamais elle n’aurait imaginé vivre un tel drame dans cette ville. Si elle ne savait pas encore ce qu’elle allait dire à Jaxson, elle était certaine qu’elle avait besoin de le voir.  « Au contraire » ces simples mots eut l’effet escompté sur la jeune brune, elle s’approcha de lui et le prit dans ses bras. Elle en avait besoin elle était réellement soulagée de le voir sain et sauf ou presque. Elle se rappela alors le soulagement qu’elle avait ressentie lorsqu’elle avait appris que lui et son équipe s’en était aussi sortit vivant lors de la mission en Irak Elle sourit lorsqu’elle sentit que le jeune homme répondait positivement à son étreinte mais elle se sentit aussi gênée d’avoir eu ce geste affectif envers lui.  Et pourtant, elle en avait envie depuis un moment, en réalité depuis le jour où elle l’avait croisé au marché. Elle tenta alors de reprendre une certaine contenance avant de lui dire qu’elle était la pour prendre de ces nouvelles  « Tu devrais le savoir depuis le temps Wolf je suis incassable »  elle ne put s’empêcher d’étouffer un rire suite  cette réponse. Oui elle le savait mais cela ne l’avait pas empêché de se faire du souci pour le jeune homme. « Bien sûr comment j’ai pu oublier ça, tu es comme superman. » elle lui fit un clin d’œil complice. Elle continua d’afficher un sourire sur son visage  comme si elle ne pouvait plus l’enlever  mais celui-ci s’effaça et elle afficha alors un regard inquiet lorsqu’elle vit la grimace du jeune homme  « Enfin mon dos n’a pas supporté que je sorte Oakley des débris apparemment, il fait des siennes maintenant » Elle le rejoint à son tour sur le canapé de la salle et elle posa sa main sur le genou du pompier, si elle n’avait pas l’habitude d’avoir ce genre de geste envers quelqu’un d’autre, elle ne réfléchissait pas avec Jaxson . Elle savait de quel Oakley il parlait, elle avait eu Maxyne au téléphone rapidement avant de quitter le poste et l’état de santé de Wes avait fait le tour au poste de police. Elle plongea son regard dans celui du beau brun, elle ne pouvait pas détourner son regard  « Tu as vu un médecin? Ils t’ont dit quoi? » Elle était réellement inquiète  pour lui. Et le ton de sa voix en révélait sans doute un peu trop, même si elle essayait de cacher cette inquiétude.   «  Je suis content de te voir. »  elle lui fit comprendre que c’était réciproque « Moi aussi, et surtout d'enfin savoir que tu vas bien. » elle le gratifia d'un sourire sincère mais ne pu s'empêcher d'ajouter autre chose après comme pour cacher son angoisse « Et je me disais que tu aurais sûrement besoin de compagnie avec tes collègues encore à la gare. ». Le problème avec Nikki c'était que mettre en avant ses sentiments était plus que compliqué elle avait cette peur irrationnelle que si elle s'attachait à une personne, elle allait automatiquement souffrir. Elle n'arrêtait pas de fixer Jaxson et un silence s'imposa entre eux, comme s'ils n'avaient pas réellement besoin de parler pour comprendre que la présence de chacun leur faisait du bien. Elle sourit et détourna un peu le regard  « Tu vas êtres en congés forcés, tu vas tenir le coup ?  » elle ne connaissait peut être pas par cœur le jeune homme, mais elle savait qu’il était pareil qu’elle lorsqu’il s’agissait de son travail. Il ne pouvait pas rester bien loin trop longtemps et sa présence à la caserne à cette heure le prouvait bien.  Si elle n'avait pas posé cette question, ou en réalité n'importe quelle question elle aurait capable de le reprendre dans ses bras, tellement elle était contente et soulagée de le revoir. Cette journée avait tellement fait remonté de mauvais souvenir qu'elle avait besoin de quelqu'un qui la comprenait. Et si le genre de relation qu'ils avaient maintenant était bien différente de celle qu'ils avaient entretenu quelques années auparavant, elle était tout aussi compliqué. Nikki était attiré par lui, et pourtant il y avait quelque chose qui la retenait de se lancer comme ça.  
Revenir en haut Aller en bas

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: Re: You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)   Jeu 9 Oct - 14:16

Jaxson était incapable de rester sans rien faire, c'était pour lui ce qui pouvait arriver de pire. Il avait besoin d'être au coeur de l'action, d'aider le plus possible, et cela n'était pas dans l'intérêt de ce faire remarquer, pas du tout. Cela était dans l'intérêt d'aider le plus de personnes possibles, de sauver le plus de monde. Avec le temps perdre des innocents, des victimes, il ne pouvait plus supporter cela. Déjà lorsqu'il était en Irak, il refusait de laisser tomber un de ses hommes il n'a jamais laissé personne derrière lui, quitte à mettre sa propre vie en danger. En devenant pompier cela c'était même aggravé, car en plus de toujours faire passer les victimes en priorité, il en faisait de même avec ses coéquipiers. Beaucoup d'entre eux avaient beaucoup plus à perdre que lui, et en tant que Lieutenant il savait que c'était ce qu'il devait faire. Seulement voilà, il avait voulu sortir Wes Oakley des décombres quand il avait vu l'expression de Maeve, il avait voulu sortir cet idiot et il était maintenant aux arrêts. Ses hommes étaient en train de ce démener dehors, sans lui, et il détestait cela. Bien sûr il avait confiance en eux, bien sûr ils pouvaient parfaitement se débrouiller sans lui mais il n'aimait pas cela pour autant. Dans la voiture il avait suivit les avancés, il savait qu'il ne devait pas s'y rendre parce qu'il serait bien pire d'être sur place et de devoir les regarder faire sans pouvoir les aider, alors il avait rejoint la caserne. Elle était sa seconde maison, l'un des rares endroit ou il ce sentait bien en toute circonstances, et puis il voulait être là quand ils reviendraient. Car si il avaient et allaient encore sauver beaucoup de vies, ils allaient en perdre tout autant et cela serait dur à porter. Alors voilà ce qu'il avait à faire, si il ne pouvait pas les aider sur place il les aideraient ensuite mentalement, il ferait de son mieux en tout cas. Il ne ce souvenait pas d'une fois ou il avait laissé tomber son équipe volontairement, ni depuis qu'il était pompier ni même encore lorsqu'il était militaire. C'était d'ailleurs une mission sauvetage qui lui avait valu cette blessure à l'épaule ... Ils venaient de perdre beaucoup de trop de personnes lors d'un attentat à la voiture piégée, et notamment un de ses amis les plus proches sur la base. C'était après cette attaque qu'on avait fait rentrer Nikki chez elle tandis que lui et les autres étaient partis donner des représailles, leur mission n'avait pas été approuvé par l'état mais le général les avaient laissé partir quand même, plein de rage et d'envie de vengeance. Il leur avait fallut beaucoup d'effort pour ramener les responsables jusqu'à la base une fois qu'ils les avaient appréhendé sans pour autant dépasser les bornes. Après cela il c'était promis de ne plus perdre personne si bien que lors d'un échange de tirs plusieurs mois plus tard, il c'était interposé entre l'ennemi et Richardson, un homme un peu fou et toujours optimiste, un homme qui venait d'avoir une fille et qui ne l'avait toujours pas vue. La balle c'est logée dans l'épaule et on à du la lui enlever pour ne pas provoquer plus de dégât, on lui a enlevé comme ça sur le terrain et c'est ce qui l'a envoyé en retraite forcée. En un sens à ses yeux être pompier et être militaire se rapprochait plus qu'il ne l'aurait pensé. On ne laisse jamais tomber ses coéquipiers, jamais, et c'était pour ça qu'il était là ce soir et non pas chez lui à ce morfondre. Voir Nikki fut une surprise et un soulagement, quand il était sur le terrain il avait bien vu que son commissariat était sur les lieux mais il ne l'avait pas vu et avait préféré ne pas penser au pire. La voir en chair et en os devant lui, lui faisait bien plus de bien qu'il ne voulait le laisser paraître. Il avait revécut dans sa tête le moment ou cette voiture avait explosé, il c'était revu la protégeant imaginant qu'elle aurait pu être blessée, ou pire. Voir son sourire et ses yeux pétillant le font ce calmer un peu plus. Et le fait qu'elle le prenne dans ses bras était plus encore que cela, car si il était de manière générale prêt et préparer à vivre des catastrophes comme celle qui c'était passé aujourd'hui cela le mettait toujours sous tension, cette étreinte eu le don de le calmer. Et à vrai dire, plusieurs fois déjà il y'avait pensé, la prendre dans ses bras, la sentir contre lui, chassant rapidement ses pensées conscient qu'il ne pouvait pas faire ça, et ceci pour bien des raisons. Nikki semblait intouchable, hors de portée pour une raison qu'il préférait ne pas totalement s'avouer. Elle semblait inquiété, aussi s'empressa t-il de la rassurer avec une phrase digne de lui, qui eu le don de faire sourire la jeune femme « Bien sûr comment j’ai pu oublier ça, tu es comme superman. » Le ton de sa voix et le clin d'oeil qu'elle lui fit, eurent le don de le faire sourire à son tour. La présence de la jeune femme dans la pièce était sincèrement en train de l'apaiser, plus que de raison. Il ne savait pas comment elle faisait ça, mais c'était plaisant de ce détendre un peu après une journée comme celle-ci. Mais la réalité était tout autre, son dos ne voulait pas vraiment qu'il ce détende apparemment et la douleur qui se déclencha lui arracha une grimace tandis qu'il expliquait à la jeune femme que son dos ne semblait pas avoir reçu le mémo sur la capacité de Superman de pas voir mal. Il sentit sa présence à ses côtés quand elle vint s'installer sur le canapé, a la vue de son visage il ce rendit compte qu'il n'aurait peut être pas du lui faire part de sa douleur, car elle semblait inquiète de nouveau. Presque aussi étonnement que le fait de la prendre dans ses bras, elle déposa une main sur le genoux du jeune homme. Peu de personne faisait ça avec lui et à vrai dire, Maeve était une des rares à le faire sans que cela ne provoque chez lui un écartement compulsif. Pourtant ce ne fut pas le cas, ce contact l'apaisait de nouveau. Ils n'avaient jamais été comme ça l'un envers l'autre, et pourtant cela semblait presque naturelle. Leurs regards ce recentrèrent alors une nouvelle fois, et cette fois était différente que toute les autres il le savait. La vérité était que Nikki lui rappelait beaucoup sa fiancée, elle avait le même regard, le même tempérament et surtout il lui laissait faire des choses qu'il n'acceptait généralement jamais des autres, et cela était effrayant. « Tu as vu un médecin? Ils t’ont dit quoi? » Elle était inquiète, beaucoup trop inquiété. Dans un élan presque surréaliste, Jaxson vient serrer la main de la jeune femme dans la sienne dans une douceur qui lui est peu connue. « Rien que des médocs et du repos ne pourraient régler ! » répond-il chaleureusement en ne lâchant pas son regard, ni sa main. Bien sûr il à un mal de chien et envie qu'on lui file tout de suite de la morphine mais de quoi s'inquiéter, ni même plus douloureux que de ce prendre une balle. Il était content qu'elle soit là, il n'avait pas imaginé son temps a attendre les autres comme ça, mais c'était beaucoup mieux d'être avec elle. Elle lui fit un nouveau sourire, et il préférait largement ce dernier à son regard trop inquiet « Moi aussi, et surtout d'enfin savoir que tu vas bien. » il ne lâche pas son regard, en fait il en est incapable, comme hypnotisé par la jeune femme. Elle ne lui laisse pas beaucoup de temps de lui répondre, car elle continue « Et je me disais que tu aurais sûrement besoin de compagnie avec tes collègues encore à la gare. » Elle avait raison, elle avait raison et il ne savait pas comment elle faisait pour le connaître aussi bien. Un silence s'installa alors entre eux, car ni l'un ni l'autre n'avaient besoin de parler. Seuls leurs présences les apaisaient et Jaxson ne savait pas comment agir. C’est alors qu’il demanda « Vous avez eu des blessés parmis vous ? » car cette explosion avait touché beaucoup de monde, il le savait, et que personne n’était jamais vraiment épargné. Il était plus qu’heureux de savoir qu’elle n’avait rien, il ne savait pas d’ailleurs si elle avait été sur le terrain finalement. Mais tout ce qui importait, c’était qu’elle n’avait rien. Nikki n'était pas comme les autres, elle sortait du lot, elle était celle qui surpassait les autres. Il l'avait détestée dès qu'il l'avait vu, parce qu'elle allait être une emmerdeuse et parce qu'elle ressemblait bien trop à la femme qu'il avait auparavant tant aimé. Et au fur et a mesure du temps elle avait su lui montrer qu'il ne pouvait pas définitivement dire qu'il la détestait car c'était mentir. C'était ce mentir que de dire qu'il n'éprouvait à son égard que de la haine. Les choses avaient changé, un peu trop brutalement pour lui, mais elles avaient changés. Et depuis qu'ils c'étaient revus à Washington cela devenait bien plus réel. Finalement leur contact visuel fut coupé quand elle tourna la tête en souriant, ce sourire était ce qu'il y'avait de plus subjuguant sur elle. « Tu vas êtres en congés forcés, tu vas tenir le coup ? » il soupira, cette situation le rendait fou. Il était incapable de rester sans rien faire, et il savait déjà qu'il allait venir emmerder les gars à longueur de journées en les suppliant de le reprendre !! Il secoue la tête avant de répondre « C'est un enfer, rien que d'y penser ça me rend fou ! » Clairement, il ne se voyait pas du tout rester chez lui sans rien faire, il n'avait pas encore dit à Jordan qu'on l'avait mis de repos et il savait que sa soeur tenterait de venir lui changer les idées mais elle en serait incapable. Il avait déjà vécu ça après son opération, et il avait faillit devenir fou si bien que Roman avait du le forcer à s'asseoir et le menacer de le menotter à son lit si il le fallait ! Cependant une autre idée lui vint en tête à cet instant là il se tourne vers elle de nouveau un sourire malicieux collé au visage « T'aurais pas des qualités d'infirmière par hasard ? Maeve va surement vouloir m'en trouver une pour que je reste cloué chez moi ! » c'était évident, elle même ne pourrait pas le faire alors elle allait essayé de dégoter une amie ou n'importe quel fille assez jolie et gentille pour occuper Jax. Elle faisait toujours ça, elle prenait soin de lui. Mais il ne voulait personne, vraiment ça lui disait rien. « Ou alors, tu pourrais accepter de boire un verre avec moi, a toi de voir !! » Il accumulait les proposition saugrenues, mais ce qu’il souhaitait le dessous était tout autre. Il proposait des choses totalement folles, voir idiotes et ceci avec un sourire de niais. Mais il retrouva un peu son sérieux en retrouvant le regard de la jeune femme « Je ne sais rien de toi Nikki Wolf, et j’aimerais changer ça … » C’était fou, idiot et dangereux. Il le savait, et pourtant il voulait la connaître plus. Il ne pouvait commencer à ressentir ce genre de choses sans la connaître un peu plus, c’était tout bonnement impossible.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: Re: You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)   Sam 11 Oct - 21:55


★★★
And there's the truth that they can't see.

Nikki savait comment ne pas montrer ses émotions lorsqu’elle travaillait, elle pouvait mentir à la perfection.  Si lorsqu’elle a commencé à travailler, elle n’utilisait cette attitude que dans ses enquêtes, au bureau elle avait au fil du temps pris cette mauvaise habitude dans sa vie privée. Elle cachait alors bien des choses à son père ou à ses amis, qui il fallait l’avouer se compter sur les doigts d’une main. Faire confiance à quelqu’un, n’était pas réellement dans la nature de Nikki, bien sûr elle n’avait aucun soucis pour faire confiance à ses partenaires de travail, après tout elle mettait sa vie entres leurs mains, mais faire la même chose avec une personne étrangère était bien plus compliqué. Elle ne se dévoilait que très peu, elle se protégeait, mais elle protégeait aussi les autres ainsi. Elle se souvient encore, lorsqu’elle a aménagé à Washington et qu’elle a fait sa rentrée des classes, elle racontait que son père était militaire, ce qui était vrai, et que sa mère était une grande journaliste qui faisait le tour du monde et qui expliqué son absence dans la vie de Nikki. Elle aurait pu dire que sa mère avait été assassinée devant ses yeux, mais elle ne voulait pas que les autres enfants s’enfuient ou bien se lient d’amitié seulement par pitié. Et puis petit à petit, ses mensonges étaient devenus sa vérité à elle aussi. Se raconter des histoires jusqu’à les croire soit même. Une technique qu’elle avait perfectionnée durant ses années en tant qu’agent de la CIA, et elle était une des meilleures lorsqu’il s’agissait de faire les histoires des personnages pour ses couvertures. C’est d’ailleurs peut être cela qui la décidait à arrêter et à quitter l’agence, car cela devenait de plus en plus difficile pour elle de savoir qui elle était réellement. Elle était perdue. Si bien que sur sa dernière affaire, elle ne savait plus distinguer la ligne entre le bien et le mal, entre ce qui était légal ou non. Mais si par le passé elle était douée à cela, ce soir devant Jaxson, elle n’y arrivait pas. Elle était réellement Nikki Wolf et elle ne jouait pas la comédie. Elle était réellement inquiète pour lui, elle aurait fait n’importe quoi pour l’empêcher de souffrir à l’heure actuelle. Elle essayait tant bien que mal de cacher son inquiétude, mais elle savait que cela était peine perdue. Jaxson le voyait bien et tenta de la rassurée en posant sa main sur la sienne. A son contact, un sourire s’afficha sur son visage, si elle n’était pas douée pour flirter ou pas réellement à l’aise dans ce genre de situation, cela semblait naturel avec le pompier.  « Rien que des médocs et du repos ne pourraient régler ! » elle était consciente qu’il disait cela pour la rassurer, mais elle le croyait aussi. Après tout, il avait vécu sans doute pire à l’armée, mais Nikki n’avait pas été en face de lui pour ces autres fois. Elle ne pensait jamais au danger de son métier, ou bien des autres métiers comme pompier, mais lors des évènements comme celui d’aujourd’hui, tout le monde se rendait compte que tout pouvait basculer.  Nikki savait que Jaxson, comme d’autres pompiers du pays, risquaient leurs vies tous les jours mais cela l’avait réellement frappé ce soir. Peut être parce que Jaxson était revenue dans sa vie depuis quelques semaines, et qu’elle avait du mal à le sortir de ses pensées. Bien des fois elle avait hésité à lui rendre visite à la caserne ou chez elle, et bien des fois elle avait remis cela à plus tard, de peur d’être de trop, de peur de le déranger, de ne pas être à sa place tout simplement. Elle sentit obligé alors de justifier sa présence avec une excuse, pourquoi ? Parce qu’elle se sentait mal à l’aise avec ces regards et silence. Elle n'était pas mal à l'aise en présence de Jaxson, mais parce qu'elle sentait que les choses changeaient entres eux ou du moins évoluait. Visiblement Jaxson ne sembla pas réellement relevée ce malaise, ce qui était une bonne chose, mais lui aussi détourna le regard et changea de conversation. « Vous avez eu des blessés parmis vous ? » elle sourit faiblement et secoua la tête négativement « Pas de blessés grave, on a été chanceux. Maxyne était présente à la gare mais super Roman était là. » dit-elle en souriant, elle ne connaissait pas toute l’histoire entres les deux mais elle avait eu quelques bribes d’informations. Elle n’était pas du genre à poser des questions sur la vie privée des autres. Même si elle connaissait Roman depuis un moment maintenant, jamais elle ne s’était permise de demander quoi que ce soit  « Elle va bien c’est le principal, ça aurait pu être pire. » Oui elle savait que cela aurait pu être pire,  maintenant toute son attention serait sur comment retrouver les responsables de cet attenta, mais pour ce soir elle préférait ne pas y penser. Ne plus y penser, sinon elle allait devenir folle.  C’est pourquoi elle préféra changer de conversation, elle se doutait que cela n’allait pas gêner son interlocuteur.  « C'est un enfer, rien que d'y penser ça me rend fou ! » et elle comprenait tout à fait ce qu’il ressentait, rester chez elle à ne la rendrait folle, la dernière fois qu’elle avait été arrêté quelques jours, elle avait ramené tous pleins de dossier chez elle, et elle avait quand même travaillé « Je te comprends tout à fait, rester à rien faire c’est le pire. Mais tu vas pouvoir profiter de ta famille, c’est le bon côté des choses. » Lorsqu’elle évoquait sa famille, elle pensait à sa sœur en particulier, elle ne savait pas du tout le genre de relation familiale il avait la sienne, mais elle se dit que si il avait les mêmes relations familiales qu’elle, il n’en serait pas forcément plus ravi d’avoir sa famille sur le dos.  « Tu pourras toujours venir donner des ordres à la caserne. » en haussant les épaules. Elle disait cela en plaisantant bien sûr mais pourtant elle était sûre qu’il serait capable de le faire. Lorsqu’elle vit le sourire sur le visage de Jaxson, elle était intriguée par ce qui allait suivre. Et elle se dit qu’elle n’avait jamais vu ce genre de sourire sur le visage du pompier, elle était charmée. « T'aurais pas des qualités d'infirmière par hasard ? Maeve va surement vouloir m'en trouver une pour que je reste cloué chez moi ! » elle le regarda étonnée de sa proposition en réalité, elle ne s’attendait pas du tout à ça, mais elle ne savait pas vraiment à quoi s’attendre avec Jaxson car elle ne connaissait rien de lui. Elle connaissait simplement le colonel Rhodes qu’elle avait connu quelques années auparavant, et elle avait envie de connaitre l’autre Jaxson. Celui qu’elle avait en face d’elle aujourd’hui, et à chaque petite chose qu’elle découvrait sur lui, ça lui plaisait. Elle allait répliquer à cette proposition lorsque Jaxson enchaîna  « Ou alors, tu pourrais accepter de boire un verre avec moi, a toi de voir !! » elle croisa le regard de Jaxson « Serait-ce une invitation lieutenant Rhodes ? »  demanda-t-elle presque innocemment « Je ne sais rien de toi Nikki Wolf, et j’aimerais changer ça … » elle devait dire qu’elle aussi elle aimerait ça, elle aimerait aussi le connaître d’avantage, peut être que finalement aujourd’hui n’allait pas être si horrible que ça, si la journée avait mal commencé elle se terminait plutôt bien selon Nikki. « Tu sais déjà que je peux être vraiment une emmerdeuse, tu as été en première ligne pour ça. Enfin je te rassure je ne suis pas tout le temps comme ça. » en riant, non  elle n’était pas toujours sur la défensive seulement quand il s’agissait de son métier, et dernièrement sa vie professionnelle a été la seule qu’elle a vécue. Elle évitait toute sorte de vie privée, plus simple pour Nikki, mais ce soir elle allait peut être changé tout ça. « Et j’accepte de prendre un verre avec toi et si ça peut rassurer Maeve, je peux aussi trouver une excuse pour venir te voir chez toi. » elle se serait giflée après cette phrase. Elle venait d’analyser ce qu’elle venait de dire, elle ne se reconnaissait pas sur le coup. « Enfin pour voir comment tu vas bien sûr. »  elle jouait avec ses mains, elle détourna un moment son regard et le reporta sur Jaxson. « Je t’en dirais plus sur moi si tu fais de même. ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: Re: You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)   Dim 12 Oct - 19:20

Dans le fond, le jeune homme n'était pas méchant. Il savait que c'était la première impression qu'il avait du donner à Nikki quand ils c'étaient rencontrés la première fois. Bien sûr, elle avait surtout du ce dire que c'était un con ignorant, et arrogant par dessus le marché. Il avait été si froid et distant avec elle, que rapidement leur relation était devenue tendue, et il savait que c'était principalement sa faute, et non celle de la jeune femme. Mais le truc c'est qu'à l'époque il ne c'en était pas rendu compte. Bien sûr il y'avait le fait qu'elle soit de la CIA qui lui pesait particulièrement, avoir le gouvernement dans les pattes ne lui plaisait pas du tout car il ce savait encore plus épié que d'habitude, pourtant lui et son équipe n'avait rien à ce reprocher. Il ne supportait pas ses bureaucrates qui débarquaient ici, en croyant tout savoir mieux que tout le monde en ayant jamais mis un seul orteil sur le terrain, la plupart d'entre eux avaient peut être une arme de service mais ne savait pas s'en servir en dehors que dans des milieu protégés. Aucun d'eux n'avait vraiment du tuer quelqu'un au risque d'être tué, et chacun d'eux étaient des emmerdeurs de première. Nikki avait représenter tout ça à ses yeux, et en plus pour ne pas arranger les choses c'était une femme. Il n'avait rien contre les femmes de manière générale, beaucoup de femme se trouvaient sur la base et il les respectaient autant que les hommes, mais pas les femmes de la CIA qui pensaient elles, valoir encore mieux que tout le monde ! Et ce n'était pas le pire à ses yeux, ce n'était pas ses deux conditions réunis qui l'avait rapidement mis sur le mauvais côté d'une possible relation sympathique entre eux, le pire était qu'elle ressemblait comme deux gouttes d'eau à Gemma. Et c'était ce qui avait rapidement scellé sa haine envers elle, et le fait qu'il ne la voulait pas du tout à ses côtés par ici. Elle était un rappel constant de sa fiancé, morte trop rapidement. Bien sûr avec le temps il c'était fait à l'idée que ce n'était pas elle, puisque c'était totalement impossible, après tout ils étaient dans la vraie vie il ne fallait pas l'oublier. Bien sûr elle était arrogante comme il l'avait pensé, mais elle se débrouillait plutôt bien sur le terrain et puis elle s'entendait bien avec tout le monde et c'était le plus important au fond. Mais trop fier pour l'avouer, Jaxson avait continué de mal la traiter, n'avait pas changé son comportement d'un poil malgré le fait qu'il devait reconnaître qu'elle n'était pas totalement comme il l'avait imaginé. Les choses avaient changées sans qu'il ne s'en rende compte, et quand il l'avait fait, c'était trop tard puisqu'elle était retournée sur le sol américain. C'était un jolie signe du destin qu'ils se retrouvent ici tout les deux, il fallait bien l'avouer. Il c'était longtemps aveuglé, mais maintenant qu'elle se trouvait là avec lui il devait devenir un peu plus lucide. Cette proximité nouvelle n'était pas désagréable, et le fait la voir aussi inquiète lui donnait alors l'envie de la rassurer tout de suite. C'était différend de ce qu'ils avaient pu connaître avant, ensembles, mais ce n'était pas du tout désagréable il fallait bien l'avouer. Cependant elle était un peu trop inquiète à son gout, aussi prit-il l'initiative de dévier sur autre chose, lui demandant si dans son commissariat il y'avait eu des blessés. « Pas de blessés grave, on a été chanceux. Maxyne était présente à la gare mais super Roman était là. » avait-elle répondu en secouant la tête. Il avait rapidement vu Roman un peu trop inquiet à son gout, et avait appris par la suite qu'il était aller chercher Maxyne. Si il ne portait pas la jeune femme dans son coeur, il avait été soulagé d'apprendre qu'elle n'avait rien de grave, parce que sinon ça aurait mis son meilleur ami sur les rotules. A croire que les Oakley avaient décidé de tenter un peu trop la mort aujourd'hui ! Il acquisse sans rien dire, car il sait qu'elle est l'équipière de Nikki et si il ne connaît pas vraiment leur relation, il sait qu'il serait irresponsable de lui dire ce qu'il pensait de la policière. « Elle va bien c’est le principal, ça aurait pu être pire. » en effet, ils avaient eu de la chance. Du côté de la caserne ils n'avaient pas eu de blessés grave, et sa blessure n'était finalement pas si grave que ça alors ils avaient eu beaucoup de chance. Ce n'était pas le cas pour tout le monde il le savait, et il ce sentait bien chanceux ce soir d'avoir traversé cette horreur avec un simple mal de dos. Même si cela voulait dire qu'il devait être en congés forcés, au repos qui plus est, même si cela le rendait fou ! Ce qu'il confia à la jolie brune quand elle lui posa la question, elle semblait le comprendre totalement « Je te comprends tout à fait, rester à rien faire c’est le pire. Mais tu vas pouvoir profiter de ta famille, c’est le bon côté des choses. » Elle était si attentionnée et gentille, cela lui faisait presque bizarre. Bien sûr elle ne connaissait pas ses relations avec sa famille, comme lui ne connaissait rien de la sienne, alors cela partait d'un bon sentiment il lui fit un sourire avant de secouer la tête « Je préférerais m'en passer en fait ! » confia t-il avec plus de douceur qu'il n'aurait cru. Ses parents n'étaient pas abominables, ils lui avait sauvé la vie en l'adoptant il le savait. Mais avec son père la communication avait toujours été compliqué, sans parler de son frère, au final il s'entendait bien mieux avec les femmes Rhodes même si elles avaient toute deux tendance à le couver comme un enfant ! « Les repas familiaux c'est pas mon truc, en fait je n'y vais jamais en disant que j'ai du boulot, mais là je vais avoir du mal à trouver une bonne excuse ! » explique t-il en riant. Mais cela n'est pas bien drôle, il sait qu'il va devoir user de beaucoup de stratégie pour échapper à sa mère et à sa soeur sur ce coup là !! « Tu pourras toujours venir donner des ordres à la caserne. » continua t-elle en haussant les épaules. Il la regarda un instant, comment faisait-elle ça ? Au final ils se ressemblaient bien plus qu'il ne l'aurait cru, lui qui l'avait souvent considéré comme un parasite à l'époque. Il le regrettait sincèrement aujourd'hui, et espérait trouver un jour le courage de s'excuser sincèrement auprès d'elle. « Je vais tellement venir les saouler, qu'ils vont rêver de ne m'avoir jamais connu ! » expliqua t-il finalement en riant, et le pire c'est que c'était surement ce qui allait ce passer. Il était difficile pour lui de ce débarrasser de sa routine, aussi voyait-il déjà les prochaines semaines : il continuerait à faire comme il faisait toujours mais au lieu d'aller en intervention il emmerderait joyeusement ses amis. Cependant un instant il trouva une idée plus plaisante encore, et dans un sourire entendu prit l'initiative de la soumettre à la jeune femme. Si cela sembla d'abord l'étonner, Jaxson se rendit compte qu'il était vraiment terrible pour faire ce genre de choses et que Maeve avait bien raison de ce moquer de lui à ce sujet ! « Serait-ce une invitation lieutenant Rhodes ? » l'innocence de cette question le fit rire, il leva les yeux au ciel avant de les reporter sur la jeune femme et d'hocher la tête ressemblant à un enfant à qui on vient de demander si il souhaite aller à la piscine. Sa journée semblait tout à coup plus légère, moins pourrie que ce qu'elle avait pu être jusqu'à présent, et il savait que c'était grâce à elle. « u sais déjà que je peux être vraiment une emmerdeuse, tu as été en première ligne pour ça. Enfin je te rassure je ne suis pas tout le temps comme ça. » son rire et sa déclaration firent sourire le pompier, il avait compris rapidement qu'elle n'était pas toujours l'emmerdeuse constante qu'il avait cru qu'elle était. Et pourtant il fallait bien l'avouer c'était quelque chose qu'il appréciait chez elle, sans la quitter des yeux il déclara presque solennellement « J'aime ça chez toi, que tu sois une emmerdeuse ! » Car il était loin d'être l'homme le plus agréable sur terre non plus, et la façon qu'elle avait eu de lui tenir tête plus d'une fois l'avait toujours impressionné chez elle. Finalement il avait une relation peu définie avec elle, une relation qu'il n'avait avec personne d'autre, et si cela l'effrayait il trouvait aussi que c'était tout à fait excitant. « Et j’accepte de prendre un verre avec toi et si ça peut rassurer Maeve, je peux aussi trouver une excuse pour venir te voir chez toi. » Jaxson ne pu s'empêcher de lever un sourcil face à sa remarque, et de sourire plus que de raison. Il se doutait que cette phrase n'était pas totalement volontaire, mais cela le fit sourire comme un idiot. Elle ne lui laissa pas le temps de répondre qu'elle enchaina « Enfin pour voir comment tu vas bien sûr. » Elle était visiblement très gênée et cela eu le don de faire plus sourire encore Jaxson. Finalement elle le faisait beaucoup sourire, il trouva cela presque adorable qu'elle soit gêné. Cependant il aurait été capable de réagir de la même façon si les rôles avaient été inversés. « Bien entendu ! » continua Jaxson pour la remettre un peu plus à l'aise, il n'avait pas encore imaginer aller beaucoup plus loin avec elle et il savait que cela ce compliquerait certainement à ce moment là alors autant ne pas y penser tout de suite. Arrêtant le fil de ses pensés un instant il remarqua que de manière général il pensait simplement à mettre une fille dans son lit et ne plus jamais le revoir, c'était différent aujourd'hui c'était évident. « Je t’en dirais plus sur moi si tu fais de même. » elle osa enfin le regarder de nouveau. Il aurait été tenté de réagir de la seule façon qu'il connaissait : blaguer, lui sortir qu'il était un livre ouvert. Mais finalement ce n'était pas ce qu'il voulait, il voulait être sincère avec elle. « Par ou commencer ? » de demanda t-il plus à lui même qu'a la jeune femme. Il y'avait bien des choses qu'elle ne savait pas finalement, ils ce connaissaient sans ce connaître en fin de compte. Il prit une grande inspiration pendant un instant cherchant par quoi il allait commencer et puis reporta finalement son attention vers la jeune femme avant de s'installer un peu plus confortablement pour que son dos lui fasse moins mal. « J'ai un frère bien moins beau que moi, et moins intelligent avec qui je ne m'entend pas du tout. Et une petite soeur un peu casse pieds mais que j'adore particulièrement. » Ce n'était pas nécessaire de dire tout de suite qu'il avait été adopté. Ce n'était pas quelque chose qui le genait en général mais les autres ne pensaient pas la même chose.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
----------------------------------------
Invité


MessageSujet: Re: You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)   Mer 22 Oct - 21:22


★★★
And there's the truth that they can't see.

Passer le reste de sa soirée avec Jaxson avait définitivement changer l'humeur et l'état d'esprit de Nikki. Elle en avait presque oublié sa journée, ses inquiétudes, bien qu'elle garder un peu d'inquiétude pour Jaxson même si ce dernier l'avait rassuré sur l'état de son dos. Puis naturellement la conversation c'était bien mise en place, et les deux jeunes gens profitaient simplement de ce petit moment pour parler d'avantage. Nikki avait cette impression que les familles autre que la sienne était toujours parfaite. Elle ne savait pas pourquoi elle imaginait une telle chose. Pourtant, avec son métier elle savait que c'était loin d'être le cas, peut être qu'elle avait envie de croire qu'au moins une personne dans cette ville avait une famille unie. Elle était consciente qu'elle était en partie responsable de sa relation avec père aujourd'hui, elle ne faisait plus vraiment d'effort pour quoi que ce soit. Mais il lui avait caché tellement de chose qu’aux jours d'aujourd'hui, elle mettait une certaine distance entre eux, elle ne lui parlait pas de tout. Non elle ne pouvait pas sinon il lui ferait la morale une nouvelle fois et elle ne pourrait pas le supporter, et lui dirait probablement des choses qui dépasseraient le fond de sa pensée. « Je préférerais m'en passer en fait ! » cette réaction la fit sourire,  visiblement ce n'était pas le cas de Jaxson, il semblait lui aussi fuir les réunions familiales, plus elle parlait avec le jeune homme plus elles se disaient qu'ils étaient bien similaires sur des points. Jamais elle n'aurait pensé que cela était possible. A vrai dire lors de leur rencontre ils n'avaient pas vraiment laissé place à une vraie conversation entre eux, trop occupés à savoir qui allait avoir le dernier mot, ou bien qui pouvait parler plus fort que l'autre. Quand elle y repensait, Nikki se demandait pourquoi elle avait agit comme ça, parce qu'avec les autres militaires de l'équipe, elle n'avait été autant peau de vache. Il avait eu un traitement de faveur en quelque sorte, mais il est vrai aussi que lui de son côté n'avait pas été tendre avec l'agent de la CIA qu'elle était. Ce qui était certain c'était qu'ils étaient partis sur le mauvais pied dès le début. Et à cette époque Nikki ne voulait qu'une chose, se faire respecter et montrer à ses supérieurs qu'elle pouvait être aussi efficace qu'un homme. Et manque de chance pour Jaxson, il avait été dans sa ligne de mire. Et quand Nikki a décidé quelque chose, il a toujours été difficile de lui faire entendre raison. Et assise en face de lui, elle se demandait si leur collaboration se serait passée différemment est ce que leur relation aujourd'hui serait celle ci?   « Les repas familiaux c'est pas mon truc, en fait je n'y vais jamais en disant que j'ai du boulot, mais là je vais avoir du mal à trouver une bonne excuse ! » oui il avait raison, l'excuse du boulot n'allait plus vraiment marcher. Elle sortait souvent cette excuse à son père pour éviter les déjeuner ou les dîners, et elle savait au fond qu'il ne la croyait pas mais il faisait comme si. La famille de Jaxson devait probablement être dans ce cas aussi, mais c’était bizarre, même si on savait que l’excuse était caduque on faisait semblant d’y croire. Parfois c’est plus simple d’y croire que de poser des questions. « Je vais tellement venir les saouler, qu'ils vont rêver de ne m'avoir jamais connu ! » cette idée la fit sourire  « Je doute qu’ils pensent ça quand même. Et puis si tu viens ils vont sûrement trouver de quoi t’occuper.  J’ai entendu quelques pompiers se plaindre de la cuisine, tu pourrais t'y coller pendant ta convalescence.» en désignant la cuisine juste derrière eux. Imaginer Jaxson derrière les fourneaux la faisait rire, elle se souvenait encore un de ses tentatives sur la base militaire qui n’avait pas été une grande réussite d’ailleurs, mais pour la défense du pompier c’était tous les militaires qui avaient essayait de faire le repas de Thanksgiving et cela n’avait pas été un grand succès. Et même si Nikki s'y connaissait un peu en cuisine, elle n'avait pas proposer son aide, cela aurait bien trop simple alors elle les avait laissé se débrouiller. Si la conversation avait démarrée de manière banale, elle prenait alors un tout autre tournant, ce qui n'était pas pour déplaire à Nikki, et les paroles de Jaxson était inattendu mais elle ne pouvait s'empêcher de sourire, ce qui n'était pas forcément une habitude pour elle.  Jaxson avait enchaîné les propositions qui avaient surpris Nikki, elle ne connaissait pas ce côté de sa personnalité, mais au fond c’était bien que Jaxson est fait en quelque sorte le premier pas car si elle y pensait depuis qu’elle l’avait revue, elle ne trouvait pas le courage de le faire. Et lorsque le jeune brun lui dit qu’il voulait la connaître d’avantage, elle ne pu s’empêcher de remettre en avant leur première rencontre, ou du moins lui avouer une évidence sur son caractère. « J'aime ça chez toi, que tu sois une emmerdeuse ! » c’était bien la première fois que ce mot sonnait comme un compliment. Elle l’avait entendu bien des fois, ou d’autres synonymes mais ils n’étaient jamais dit de manière positives. « Ca tombe bien alors, parce qu’il va falloir du courage pour me supporter. » elle se demandait encore comment il avait fait pour la supporter sur le terrain, il n’avait pas été tendre non plus de son côté mais elle avait parfois poussé un peu loin. Comme si elle voulait tester la patience du jeune homme. Lorsqu’elle s’entendit prononcer cette phrase, comme quoi elle pourrait trouver une excuse pour aller chez lui, elle se dit qu’elle aurait dû réfléchir avant de parler.  Il est vrai que de la manière dont elle avait dit, cela pouvait être interpréter de façon plus ou moins avec un sous entendu, mais elle tenta de se rattraper, ce qui eut pour effet de rire le jeune homme qui tenta d’aller dans son sens « Bien entendu ! » elle n’était pas du genre à dire ce genre de chose ni à faire ce genre de sous entendus. Et parfois, elle devrait vraiment réfléchir à ce qu'elle disait surtout dans des situations comme celle-ci. Ce jeu entre eux, cette séduction... ça allait les mener à une situation encore plus compliquée, mais au fond cela ne dérangeait pas Nikki. Elle n’avait jamais été très douée pour les relations comme celle-ci, sur laquelle d’ailleurs elle n’arrivait pas à mettre un terme précis, mais elle voyait que Jaxson n’était pas comme les autres. Il était différent, et elle le voyait différemment ce qui pouvait d’ailleurs appuyer le fait qu’elle soit assez maladroite avec lui. Elle venait de lui dire quelque chose, certes une information qu’il avait déjà mais elle ne voulait pas non plus tout lui révéler comme ça, alors comme si elle tentait de mettre en place une négociation, elle acceptait de lui dire des informations sur elle si lui faisait la même chose. C’était donnant-donnant, et elle voulait elle aussi en savoir plus sur Jaxson. « Par ou commencer ? »il semblait chercher ce qu’il pouvait lui dire, elle ne le lâchait pas du regard et attendit patiemment « J'ai un frère bien moins beau que moi, et moins intelligent avec qui je ne m'entend pas du tout. Et une petite sœur un peu casse pieds mais que j'adore particulièrement. » elle fit un petit signe de tête, il avait une façon particulière de décrire sa famille, elle nota qu’il ne mentionna pas ses parents, ce qui confirmer ce qu’il avait dit précédemment sur les de famille, elle en déduit donc que les relations étaient tendus. Oui son côté de policier refaisait surface. C’est ce qu’on appelle une déformation professionnelle  « Je comprends mieux pourquoi tu tentes d’éviter les repas de famille. Et tes parents dans tout ça ?  » la curiosité de Nikki prit le dessus. Il venait de lui révéler quelque chose donc c’était à son tour, le problème c’était qu’elle ne savait pas quoi lui dire. Parler de sa famille n’était sans doute pas la meilleure idée, cela risquait de plomber l’ambiance et, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle allait lui dire. Nikki n’aimait pas parler d’elle, non elle n’aimait pas ça, parce qu’elle avait cette impression que si elle disait quelque chose de personnel sur elle, elle se dévoilait et risquait gros. Elle ne voulait pas paraître vulnérable en réalité. « Okay alors c’est à mon tour, euh…. » elle leva les yeux au plafond, comme pour réfléchir à ce qu’elle allait dire, elle aurait pu lui dire à son tour qu’elle était fille unique, mais elle ne le fit pas « Ma fête de in d’année favorite c’est Thanksgiving, alors si jamais tu veux éviter un repas avec ta famille, je propose ma maison pour manger et regarder le match. Tu auras une excuse pour ne pas y aller. » dit-elle en souriant. Ce n’était peut être pas une information très utile, ou ce n’est sans doute pas cette information qu’il voulait avoir sur Nikki, mais pour l’instant c’est tout ce qu’elle avait trouvé à dire. Elle aurait pu parler de son père ou de sa mère, mais cela risquerait de plomber un peu l’ambiance et elle ne voulait pas cela.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
----------------------------------------


MessageSujet: Re: You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)   

Revenir en haut Aller en bas
 
You'd be surprised how often what if works. (w/ Jaxson)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNTIL WE BLEED  :: 1ère version :: archives rps-
www. bazzart
www. topsite obsession
www. topsite prg
www. topsite bazzart
CONTEXTE
REGLEMENT
BOTTIN DES AVATARS
SCENARIOS
PRESENTATION
INVITES
les membres du mois