#PRAYFORPARIS

Partagez | 
 

 Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 325
ADRESSE ↦ : Santa Monica (LA) // Whashington Henley Suites (DC)


MY LITTLE BLACKBOOK
MY PLAYLIST:

MY NOTEBOOK
:

PRIORITIES AND FEARS
:
MessageSujet: Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina   Mer 24 Juin - 19:30


nina ophelia westmore
--------------------

My mother had always told her kids: if you're about to do something, and you want to know if it's a bad idea, imagine seeing it printed in the paper for all the world to see
▪️ crédits : teamblakelively.tumblr // quote: gillian flynn


   Now is always temporary

   
NOM(S) ↦ Elle est plus que fière de son nom de famille, elle ne le changerait pour rien au monde, bien qu'il lui arrive de mentir sur sa véritable identité quand la situation l'exige. Et elle doit avouer qu'elle aime trouver de nouvelles identités. Elle porte le patronyme de Westmore, un nom qui évoque l'illégalité pour certains, la peur pour d'autre ou encore une belle réussite et c'est ce qui lui plait. Aujourd'hui, elle est l'héritière de l'entreprise familiale et compte bien faire honneur à son père qui malheureusement a quitté ce monde il y a 10 ans. Si ce nom est une bénédiction, il peut aussi se révéler être une malédiction, mais elle bien trop fière pour changer d'identité de manière permanente. Elle est cependant consciente que son nom pourrait être la raison de sa chute, mais plusieurs passeports sont prêt si jamais elle doit disparaître. PRENOM(S) ↦ Elle porte le doux nom de Nina qui en hébreu signifie "grace", et la jeune blonde le porte à la perfection. Elle est douce et charmante, mais c'est pour mieux cacher son autre personnalité qui elle est plutôt glaciale. Ce prénom a une signification toute particulière pour elle, puisque c'est le choix de son père. Et la jeune femme admire son père, elle le considère comme un héro depuis qu'elle est enfant alors savoir que son père s'est battu bec et ongle avec sa mère afin de pouvoir lui donner le prénom qu'il a choisit lui fait aimer ce dernier encore d'avantage. Elle est fière de son père, de ces choix. Et il faut dire aussi que les relations avec sa mère sont très tendues depuis à peu près toujours, mais Nina est bien une fille à papa. Sur son acte de naissance, figure aussi le prénom d'Ophélia, celui-ci choisit par sa mère en hommage à Shakespeare. En effet, Ophélia était le personnage préféré de madame Westmore de part sa complexité et sa force. Et si Nina aime beaucoup aussi ce prénom, elle espère ne pas finir comme l'héroïne d'Hamlet. Elle a été éconduite par l'amour de sa vie, elle est littéralement devenue folle et elle s'est noyée dans un ruisseau par désespoir. Alors oui, si ce prénom est prémonitoire, ce n'est pas vraiment glorieux pour Nina. Elle porte aussi le prénom de sa grand mère paternelle Ornella et pour qui son père avait beaucoup d'affection. Mais lorsqu'elle est sous couverture, elle donne rarement le prénom de Nina, mais elle ce fait appeler par son second prénom. DATE DE NAISSANCE ↦ Nina est arrivée sur cette terre officiellement le 28 février 1986, un jour plus tard et elle pouvait vieillir d'un an que tous les quatre ans. Et elle doit bien avouer que cela l'aurait arrangé, Nina apporte beaucoup d'importance à son âge, elle est très contrariée lorsqu'elle aperçoit une petite ride sur son visage. Oui l'approche de la trentaine lui fait horriblement peur, elle panique trop à cette idée. Il lui arrive bien trop souvent de mentir sur son âge, elle a de la chance, elle peut se rajeunir de quelques années sans que cela éveille les soupçons. LIEU DE NAISSANCE ↦ Elle a vue le jour au Panama. Ce n'était pas vraiment prévue qu'elle naisse dans ce pays, mais Mr Westmore avait besoin de faire profil bas pendant quelques temps, et le Panama a toujours été sa destination de prédilection. Nina a passé les 10 premiers mois de sa vie dans ce pays, elle a vécue en résidence surveillée pendant tout ce temps, mais cela ne l'a pas vraiment dérangée, elle était bien trop occupée à pleurer ou à savoir quels objets elle allait pouvoir mettre à la bouche pour agacer sa mère. Si elle est née au Panama dans une immense maison avec une vue imprenable sur l'océan, cela ne figure pas sur ses papiers d'identité. Non sa ville de naissance est Los Angeles, elle n'a jamais réellement demander la raison à son père mais elle est consciente que c'est tout simplement parce que mr Westmore n'était pas censé être au Panama à ce moment là. STATUT CIVIL ↦ Nina et les relations amoureuses ne font pas bon ménage. Elle n'est définitivement pas faite pour les histoires d'amour, elle n'est pas faite pour avoir une vie de famille. Pourtant, secrètement elle rêve d'avoir des enfants. La seule fois où elle voulu faire confiance à un homme, cela s'est finit dans les cris et le sang, et ce n'est pas simplement une image, cela s'est réellement terminé de cette manière. Elle a été trahie, et ne pourra jamais refaire confiance, elle a un problème avec l'intimité au fond. Nina est donc célibataire et le restera probablement encore longtemps. Tant qu'elle mènera cette vie là, elle ne pourra pas être honnête avec quelqu'un. Et comme son père lui a souvent répété: l'amour n'est qu'une faiblesse, et ses ennemis seraient bien trop enclin a utiliser cette faiblesse pour l'atteindre, alors elle a décidé de fermer son cœur à toute forme d'attachement. Il n'y a qu'une seule personne qui peut entrer dans sa vie privée et à qui elle s'est attaché sans se l'avoue clairement: Robb. Pourtant ils ne sont pas en couple. Ils s'aiment ça elle ne peut pas le nier, mais jamais ils ne pourront avoir une histoire. Ils sont bien trop similaire pour que cela marche mais cela n'empêche pas qu'ils aient une confiance absolue l'un envers l'autre. Nina ne passe jamais deux nuits avec le même homme, si cela la fait passer pour une fille facile, ce n'est pas grave. Elle ne s'attache pas un point c'est tout. Et puis être célibataire l'amuse bien trop pour qu'elle change son statut. ETUDES/METIER ↦ La jeune femme n'a pas toujours été une étudiante modèle, elle préférait sécher les cours pour retrouver son père au stand de tir ou encore aller faire du surf, mais elle ne séchait jamais les cours de langue et ceux d'histoire. Ses années lycées n'ont pas été les plus belles de sa vie, loin de là, mais elle a survécu. Elle est allée à l'université, et contre toute attente, elle s'est révélé être une excellente étudiante et elle a eu son diplôme haut la main. Aujourd'hui, elle en est très fière et aurait vraiment aimé que son père la voit le jour de la remise des diplômes. Aujourd'hui elle est officiellement une chasseuse d'art, elle recherche des œuvres d'art pour de riches acheteurs ou pour des musées. Mais bien sûr ce job légal n'est qu'une couverture pour son travail, qui lui est nettement illégal. Après la mort de son père, elle a repris l'entreprise familiale, elle gère le trafic d'arme de son père avec son associé Robb Renfield - enfin elle gère presque tout, il est plus un homme de main , mais on ne lui dira pas et on va le laisser croire qu'il est le boss - et son job lui permet de pouvoir voyager sans éveiller les soupçons et ça lui permet aussi d'expédier la marchandise aux quatre coins du monde sans aucun soucis. TRAITS DE CARACTÈRE ↦ Nina, elle aime briller, elle aime être admirée, elle aime séduire et savoir qu'elle plait. Elle peut paraître parfois superficielle et imbus de sa personne, mais au fond elle joue simplement son rôle à la perfection, enfin elle est quand même un peu égoïste,son propre plaisir passe avant tout. Les petits africains qui meurent de faim, ça lui est complètement égal. Elle est sûre d'elle en public, elle inspire confiance avec sa douceur et ses sourires mais lorsqu'elle laisse tomber le masque, elle n'est qu'une jeune femme un peu perdue, triste et qui n'a pas eu une vie facile. Pourtant, elle est encore debout. C'est une fille forte et déterminée, elle sait ce qu'elle veut et fera tout pour arriver à sa fin, même si cela veut manipuler les personnes autour d'elle et être blessante. La fin justifie les moyens selon elle. Ce qui la rend insensible aux yeux des autres, mais peut importe dans la vie il faut savoir être forte car sinon on se fait avoir.  Mais c'est aussi comme cela qu'elle cache une certaine sensibilité, que personne ne lui connait. Comme le dit l'expression "cette fille c'est un pitbull déguisé en caniche" adorable, charmante en apparence mais qui est tenace et têtue jusqu'au bout des ongles.  Orgueil, fierté, dignité et son attitude forte sont en réalité une façade...Nina est quelqu'un de perfectionniste, il faut que tout soit parfait, que tout soit organisé. Rien n'est laissé au hasard dans son attitude, ses actions, ses paroles et dans son métier c'est une grande qualité. Elle veut avoir le premier rôle dans sa vie, elle est ambitieuse et ne s'en cache pas. Patiente, elle reste calme en toute circonstance sauf parfois avec Robb, il est le seul avec qui elle perd ses moyens parfois, le seul avec lequel elle se laisse à aller à la panique. Mais devant le reste du monde elle reste d'un calme olympien. Indépendante, elle ne demande jamais d'aide. Elle n'aime pas être dépendante de quelqu'un, cela la met hors d'elle, ce qui explique sans doute pourquoi la jeune blonde a dû mal à se mettre en couple. Elle gère sa vie à sa manière, elle est assez solitaire au fond, elle sait qu'elle peut compter sur elle même mais avec les autres c'est plus difficile.  Jalouse, et elle  a parfois du mal à maitriser cette jalousie, elle ne sait pas pourquoi mais elle ne supporte pas les femmes que peut fréquenter Robb, elle est jalouse de l'attention aussi éphémère soit-elle, qu'il leur accorde. Et cela la déroute quelques peu quand elle se surprend à vouloir les étrangler sur place. 20 CHOSES A SAVOIR SUR VOUS01 ≈ Le jour de ses 15 ans son père l'a amené dans un stand de tir pour apprendre à manier une arme. Une connaissance nécessaire selon lui, et bien trop dangereuse selon sa mère.  Mais aujourd'hui, Nina manie à la perfection les armes de tirs, elle ne rate jamais sa cible. Mais elle ne s'en sert qu'en cas d'extrême nécessité.  Si elle aime s'entrainer sur des cibles en papiers au stand de tir, elle n'aime pas pointer son arme sur une personne.  02 ≈ Elle déteste la couleur orange, elle ne peut vraiment pas en porter, de plus cela ne lui va pas du tout au teint. La prison n'est pas une option pour elle, non elle peut pas aller en prison, elle aime trop sa liberté et porter du orange pourrait la tuer. Littéralement. 03 ≈ Elle a deux téléphones différents, avec deux couleurs différentes (un rose et un bleu) pour éviter de mélanger le téléphone professionnel et le personnel. Et elle a attribué une sonnerie différente à chaque contact, afin de savoir qui appelle avant même de regarder l'écran. Par exemple, Robb a hérité de la sonnerie de Game of Thrones, et sa mère celle de l'exorciste. Oui les relations avec sa mère sont très compliquée. 04 ≈ Si elle a l'air à première vue d'une jeune femme bien sous tout rapport, polie, charmante, innocente et douce, cela est une façade. Elle peut se montrer froide et insensible, et ne montre que très rarement ses émotions. Une qualité et nécessité dans son job. Les apparences sont très importantes pour elle, et ces apparences là lui sauve la vie bien des fois. Robb se demande même si elle ne serait pas bipolaire parfois, tellement elle est une formidable actrice. 05 ≈ Elle s'énerve rarement, car elle préfère être maitre de ses émotions en toutes circonstances, mais lorsqu'elle s'énerve il vaut mieux se mettre à l'abri. En effet, elle prendra n'importe quel objet qui lui passe sous la main pour le lancer en direction de la source de sa colère. Il ne faut pas la pousser à bout au risque de vraiment passer un sale quart d'heure. 06 ≈ Depuis la mort de son père, il y a 10 ans, Nina a hérité de l'entreprise familiale si on peut dire ainsi. Elle la gère d'une main de fer avec Robb Renfield, le seul employé à vraiment avoir réussit à faire ses preuves avec son père et surtout gagner sa confiance. Si le partenariat n'a pas été facile tous les jours, aujourd'hui ils travaillent en équipe, ils se font une confiance aveugle. Nina pourrait totalement remettre sa vie entre les mains du jeune homme, et c'est d'ailleurs ce qu'elle fait à plusieurs reprises.  07 ≈ Au fil du temps, elle a acquit quelques notions de médecines, mais les basiques. Lorsque Robb est blessé, elle endosse le rôle de la parfaite infirmière quand la situation l'exige. Le détour par la case hôpital n'est pas toujours possible pour eux. 08 ≈ Elle a une cicatrice juste derrière son oreille droite, elle s'est battue avec une camarade de classe au lycée lorsque cette dernière a oser insulter son petit frère. E elle en a une autre sur la hanche droite, une blessure de guerre comme elle aime le dire. Elle a reçu un morceau de verre lorsqu'elle a eu un accident de voiture.  09 ≈ Élevée en Los Angeles, la jeune blonde s'est rapidement mise au surf, elle est très douée, et secrètement elle aurait aimé devenir surfeuse professionnelle. Mais la vie en a décidé autrement. 10 ≈ Son petit frère s'est fait assassiné simplement pour se venger de son père, un règlement de compte, œil pour œil. Nina a mis très longtemps à se remettre de sa mort, elle a été suivit par un psychologue pour ce traumatisme. Elle a toujours voulu se venger, et aujourd'hui qu'elle a pu mettre un terme à la vie de l'homme qui a abattu son petit frère, bizarrement elle ne se sent pas mieux. 11 ≈ Nina aime l'art, elle adore traîner dans les musées ou dans les expositions. Elle a toujours été passionnée par ce milieu, et c'est pourquoi elle a décidé d'établir sa couverte dans domaine. Elle est devenue une chasseuse d'art, elle travaille pour des musées ou de riches acheteurs. Elle a obtenue son diplôme de UCLA en histoire de l'art, et elle est douée. Ce job lui permet de faire passer sous silence son trafic d'arme sans être repérée. 12 ≈ La jeune blonde adore voyager, elle aime prendre l'avion et se retrouver à l'autre bout du pays en quelques heures. Ses deux lieux de prédilections reste et resterons New York et Monaco. 13 ≈ Elle est une grande sportive, habituellement elle commence sa journée avec une séance de surf, puis son cours de yoga et en fin de journée, elle retrouve souvent Robb à la salle de boxe. 14 ≈ Si elle est réputée pour être la reine des glace, elle pleure toujours devant grey's anatomy. Elle ne peut pas faire autrement, c'est pourquoi elle s'enferme à double tour chez elle lorsqu'elle regarde cette série. Autre série qu'elle aime par dessus tout c'est GOT. Elle s'est aussi mise à Orange is the new black, elle se dit qu'il faut qu'elle se renseigne sur la vie dans une prison, mais par contre elle n'est pas vraiment d'accord avec le titre. L'orange n'est définitivement pas le nouveau le noir.  15 ≈ Contre l'avis de son père, la jeune blonde a fait plusieurs tatouages. Mais papa Westmore n'est au courant que pour deux. Après l'assassinat de son petit frère, elle s'est tatoué son prénom dans le creux du poignet droit, elle a une rose en origami sur son omoplate gauche. Un papillon orne le bas de son dos, et trois étoiles décore sa cheville gauche. 16 ≈ Elle est une grande fan du groupe Death Cab For Cutie. Elle ne l'explique pas, mais elle se sent transportée par leurs chansons à chaque écoute. 17≈ Autour de son coup une  croix en argent de sa mère, un bijou qu'elle n'a jamais enlevé depuis l'âge de dix ans. Bien qu'elle ne soit aucunement croyante, elle voit en ce pendentif  un souvenir de sa mère. Même si leur relation est tendue, elle ne se résout pas à l'enlever. 18 ≈ Elle a très peur de la hauteur, elle a le vertige. Elle panique si elle doit s'approcher du vide. Nina n'a peur de rien sauf du vide et de se retrouver enfermer entre quatre murs. 19 ≈ La manipulation est un art qu'elle maîtrise à la perfection. Son livre favori et "Les liaisons dangereuses" c'est d'ailleurs le seul et unique ouvrage littéraire imposé dans sa scolarité qu'elle a lu jusqu'au bout. Disons que cette notion de pouvoir et de supériorité face au sexe opposé ça a toujours été quelque chose qui la fascine. Et cela lui est très utile dans son monde actuel. 20 ≈ Elle ne jure que par les chaussures à semelles rouges, les louboutains. Son dressing en ait rempli. Nina aime la mode, et les marques de luxes. Elle peut se les offrir alors elle en profite. GROUPE ↦ Break your plans.
   


   VOTRE AVIS SUR LA VILLE DE WASHINGTON ↦ La jeune blonde ne connait pas vraiment très bien la ville, elle est arrivée il y a deux semaines environ. Elle est déjà venue ici pour ses affaires mais elle n'est jamais resté assez longtemps pour se faire un réel avis sur la ville. Cependant, elle doit dire que la maison blanche l'a toujours fascinée. Cette immense maison victorienne, blanche avec un jolie parc... l'image de la réussite en quelque sorte. Reposez lui la question dans quelques mois et elle vous dira ce qu'elle pense de cette ville. VOTRE MEILLEUR ET VOTRE PIRE SOUVENIR ↦ Elle ne peut pas choisir qu'un seul bon souvenir, c'est impossible. Elle en a une collection, la plupart sont des moments passés avec son petit frère Jamie. Elle se rappelle encore le jour où il l'a supplié de l'amener faire du surf, il n'était pas vraiment doué ni patient pour apprendre mais son attitude était réellement amusante. Ou encore le jour, où pour son anniversaire, elle a amené Jamie à la fête foraine sur Santa Monica et qu'ils ont passé la journée à faire les différentes attractions et manger des barbes à papa. Les moments passés avec son père aussi font partit des bons souvenirs de sa vie. Elle sourit encore en repensant à ces moments là, ce sont tous ses petits moments en famille qui font que la jeune femme n'a pas encore craqué au fond. Son pire souvenir, est et restera à jamais le jour où elle a apprit que son petit frère s'était fait assassiné. Elle en a voulu à la terre entière, elle en a voulu à son père car c'était à cause de son métier que cela était arrivé. Mais après la colère, la détermination de trouver le coupable et de le faire payer à pris le dessus. JUSQU'OU SERIEZ VOUS PRÊT A ALLER POUR SAUVER UNE VIE ↦ Pour sauver la vie d'inconnus? elle n'irait pas loin. Elle ne bougerait même pas le petit doigt. Mais pour sauver une personne à laquelle elle tient, elle serait prête à aller très loin. Au jour d'aujourd'hui la seule personne pour qui elle risquerait sa vie est Robb. Personne d'autre. Elle serait même capable de donner sa vie pour la sienne, bien sûr elle ne le dira jamais ouvertement mais c'est bel et bien le cas. AVEZ VOUS DÉJÀ ÉTÉ IMPLIQUE DANS UNE HISTOIRE AVEC LA POLICE ↦ Elle fuit la police comme la peste. Si les hommes en uniformes la font craquer, ceux en uniformes bleus pas vraiment. Elle est recherché par la police de ce pays, pour l'instant, ils ne savent pas qu'elle est mêlée à ce trafic. Ils sont sûrement au courant qu'une femme gère ce cartel mais son visage n'a pas été associé au jour d'aujourd'hui. Si c'était le cas elle ne serait pas en liberté, et elle ne serait surtout plus sur le territoire américain. Alors bien sûr elle a déjà eu des amendes pour excès de vitesse, pour stationnement gênant mais rien de plus grave. Et si c'était le cas, elle trouverait un moyen de leur échapper. Pourtant, elle n'est plus autant en sécurité qu'elle ne peut le croire et tout ça à cause de la bêtise de Robb. LA PIRE CHOSE QUE POURRAIT FAIRE OU ÊTRE VOTRE VOISIN ↦ La pire chose que pourrait faire son voisin? la liste serait tellement longue si elle énumérait tout ce qui pourrait l'agacer avec ses voisins. Elle a pour horreur les voisins trop envahissants, qui estime que vu que vous vivez à côté de chez eux, ils ont le droit de vous parler à chaque fois que vous vous croisez. Ou encore ceux qui se mêlent de ce qui les regarde pas. Nina est assez discrète, elle tente de passer inaperçu mais bien parfois c'est plus compliqué avec certains voisins. Elle d'ailleurs déjà imaginé comment elle pouvait tuer son voisin sans être inquiété. Le pire des voisins? un flic, ou un prêtre. Nina est quelque peu allergique à l'église et tout ce qui s'y rapporte. COMMENT AVEZ VOUS VÉCUE LA TRAGÉDIE QUI A TOUCHE WASHINGTON IL Y A 5 MOIS?  ↦ Elle n'était pas présente à Washington, elle n'a pas donc été impliquée dans cette attaque. Mais elle a vu les informations comme chaque citoyens de ce pays, et elle s'est sentie touchée comme tout le monde. Comme lors des attentats du 11 septembre, même si cette tragédie n'a pas eu la même ampleur. Elle s'est inquiétée pour Tommy, oui elle ne l'a dit à personne, mais elle s'est toujours demandé s'il avait été blessé ce jour là ou non. Elle a voulu l'appeler plusieurs fois pour prendre de ses nouvelles mais ne l'a jamais fait.

   
♦️♦️♦️

   
   Partners in crimes

   
PRENOM/PSEUDO ↦ caroline oui comme la princesse la classe hein? le pseudo Lady Berry comme le super bon muffin du cafe den. COMMENT TU ES ARRIVE(E) ICI? ↦ j'ai croisé captain america, qui était en grand discussion avec batman, du coup j'ai fait ma curieuse et j'ai trouvé l'adresse. CONNEXION ↦ every dayyyyyyyyyy. TON DERNIER MOT ↦ en vrai c'est Nina qui gère le trafic, Robb il gère rien du tout  :ange:  :ange:   


Dernière édition par Nina Westmore le Ven 31 Juil - 20:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 325
ADRESSE ↦ : Santa Monica (LA) // Whashington Henley Suites (DC)


MY LITTLE BLACKBOOK
MY PLAYLIST:

MY NOTEBOOK
:

PRIORITIES AND FEARS
:
MessageSujet: Re: Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina   Mer 24 Juin - 19:30



  You can't punish yourself forever. That's my job

 
Nina assise sur le capot de son  cabriolet , rouge flambant neuve, joue avec son téléphone portable, cela peut se voir à des kilomètres qu'elle est impatiente et ceux qui connaissent Nina Westmore savent très bien que la patience n'est pas une de ces principales qualités. Elle déteste attendre, et encore plus quand elle a quelque chose de prévu par la suite. Lorsqu'elle entend des collégiens sortir, elle lève les yeux, et aperçoit enfin cette petit tête blonde qui a décidé de tester sa patience en ce vendredi soir « Jamie je t'avais dit d'être à l'heure. » tout en sautant sur ses pieds, elle a ce regard réprobateur, ce regard maternel qu'elle arbore toujours lorsque Jamie sort de l'école en retard.  Depuis que leur mère avait décidé de mettre les voiles, et d'abandonner sa famille pour en former une autre dans un autre état, Nina prenait son rôle de grande sœur très au sérieux. Elle a toujours fait passer Jamie avant tout le monde, même avant elle même. Elle s'est toujours sentie responsable de lui, et passer du temps avec lui était bien loin d'être une corvée. Elle le protégeait au maximum de tout ce qui pouvait se produire dans leur vie, Jamie n'était pas naïf et il connaissait le travail de leur père, mais il ignorait bien des choses. Selon Nina, il doit garder son innocence encore un peu, elle n'a pas eu cette chance et elle refuse que son frère soit confronté  à cette peur constante. Le petit garçon de douze ans baisse les yeux, et commence à jouer avec ses doigts, il n'ose pas vraiment donner la réelle raison de son retard à sa grande sœur. La jeune blonde croise les bras sur sa poitrine et presse Jamie pour avoir une réponse « Oui oui je sais mais j'ai... enfin j'ai été retenu en classe. » elle sourit et se met à rire, combien de fois elle avait servit cette excuse à son père lorsqu'elle se trouvait dans la même situation. Et dieu sait que la jeune lycéenne s'était retrouvée bien souvent dans cette situation, Jamie était le plus studieux des deux et cette situation était inédite pour lui et ce qui rendait tout cela comique pour Nina. Elle ne comptait plus les fois où elle avait été assise dans le bureau du principal pour avoir triché, pour s'être battue avec une camarade de classe, pour avoir sécher les cours.... Oui Nina est bien loin d'être l'élève modèle que tout parents aimeraient avoir. Mais pourtant son père n'était pas plus strict avec elle, il lui laissait vivre sa vie. Il a toujours dit à sa fille qu'il fallait avoir du caractère dans ce monde, ne jamais se laisser marcher sur les pieds et Nina avait bien compris cela. Elle a toujours eu un caractère assez trempé, elle n'a pas peur de dire ce qu'elle pense, tant pis si les autres n'apprécient pas. Mais malgré ses dérapages, elle obtenait d'excellentes notes ce qui étonnait toujours ses professeurs au fond « Pendant deux heures? tu veux dire que tu es allé en détention? » elle sourit de plus belle, elle est amusée de son petit air gêné, il la regarde presque les larmes aux yeux « S'il te plait dit rien à papa Nina. Il ne va pas être content. » elle le prend par les épaules et se met à sa hauteur, elle le fixe et sourit affectueusement tout en lui adressant un clin d'oeil. Elle ne dira rien il pouvait en être sûr. Elle n'est pas du genre à rapporter quoi que ce soit à son père et puis elle ne souhaitait en aucun cas que son petit frère adoré se fasse gronder ou même punir par leur paternel « Aller petite tête, t'inquiète je dirais rien du tout. » elle ébouriffe les cheveux de son petit frère, et ouvre la portière passager pour qu'il monte, elle attend qu'il attache sa ceinture et fait le tour de la voiture noire pour se mettre derrière le volant « Nina ce soir tu viens au cinéma avec moi?  » elle esquisse une grimace, elle n'aime pas dire non à Jamie, elle ne lui refuse jamais rien en principe mais ce soir elle avait des plans et cela faisait des semaines qu'elle préparait cette sortie qu'elle ne pouvait vraiment pas annuler « Arrfff désolée petit frère, j'ai prévue une sortie avec Kira, mais on peut y aller demain après midi si tu veux? » le petit garçon acquiesce avec un grand sourire, il ne semble pas vexé du refus de sa grande sœur ce qui la réconforte un peu. Elle démarre la voiture, regarde si elle peut sortir de sa place de stationnement et les deux enfants Westmore prennent la direction de la maison familiale. Elle sourit pour elle même lorsqu'elle aperçoit une voiture noire les suivre. Son père avait pourtant promis de ne pas la faire suivre lorsqu'elle allait au lycée, mais encore une fois il jouait au père surprotecteur. Elle note dans sa tête de donner des leçon de filature aux hommes de son père car visiblement ils étaient très mauvais « Papa ne veut pas que tu sortes avec Kira.» il marque un point. Kira, n'était pas selon Matthew Westmore, une bonne fréquentation pour Nina. C'était un peu l'hôpital qui se foutait de la charité, mais il n'avait pas tord mais elle était l'amie de la jeune blonde depuis tellement longtemps que Nina ne pouvait pas juste l'évincer de sa vie sur demande de son père. Elle entrainait souvent Nina dans des endroits peu recommandables, elles se retrouvaient toujours dans des histoires impossibles toutes les deux. Et si Nina en était consciente, elle aimait trop Kira pour arrêter son amitié avec elle « Tu es le seul à savoir que je sors avec elle ce soir, papa pense que je suis avec Lola donc si jamais il l'apprend je sais qui aura cafter et je te rappelle que je sais ou tu vis !! » elle lui fait un regard menaçant, mais cela ne semble pas impressionner Jamie qui se met à rire encore de plus belle. La famille est très importante pour Nina, elle pourrait donner sa vie pour celle de son frère et si elle râlait bien souvent car son père était trop sur son dos, car il la surveillait trop, elle était en réalité pareil avec Jamie mais à la différence que lui ne semblait pas être déranger par ce comportement. Une fois garés dans la cours principale, Jamie se mit à courir vers la porte d'entrée pour se précipiter dans le canapé du salon et s'assoir devant la télé. Son petit rituel du vendredi soir.  (...) Habillée bien trop court pour que ce soit légal, Nina se faufile à l'extérieur de la maison en faisant bien attention à ce que son père ne la voit pas, et surtout que ses deux gardes attitrés ne la voient pas non plus. Elle n'a pas envie d'avoir des babysitteurs ce soir. Lorsqu'elle pose la main sur la poignée de la porte de derrière, elle entend cette voix qu'elle connait par cœur « Tu comptes aller où comme ça jeune fille? »  elle se stoppe dans son évasion, et esquisse une grimace. Elle est prise au piège, prise en flagrant délit. Mentir n'est pas une solution pour Nina à cet instant, mentir à son père est impossible elle le sait. Et mentir n'est pas dans ses habitudes non plus, du moins avec son père, avec les autres personnes elle n'a aucun scrupule à raconter les histoires qu'il faut pour se sortir d'une situation embarrassante ou pour obtenir ce qu'elle veut. Combien de fois, elle a embobiné ses gardes du corps qui se sont fait avoir à chaque fois, d'ailleurs pour elle c'est devenu une sorte de jeu. Semer ses gorilles et rapporter à son père leur totale incompétence, seuls  quelques uns avaient un traitement de faveur. Elle se retourne vers son père et le regarde directement dans les yeux « Je sors. Tu ne devais pas rentrer que demain papa? » elle était persuadée avoir entendu que ce soir il ne serait pas dans les parages, ce qui était aussi la raison première de cette escapade avec Kira. Les deux jeunes filles n'avaient pas l'âge de sortir dans les clubs de la ville, mais avec de fausses pièces d'identités tout était possible au final. Et si son père était parfaitement au courant, il avait choisit de ne pas faire la morale à Nina. Il ne voulait pas la priver de sa liberté, de sa jeunesse mais il la faisait surveiller à chaque sorties. Il était plus serein ainsi « Je devais. Mais heureusement que je suis rentrée plus tôt. » il croise les bras sur son torse et ne lâche pas du regard sa fille, ces deux là étaient tellement similaires sur bien des points qu'il était toujours difficile de savoir qui allait avoir le dernier mot. Mais en principe un sourire de la part de Nina est le tour est joué. Elle hausse les épaules et répond tout simplement « Tout dépend le point de vue. » de son point de vue à elle, le retour en avance de son père n'était pas réellement une bonne nouvelle, ce retour là pouvait faire flancher ses plans pour la soirée « Tu pensais sincèrement que je n'aurais pas su pour ta petite escapade avec Kira? » oui elle avait espéré que pour une fois tout lui revienne pas aux oreilles. Elle sourit et soupire , son père sourit et pose sa veste sur une chaise de la cuisine « J'ai des oreilles et des yeux partout ma princesse tu le sais n'est ce pas? » oui elle le sait parfaitement et elle se demande d'ailleurs comment elle pouvait parfois l'oublier. Mr Westmore sait toujours tout ce qui se passe n'importe où dans la ville de Los Angeles. Il est craint, respecté et donc quand il pose une question ou qu'il donne des ordres tout le monde obéis au doigt et à l'œil, sauf peut être Nina qui a cette tendance à toujours faire le contraire. Mais c'est simplement parce qu'elle a un esprit de contradiction très vif « L'espoir fait vivre non? » elle hausse les épaules et embrasse son père sur la joue, même si son père sait toute l'histoire elle ne compte pas annuler sa sortie pour autant. Elle enfile sa veste noire et ouvre la porte, mais son père se racle la gorge. Elle lève les yeux au plafond et se tourne vers lui « Je te laisse sortir mais tu te changes s'il te plait. Plus long la robe et je vais demander à Victor de t'accompagner. » elle baisse son regard sur sa robe, pour elle, cette robe a une longueur règlementaire, elle est parfaite et elle s'accorde parfaitement avec ses nouvelles chaussures, ce nouveau sac et cette veste. Nina ne se changera pas, il ne faut pas non plus que son père espère trop, mais ce qui l'a fait réagir c'est le prénom Victor. Elle ne supporte pas Victor, elle ne l'a jamais aimé, elle le trouve trop pervers, trop familier avec elle, il est chanceux qu'elle n'ait encore rien dit à son père sur ce comportement plus que suspect. Elle lui donne une seconde chance, mais la prochaine elle dira tout à son père. Cet abrutit a déjà fait des avances à Nina, et la jeune fille n'a que très peu apprécié et a vidé sa bombe lacrymogène sur ses yeux. Depuis son comportement était un peu plus professionnel « Oh non pas Victor, papa. Pourquoi pas Robb? » elle sourit, elle préfère largement Robb, elle sait qu'elle n'a pas son mot à dire sur ses babysitteurs mais elle peut toujours essayer. Comme le dit si bien l'adage "qui ne tente n'a rien" « Non Robb n'est pas là ce soir, il est sur une autre affaire. Et son boulot n'est pas de faire du babysitting. » elle ouvre grand les yeux, quelque peu vexée par la remarque de son père. Elle n'a pas besoin d'être surveillée à chaque pas qu'elle fait, c'est une grande fille maintenant, pourtant son père la verra toujours comme son petit bébé « Nina, pourquoi tu veux que ce soit Robb qui t'accompagnes? » il hausse un sourcil, cette inquiétude fait sourire Nina. Elle n'est pas folle, elle ne se permettrait jamais de draguer un agent de son père « C'est le seul non pervers de la bande et il pose pas de questions, lui. Il sait garder ses mains dans ses poches. » elle affiche un sourire entendu. Son père lui affiche un petit sourire, il est ravie d'apprendre que ses agents n'intéressent pas sa fille et aussi ravie de voir qu'avec Robb le courant pourrait passer. Il ne la jamais dit à Nina pour le moment, mais elle sera celle qui sera à la tête de son empire avec Robb Renfield le jour où lui ne sera plus là. « Ca sera Victor pour ce soir, et si il pose ne serait-ce qu'une main sur tes cheveux je règlerais le problème rapidement. » il insiste sur la dernière partie de sa phrase. Il a bien compris le message de sa fille mais décide de rester sur sa première idée, Victor accompagnera ce soir Nina. Un test supplémentaire pour savoir s'il peut le garder parmi ses rangs « Tu sais je peux aussi sortir seule. » elle le supplie du regard, elle a vraiment envie de sortir comme une jeune lycéenne normale, juste une fois « Jamais de la vie princesse. Tu sais très bien que c'est trop dangereux. » elle soupire, mais ne répond rien. Elle le sait, elle en est consciente. Mais cette constante surveillance est parfois dure à supporter. La porte de la maison s'ouvre et Victor se poste devant en croisant les mains devant lui, Nina embrasse son père sur la joue et sourit à Victor « Aller Vic' vient on va passer une soirée de folie tous les deux. » Victor ne répond rien, il lance un regard entendu à son patron et rejoint Nina dans la voiture. Elle passe devant, sur le siège passager, elle n'aime pas être à l'arrière mais Victor ne semble pas réellement rassurer de la savoir si près. Il doit encore se souvenir du petit incident de la bombe au poivre  « Je vous amène où miss Westmore? » elle sourit et se repasse du rouge sur les lèvres « Eighteen Street Lounge Victor. » sans même lui adresser un regard. Nina passera une nouvelle fois, une soirée pleine d'aventure avec Kira, elle aura une nouvelle fois tous les hommes à ses pieds et que l'embarras du choix avec qui flirter. Victor lui se postera au bar toujours un œil sur Nina mais n'interviendra en aucun cas. Et bien sûr il sera prié de ne rien dire sur ce qui ce passe au ESL, comme le dit si bien Nina " ce qui se passe au ESL, reste au ESL". (...) Ses yeux ne sont pas rougis par les pleurs, elle n'a aucune larmes apparentes sur ses joues, elle fixe seulement cette pierre tombale avec le prénom de son petit frère gravé et une phrase choisit pour résumer sa vie et ses actions. Nina ne comprend  pas pourquoi cela semble si important de vouloir résumer la vie d'une personne ainsi, elle se demande alors à ce que son père aurait écrit sur sa tombe à elle, si elle avait été à la place de Jamie aujourd'hui. Et Dieu seul sait qu'elle aurait tout donné pour être à sa place ce soir là, elle aurait préféré mourir à sa place. Elle s'en veut, elle sait que c'est sa faute. Si elle n'avait pas décidé de sortir avec ses amies, elle aurait accompagné Jamie au cinéma, elle aurait été avec lui à la sortie du film, elle aurait pu le sauver. Elle aurait pu voir ce qui se passait, voir ce tireur arriver près de lui. Mais au lieu de ça, elle était encore une fois sortie avec ses amies dans le nouveau club à la mode, elle avait bu plus que de raison encore une fois, elle avait utilisé son charme sur le barman pour avoir des boissons alcoolisées gratuites toute la soirée. Tout est de sa faute, elle n'a pas fait son travail, elle n'a pas su protéger son petit frère. Elle n'a qu'une seule envie à cet instant précis, se retrouver seule chez elle pour pleurer, pour se laisser aller. Ici elle ne peut pas, les hommes de mains de son père sont là, les ennemis de son père sont probablement là aussi à regarder cette scène et tenter de trouver la solution pour faire tomber le réseau de Matthew Westmore pour prendre sa place. Ils pensaient sans doute avoir affaibli Matthew en tuant son fils mais ils se trompaient. Il avait certes perdu son fil pour un stupide règlement de compte mais il était plus en colère que jamais et déterminé à retrouver le meurtrier et lui faire payer son affront. Nina sent une main se poser sur son épaule droite, elle sait que c'est son père, elle n'a pas besoin de lever les yeux pour savoir que c'est lui. Elle soupire simplement et pose sa main sur la sienne, son père l'embrasse sur la joue et s'éloigne du cercueil de Jamie. Elle sent, également,  la présence des deux gardes du corps derrière elle, et elle sait qu'ils ne sont pas près de partir. Si elle restait toute la nuit ici dans ce cimetière, ils feraient de même et ne bougeraient pas d'un centimètre.  Elle est vide de toute émotions, comme son père l'a été pendant la cérémonie. Ne jamais montrer que l'on peut avoir une faiblesse était la règle numéro un dans la famille Westmore. Elle est comme anesthésiée par le chagrin et la douleur. Elle ne se souvient plus très bien comment elle est arrivée au cimetière, ni même quel jour on est pour être honnête. Elle est déconnectée, perdue et seule. Elle s'en veut à elle même, elle en veut à la terre entière. Si son père remerciait toutes les personnes présentes aujourd'hui, elle, elle n'avait aucune envie de parler. Elle n'a aucune envie de jouer le jeu comme le fait son père, ou sa mère en ce moment même. D'ailleurs, elle se demande bien ce que sa mère peut faire ici au fond, elle est partie il y a trois ans, laissant ses deux enfants se débrouiller seuls du jour au lendemain. Sa seule excuse a été qu'elle ne supportait plus la vie que mener son mari, qu'elle ne pouvait plus vivre dans le mensonge, dans le danger constant. Elle avait ses valises un matin, et elle était partie tout simplement. Et aujourd'hui, elle est présente et joue la tristesse à merveille. Entendre sa mère dire à qui veut l'entendre que s'ils étaient là aujourd'hui c'était car Dieu avait eu besoin de rappeler Jamie à ses côtés.  C’était des conneries, oui la religion était une belle connerie. Nina n'a jamais cru en Dieu et elle n’y croirait probablement jamais, si Dieu existait réellement ils n’en seraient pas là en ce moment.  Ou bien  Dieu faisait un job vraiment douteux. La jeune blonde serre les poings et tente de respirer profondément pour éviter de faire un scandale ici, pour éviter d'hurler ses quatre vérités à sa mère.  Elle ne supporte plus d'entendre sa mère dire que c’est comme ça, que c’est la volonté d’un être suprême et que Jamie est heureux là où il est. Elle n'en sait rien, elle dit ça pour se faire remarquer. Nina jette un œil autour d'elle, son père est en grande discussion avec Robb Renfield, cet homme qui semble être la seule personne de confiance aujourd'hui pour son père. La jeune blonde l'aime bien, il est sans doute le seul homme travaillant pour son père à ne pas la regarder comme un objet quand elle est dans les parages. Il est d'ailleurs un des seuls à ne pas la draguer à tout bout de champs et le seul à ne pas avoir ce regard qu'elle déteste. Un des gorilles derrière elle fait un pas vers elle, et pose sa main sur son épaule, le signal pour lui dire qu'il est temps de partir, mais elle se dégage rapidement de sa main et fait un pas de plus vers le cercueil de Jamie. Elle ne veut pas partir, pas encore et si ils veulent la faire partir il faudra utiliser la force. Elle a toujours eu cette peur d'être abandonnée, elle est certes indépendante mais terrorisée à l'idée de se retrouver seule. Pourtant, elle sait que ça n'arrivera jamais, elle ne sera jamais seule. Toujours les yeux fixés sur le cercueil, elle se laisse tomber à genoux, elle n'a plus la force  de tenir debout. Elle se fiche d'avoir l'air faible, elle se fiche de montrer que son petit frère est sa faiblesse. Elle ne peut plus rester de marbre. « Mademoiselle Westmore il faut y aller maintenant. » elle ne regarde pas l'homme qui lui adresse la parole, elle ne bouge pas. Sentant encore sa présence derrière elle, elle daigne enfin lui parler  « Je ne vous empêche pas de partir si vous avez mieux à faire. » sur un ton glacial et très peu amical « Mademoiselle... » il chuchote presque, peut être a-t-il peur que son patron entende la conversation, mais Nina elle ne baisse la voix, elle se fiche que son père entende. Peut être même qu'il virera ce crétin sur le champs « Taisez vous. Partez, je veux plus vous voir. Laisser moi tranquille.» elle le défie du regard, elle sait qu'elle va gagner, il va finir par baisser les yeux, elle le sait « S'il vous plait votre père....» elle se retourne vers l'homme en costume noir, elle lui adresse un regard froid et noir. L'homme ne sait pas quoi faire, il ne veut pas la contrarier, mais il ne veut pas non plus désobéir à son patron. Il lui attrape alors le bras, pour lui faire sans doute comprendre qu'il est encore dans son droit et qu'elle doit lui obéir. Mais à peine eut il posé sa main sur elle que Robb arrive près d'eux. Probablement Matthew qui lui a demandé de prendre les choses en main. Dès que le jeune brun se trouve près de Nina, l'autre gorille la lâche et part sans rien dire.« Nina vous allez bien? » elle regarde Robb, ce n'est pas lui qui veut savoir c'est son père. Elle détourne le regard et se remet face à la tombe de Jamie. Elle en a plus qu'assez qu'on lui demande si elle va bien, non elle ne va pas bien elle a perdue son petit frère, une des personne qu'elle aimait plus que tout sur cette terre. Mais elle répète sans cesse qu'elle va bien, elle ment à tout le monde et à elle même dans l'espoir que cette douleur partirait. Elle espère que ce sentiment va disparaître rapidement et qu'elle sera bientôt capable d'être elle-même une nouvelle fois. Elle pose une main sur le cercueil devant elle « La mort est une chose étrange. Tu es sûre que cette personne restera toujours avec toi et puis d'un coup elle disparaît. » elle n'attend pas réellement de réponse, et elle sait qu'elle en obtiendra aucune de la part de Robb. Elle ne lui a jamais vraiment parlé, mais aujourd'hui elle a besoin de parler à quelqu'un. Oui elle a juste besoin de parler et qu'on l'écoute  « Comme si elle n'avait jamais existé. » Robb, contre toute attente, pose une main sur son épaule mais ne dit rien. Nina est surprise par ce contact en réalité. Jamais elle n'a passé du temps avec lui, son père ou les autres gorilles étaient toujours présents. Bien sûr elle ne peut pas nier, qu'elle le trouve à son goût, et que s'il n'était pas au service de son père, elle lui aurait probablement déjà fait des avances. Mais tous les hommes sous les ordres de son père étaient hors limite, non pas que ce soit son père qui lui interdit mais elle se l'interdit à elle même « C'est vraiment nase comme plan. » elle soupire mais ne quitte pas le prénom de son frère des yeux, elle ne le peut pas, elle a l'impression que si elle regarde ailleurs, tout va disparaître et qu'elle n'aura plus aucun souvenir de Jamie « Je  pense que tu as juste besoin de temps pour accepter.» pour le première fois depuis son arrivée dans ce cimetière, elle regarde Robb un instant, elle analyse ce qu'il vient de lui dire. Elle secoue la tête, non elle ne peut pas accepter la mort de son frère et le temps n'y changera rien. Tant qu'elle n'aura pas venger la mort de Jamie, elle ne pourra pas mettre tout cette histoire derrière elle. « Si tu le dis. » le jeune brun se baisse à sa hauteur  « C'est la chose la plus difficile à faire. Laisser partir quelqu'un que tu aimes.» il se lève et lui tend la main pour l'aider à se relever à son tour « On devrait rentrer Nina maintenant, ton père veut que tu sois chez toi ce soir. » Elle ferme les yeux une seconde, et accepte la main que lui tend Robb. Le trajet jusqu'à la demeure Westmore se fit dans le silence le plus complet. Dans le dictionnaire, le chagrin est défini comme une intense détresse due à une perte. Une douleur aiguë, un regret douloureux. Selon les livres qu'elle avait pu lire, il y a 5 stades à traverser après la mort d'un proche. Le déni, c'est à dire que la perte n’est pas envisageable, il est impossible de le réaliser. Vient ensuite la colère,  on s’énerve contre tout le monde, contre les survivants, contre nous-mêmes. La pire chose c’est qu’à la minute où vous pensez l’avoir surmonté, ça recommence. Le chagrin comporte cinq étapes : le déni, la colère, les négociations, la dépression, l’acceptation. Et si la période de déni passerait rapidement pour Nina, celle de la colère resterait encore longtemps avec elle.  Et elle ne comptait pas passait rapidement sur cette partie de son deuil. Et elle s'était juré de faire payer celui qui avait fait ça. Elle se promis de tuer elle même celui qui avait assassiné Jamie.  Arrivée devant la maison familiale, Nina pose sa main sur la poignée de porte mais avant d'ouvrir, elle se tourne vers Robb « Mon père doit vraiment avoir confiance pour me laisser seule avec toi.  » elle sourit faiblement, et sort de la voiture. Son père ne l'a jamais laissé seule avec un de ses hommes de mains avant, si il a confiance en eux pour le business avec Nina c'est totalement différent. Elle entre dans l'énorme hall de la maison tout en soupirant, tout est bien trop silencieux. Nina enlève ses chaussures à talons, et les laisse tomber sur le sol  sans le moindre ménagement. La maison est silencieuse, seul le bruit de la pluie se fait entendre sur les grandes baies vitrées. Elle enlève sa veste, et s’assoit dans les escaliers. Elle est seule à présent, vraiment seule. Personne d'autre dans la maison. Elle sait que d'autres hommes de son père sont à l'extérieur de la résidence mais à l'intérieur elle est seule. Et elle peut enfin se laisser aller et pleurer la mort de Jamie.  

 





  I'm not upset. I'm invested

 
« Tu es amoureuse de moi. »  le jeune homme baisse son regard vers Nina allongée sur le sol et la tête posé sur ses genoux. Elle se met à rire, mais son attention n'est pas du tout à ce que vient de dire le  jeune homme, mais sur l'écran de son téléphone portable. Spencer se racle la gorge pour faire remarquer sa présence que la jeune blonde semble avoir oubliée, et pour la faire réagir à ce qu'il vient juste de lui dire. Il n’aime pas quand elle l’ignore ainsi. Elle pose son téléphone portable sur le sol à côté d'elle et plonge son regard dans celui de son amant « Tu disais ? Je n’écoutais pas en fait », elle ne s'excuse pas, elle ne le fait jamais d'ailleurs. Le jeune homme lève les yeux au ciel, il devrait être habitué depuis le temps qu’il fréquente  la jeune femme. Nina est bien loin d'être la petite amie idéale, mais Spencer semble passer outre ce comportement distant qu'elle lui impose quand bon lui semble. Elle a cette double personnalité qui peut en dérouter plus d'un, parfois à la limite de la bipolarité, mais Spencer semble s'en accommoder, il n'est pas lui non plus le parfait amant très attentionné, alors au fond ils s'étaient sans doute bien trouvés. Mais pour Nina jouer le chaud et le froid comme elle le faisait actuellement n'était qu'un stratège pour se protéger. Ne jamais s'attacher à une personne était sa règle d'or. Ses relations ne duraient jamais bien longtemps, elle n'a aucune envie de tomber amoureuse, l'amour n'est pas dans son vocabulaire. Elle ne pouvait pas se le permettre et puis à quoi bon s'éprendre d'une personne qui finira par la quitter au final ? Et avec qui elle ne pourra jamais être honnête. Nina sait qu'elle n'est pas faite pour une vie de famille, une vie calme et bien rangée, non c'est  impossible pour elle et elle s'est faîte à cette idée depuis très longtemps. Elle a  vu ses parents se déchirer lorsque sa mère est partie et elle veut travailler avec son père, alors elle sait que l'amour et son futur travail ne sont pas compatibles. Pour être honnête, cela ne la dérange pas vraiment, elle n'est pas ce genre de fille à devenir dépendante d'un homme, elle n'est pas ce genre de fille a rêver d'une belle maison avec une barrière blanche, elle n'est pas ce genre de fille qui rêve à une belle robe blanche .... non elle n'aspire qu'à vivre sa vie, à avoir sa liberté et pouvoir faire ce qu'elle veut quand elle le veut et avec qui elle veut. Très peu pour elle la vie de femme au foyer, elle se sentirait piégée, inutile. Nina aime trop sa liberté, elle serait capable de s'enfuir le jour de son mariage  « Je disais que tu étais amoureuse de moi. Je le sais, tout le monde le sait. Sauf toi.» elle hausse les sourcils, elle n'est pas certaine d'avoir bien entendu les propos ou de les avoir compris. La notion de l'amour ne fait clairement pas partit de son vocabulaire, ni de ses habitudes. Elle est bien trop intelligente pour tomber amoureuse, trop maligne pour se faire avoir. Pour elle, être en couple est similaire à être en prison, c'est peut être triste pour une jeune fille de son âge mais elle n'a pas eu de vrai exemple de contes de fées autour d'elle.  Elle le fixe du regard, elle ouvre la bouche pour répondre mais le vibreur de son téléphone se fait entendre, elle lève une main vers Spencer pour l’intimer de se taire – oui Nina n’a pas de tact -  et regarde son écran de téléphone, elle tapote rapidement un okay sur le clavier et reporte son attention sur le jeune homme. Elle tente de garder son sérieux face à cette affirmation complètement absurde. Nina Westmore est  connue pour être la reine des glaces, elle n'a pas de cœur, du moins c'est ce que beaucoup de personnes pensaient. Et cette image lui convenait tout à fait. Elle entretenait même cette image à la perfection « Je t'ai presque prise au sérieux. Maintenant arrête de dire des conneries cinq minutes ça nous fera gagner du temps à tout les deux. » elle se lève, l'embrasse rapidement et se dirige vers la chambre de Spencer pour enfiler ses vêtements de la veille. Elle enlève la chemise de Spencer qu'elle avait enfilé à son réveil. Ils étaient ensembles depuis bientôt cinq mois, avec autant de ruptures et de réconciliations que le nombre de jour dans un mois. La jeune blonde n'était pas une fan des relations exclusives de longues durée, mais Spencer était l'exception à la règle. Bien qu’elle ne se gênait pas pour flirter avec d’autres jeunes hommes. Bien sûr, ils n'avaient jamais parlé de leurs sentiments, ils ne s'étaient jamais dit je t'aime. Nina appréciait beaucoup la compagnie du jeune homme, l'inverse était réciproque mais aucun des deux ne formulaient cela à haute voix. Alors Spencer  qui parle d'amour cela laisse la jeune fille perplexe. Fuir cette conversation était la meilleure solution pour elle. Nina a toujours était quelqu'un d'assez pudique lorsqu'il s'agit de sentiments, elle n'aime pas étaler ses états d'âme en public, elle n'aime pas avoir de longue conversation à cœur ouvert.... non elle préfère parler de sujets banals et anodins  « Neens je suis sérieux. » déclare le jeune homme d'un ton des plus sérieux, un ton qui ne lui ressemble définitivement pas. Il la rejoint dans la chambre et se plante devant elle, tout en profitant de la vue qui s'offre à lui, Nina en sous vêtements en train d'enfiler sa jupe bordeaux « Je préfère définitivement quand je te l'enlève cette jupe. » Elle enfile sa jupe et attrape son chemisier blanc tout en regardant Spencer, il passait du gentlemen au parfait crétin en deux secondes, tout un art. Mais elle ne comprenait  définitivement pas d'où sortait cette affirmation, ni même cette idée. Oui elle avait passé plusieurs nuits chez lui dans la semaine mais cela ne signifiait rien, si ce n'est que c'était plus simple de s'envoyer en l'air chez lui qui habitait un appartement seul, plutôt que dans la maison de Nina qui était toujours trop surveillée « Tu ne peux pas me dire ça comme ça en étant sérieux. Ça n'est jamais arrivé et ça n'arrivera jamais. »  elle enfile sa chaussure droite, puis cherche la gauche du regard. Elle déteste chercher ses affaires comme ça. Il sort sa main de son dos et lui tend la chaussure tant convoitée . Elle l'attrape sans lui adresser un regard et de manière peu délicate, une fois habillée et chaussée, elle le frôle mais il attrape son  poignet avant que celle-ci ne s'échappe « Je peux savoir de quoi est-ce que tu as peur? » elle soupire  et plonge son regard  dans le sien tout en affichant un petit sourire mais elle se ravise au dernier moment et finalement préfère ne rien dire. Non elle n'allait pas lui dire qu'il avait raison et qu'elle était éperdument amoureuse de lui, mais elle aurait pu avouer qu'elle avait peut être des sentiments pour lui. Mais elle n'oublie pas la principale raison de son rapprochement avec Spencer. Non jamais elle n'oublie son objectif premier. Elle connaissait Spencer, ou du moins elle connaissait sa famille, elle savait qui il était. Et elle avait ses doutes sur l'implication dans le meurtre de son frère, du moins l'implication du père de ce dernier, donc elle avait décidé de se rapprocher du fils pour en savoir plus. Pour l'instant elle n'avait pas appris grand chose, pas de preuves concrète. Mais elle s'était fait prendre à son propre jeu, elle s'était attaché à Spencer alors qu'elle était consciente que c'était une belle erreur « Laisse tomber Spence. » elle ne lui laisse pas l'opportunité d'ajouter quoi que ce soit et file dans le salon. Elle a préféré choisir la solution de facilité, la fuite. Après tout c'est bien plus facile d'éviter d'entendre ce qu'il avait à lui dire, d'éviter de lui parler de ça tout simplement, il la suit, il ne veut pas arrêter la conversation  « Non je ne laisserais pas tomber. Qu'est ce qui t’arrive?» il ne lui arrive rien, elle ne veut simplement pas avoir cette conversation avec lui ni avec personne d’autre  « Rien. Il ne m'arrive rien, je n'ai simplement pas envie de parler de bêtises pareilles. Les sentiments gâchent toujours tout Spence »  elle n’en sait rien, elle ne sait pas ce que veux dire tomber amoureuse en réalité et même si cela doit faire d’elle une cynique à son âge elle s’en fiche. Toutes les filles de son âge rêvent de trouver le prince charmant mais pas elle, elle n’a que dix huit ans et ne croit déjà plus en tout ça. Elle n’y a jamais cru en réalité. Son père ne l'a jamais bercé avec les contes de fées, il lui racontait toutes ses histoires sur ses différents voyages, parfois il rajouter une histoire d'amour mais dès le lendemain avec la suite, cette histoire finissait toujours dans les larmes. Nina n'a jamais aimé les contes de fées, du moins ceux racontaient par Disney, elle a toujours préféré les vrais histoires ceux de Grimm. « Tu es vraiment la reine des glace alors? la rumeur est vrai? » à l’entente de ce surnom elle sourit, elle est fière de cette réputation « Oui tout est vrai à mon sujet Spencer. Écoute on s'amuse bien tout les deux alors s'il te plait ne gâche pas tout avec cette discussion qui va, on le sait tout les deux, nous mener à la rupture.» elle attrape son sac à main et pose une main sur la poignée de la porte d’entrée et se retourne vers lui « Quand tu auras finit d’extérioriser ton côté féminin appelle moi. » elle claque la porte de l’appartement. (...) Nina se gare sur le parking de la plage, elle reste un moment dans sa voiture a regarder l’horizon droit devant elle. Elle n’est pas dans son assiette aujourd’hui, elle ne sait pas très bien pourquoi mais cela à sans doute a voir avec la discussion qu’elle a eu avec son père la veille. Il lui avait donner des recommandations sur comment gérer le réseau avec Robb lorsqu’il ne serait  plus là, mais elle n'avait écouté que d’une oreille. Non pas qu’elle ne voulait pas reprendre l’affaire de famille, car c’était tout ce qu’elle voulait, prouver à tout le monde qu’elle était capable de diriger, qu’elle n’était pas seulement une fille à papa qui avait qu’un physique. Car si il y a bien une chose qu’elle n’aimait pas, c’était qu’on pense qu’elle n’était qu’une blonde au physique avantageux. Non elle était tout aussi capable que les hommes de son père pour gérer les affaires. Son physique était certes un avantage, dont elle avait totalement conscience et ce depuis longtemps, mais elle avait d’autres qualités. Nina ne comprenait toujours pas le sens de la conversation avec son père, elle n’aimait pas quand il parlait d’une éventuelle mort, elle savait que les risques du métiers étaient tels qu’un jour cela arriverait probablement mais elle ne pouvait pas accepter l’idée que la fin était proche. Matthew Westmore n’avait pas tout dit à Nina, il avait omis de lui dire qu’un contrat avait été placé sur sa tête, il avait laissé cette partie de côté, il ne voulait pas l’affoler mais le fait qu’elle sente qu’il lui cache quelque chose, d’autant plus une information cruciale, la faisait encore plus réfléchir sur la signification et la véritable raison de cette discussion. Elle soupire et regarde son téléphone, un appel absence de son père, elle appuie sur lecture et met le haut parleur. Son père lui donne rendez vous ce soir dans son restaurant favori de la ville. Tout cela cache définitivement quelque chose, mais elle  décide de lui donner le bénéfice du doute.  Pour Nina, son père est son héros, il est la seule personne qui constitue sa famille aujourd’hui. Elle veut le rendre fier, peu importe ce qu’elle doit faire elle le fera.  Elle sort de sa voiture, et regarde deux voitures plus loin, ses deux gardes du corps sont toujours là. Ils la suivent partout, elle leur fait un petit geste de la main et attrape sa planche de surf sur la banquette arrière de son cabriolet rouge. Surfer est la seule chose qu’elle fait seule sans personne sur ses talons, c’est la seule chose qu’elle peut avoir pour elle. Ses gardes du corps ne se mouillent jamais. Lorsqu’elle est au milieu des vagues plus rien n’existe autour d’elle, elle se laisse bercer par le bruit de l’eau. Elle ne pense plus à rien ou du moins elle essaie de se vider la tête. Une fois sur le sable, elle plante sa planche dans le sable et attache rapidement ses longs cheveux blonds. Nina a presque une addiction malsaine pour sa chevelure, elle les bichonne plus que de raison et ne les couperait pour rien au monde. Une fois prête elle s’élance vers l’eau, elle rame loin de la plage, elle veut juste arrêter de penser c’est tout. Lorsqu’elle tourne la tête vers la plage, elle aperçoit les deux hommes en costumes noirs, elle se demande si elle arrivera un jour à s’en débarrasser. Depuis quelques jours, son père avait mis deux gardes en permanence avec elle, et il avait choisit deux hommes de confiance et qui ne se laissaient pas aussi facilement berner que le dernier en date. Il avait été viré avec pertes et fracas, premièrement il avait perdue Nina lorsqu’elle était sortie dans un club de la ville – enfin Nina l’avait semé pour finir la soirée en toute tranquillité avec Spencer – et deuxièmement il avait essayé de séduire la jeune blonde, ce qui bien sûr était totalement interdit. Elle ne savait pas ce qui était arrivé exactement à l’homme, mais elle supposait que lorsque son père a demandé à son bras droit Robb de se régler le problème cela ne s’était pas fait de manière très douce. Mais tout cela lui importait peu en réalité. Mais le fait d’avoir deux autres hommes sur le dos la laissait supposer que quelque chose allait se passer. Elle a un mauvais pressentiment, et elle déteste ça. « Hey Westmore on prend le soleil. » Nina tourne la tête brusquement vers la voix à sa droite, elle sourit lorsqu’elle aperçoit son sourire. Elle aime ce sourire, elle craque totalement pour ce sourire à vrai dire. Logan Dyrdrek un de des surfeurs les plus connus de la Californie et aussi un des plus sexy selon la jeune blonde, et si séduire la gente masculine fait partit des hobby de Nina, elle sait Logan intouchable. Le jeune homme est marié et Nina s’est fixé une limite : aucun hommes mariés. Elle a déjà eu une mauvaise expérience avec une femme jalouse, et elle n’était pas encore prête à s’y confronter de nouveau « Hey Logan! la plage semblait beaucoup plus intéressante que mes cours d’art » habituellement elle n’en loupait aucun, mais aujourd’hui elle n’avait pas pu se résoudre à s’assoir dans sa salle de cours, elle n'aurait rien écouté alors autant prendre un peu l'air « Ce n’est pas moi qui vais te contre dire » elle sourit faiblement et repose son regard sur l’horizon « Dis Kevin Costner te suit vraiment partout. » en faisant un signe de tête vers la plage, elle hausse les épaules « Mon père a tendance à être un peu parano tu sais » Logan ne connaissait pas la véritable raison de cette surveillance, Nina lui avait dit que son père travaillait pour le gouvernement et que c’était la procédure standard. Il semblait y croire. Nina ment comme elle respire, elle le fait bien, elle est minutieuse dans ses mensonges et ne s’embrouille jamais. La jeune Westmore resta encore quelques heures à parler de tout et de rien avec Logan, elle a prit quelques vagues aussi mais cette session de surf n'a pas réussit à lui faire penser à autre chose qu'à cette conversation énigmatique avec son père. Elle a finit par regagner sa voiture pour se rendre à son appartement afin de se préparer pour le dîner avec son père. Mais au moment de sortir de chez elle, elle se retrouve nez à nez avec ses gardes du corps qui bloquent le passage « J’aimerais sortir maintenant. Alors on se pousse merci. » elle fait un pas en avant mais l’homme en face d’elle ne bouge pas, il a ses pieds encrés dans le sol, comme s’il était cloué au sol et c’est évident qu’au vu de sa carrure Nina ne fait pas le poids. Elle est en face de Vin Diesiel donc aucune chance qu’elle ne gagne contre lui  « Je suis désolé mademoiselle Westmore mais nous avons ordre de vous garder à l’intérieur. » elle ouvre de grands yeux. De qui pouvait venir cet ordre plus que stupide, oui cet ordre était clairement idiot  « Si vous voulez me garder à l'intérieur il va falloir m'attacher au lit avec des menottes » elle leur dit cela avec un regard rempli de sous entendus, ce qui trouble quelque peu les deux hommes. Mettre le doute dans la tête des hommes une autre des spécialités de la jeune femme. Elle regarde les deux hommes attentivement, ils ne lui disent pas tout. Elle croise les bras sur sa poitrine et les fixe « Qu’est ce qui se passe ? pourquoi je suis retenue de force chez moi ? mon  père ne va pas apprécier quand je vais lui en parler vous savez » les hommes de Westmore le craigne et en particulier lorsqu’il s’agit de Nina, si les dire venait d’elle, monsieur Westmore ne passait pas par quatre chemin. Tout le monde sait que Nina est la chose la plus importante pour leur chef, la seule personne qui passait avant tout et tout le monde, elle est sa princesse et par conséquent il ne fallait jamais toucher  à un de ses cheveux ou la contrarier « Monsieur Renfield va bientôt venir vous parler. » à ces mots Nina comprend, c'était comme recevoir une gifle. Elle se remémore la conversation avec son père, tout ce qu’il lui a dit, elle fait un pas en arrière et referme la porte au nez des deux hommes. Elle titube jusqu’à son canapé, et se le laisse tomber dessus de tout son poids. Elle a le regard vide, bizarrement sa tête est vide aussi pour la première fois depuis quelques semaines. Elle a comprit ce qui se passait. Si Robb devait venir lui parler, c’était à propos de son père. Il était arrivé quelque chose à son père elle le pressentait. Lorsqu’elle entend la porte de son appartement s’ouvrir, elle lève les yeux vers la personne en face d’elle et le voit. Robb se tient devant elle sans rien dire, il baisse seulement les yeux. Pas besoin de dire quoi que ce soit, Nina a très bien compris ce qui se passe, son père ne viendra pas au restaurant avec elle ce soir, elle ne le verras plus jamais « Nina... » elle se lève et lui donne un gifle « Tais toi. » . Elle sait qu'il n'y ait pour rien, ce n'est pas sa faute, mais il se tient devant lui. Et elle ne veut pas qu'il prononce ces mots qui seront alors impossible à effacer. Une fois les mots prononcés aucun retour en arrière est possible. Et Nina ne veut pas revivre cela encore une fois. Même si cela est inévitable. Il ne parle plus, il ne dit rien. Elle le fixe, et ne dit rien non plus , tout d’un coup son monde s’écroule, elle est seule au monde aujourd’hui. Mais si son regard exprime une tristesse une immense, cette dernière est mêlée à une immense colère et une envie irrépressible de vengeance, le coupable allait payer de sa vie pour ce qu’il avait fait  « Qui ? » Robb la regarde mais ne dit rien, il ne sait pas s’il peut lui dire « Dis moi Robb qui a donné l'ordre? » il fait un pas vers la baie vitrée, Nina ne le lâche  pas du regard. Elle ne pleure pas, c’est une marque de faiblesse « Nacho » lui dit-il d'un ton froid, a l’entente de ce prénom Nina sent sa colère monter de plus en plus, elle a dû mal à se contrôler. Elle l’a toujours détesté, elle l’a toujours trouvé suffisant, mal honnête.... et elle avait raison, c’était un lâche [color:18f6=cc9999] « Robb promet moi une chose. Il va payer pour ce qu’il a fait. » Robb ne dit rien mais hoche la tête. Les deux jeunes gens restent un instant dans le silence le plus complet pendant une heure, et lorsque Robb passe le pas de la porte. Nina s’effondre en larme au milieu de son salon. Nacho allait payer pour ce qu’il avait fait. Son père lui a toujours dit qu'il y avait des règles à respecter dans ce job. La première règle: « Ne jamais laisser les choses devenir personnelle. » Ne jamais s'impliquer c'est la règle primordiale, mais le soucis c'est que tout devient rapidement personnel. Et Nina le sait, plus que n'importe qui, elle a perdu trop de personne auxquelles elle tenait pour qu'elle ne se sente pas concerner par la vengeance. La seconde règle: « Ne jamais croire tout ce que l'on te raconte» . Il est très facile de croire que les mensonges sont la vérité, il faut douter de tout et ne croire que son instinct. Si on doute, il faut mener son enquête. La troisième règle: « Ne jamais se montrer faible car personne ne mérite tes larmes ou tes peurs.»  Elle se jure alors qu’aujourd’hui que c’est la dernière fois qu’elle pleure. Plus jamais elle ne sera faible, si elle veut survivre elle doit être forte, ne jamais laisser son adversaire penser qu’on peut l’atteindre.

 



quote:
 


Dernière édition par Nina Westmore le Sam 11 Juil - 22:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 325
ADRESSE ↦ : Santa Monica (LA) // Whashington Henley Suites (DC)


MY LITTLE BLACKBOOK
MY PLAYLIST:

MY NOTEBOOK
:

PRIORITIES AND FEARS
:
MessageSujet: #cc9999 nina #009999 robb #006633 Alvarez   Mer 24 Juin - 19:30



Some people, a lot of people, are just plain bad

« Nina c'est toi qui a voulu que je t'apprenne alors soit sérieuse un peu. » elle en a assez, cela fait deux trois qu'elle tape dans ce sac de boxe, ou qu'elle tape dans les gants de boxe de Robb. Elle lui avait demandé de l'entrainer à se battre mais elle n'aurait jamais pensé que c'était aussi ennuyant. La patience n'est pas une grande qualité de Nina, et cela tout le monde le remarque rapidement. Pourtant, aujourd'hui elle devait changer, elle devait être plus patiente. Elle s'arrête de taper et lève les bras au ciel avant de les faire retomber de chaque côté de son corps en signe d'exaspération et d'impatience « M'apprendre quoi? la façon la moins effective de me défendre Robb? » car pour elle, ce qu'il lui enseignait présentement n'allait pas réellement lui servir sur le terrain, elle voulait apprendre à neutraliser un adversaire, à prendre le dessus sur son ennemi mais pour l'instant elle n'apprenait rien de cela et elle perdait patience « Tu dois connaitre les bases » elle lève les yeux au ciel une nouvelle fois, elle a l'impression de perdre son temps. Elle veut savoir se défendre, mais de manière efficace pas seulement savoir comment envoyer une bonne droite dans le visage de son ennemi. Depuis que son père n'était plus de ce monde, Nina était à la tête du cartel avec Robb, et si Nina n'aimait pas réellement partager les rennes de l'entreprise familiale, elle était bien contente qu'il soit là. Elle connaissait beaucoup de chose dans le domaine, elle connaissait les armes, elle savait les utiliser, elle savait comment négocier et faire plier n'importe quel homme dans le sens qu'elle le souhaitait mais elle avait encore quelques lacunes dans certains domaines, et notamment pour se défendre. Et Robb comblait ses dernières, il était l'homme de la situation mais bien sûr Nina ne lui disait jamais ces mots là. Non, elle estimait que la gérance du réseau lui revenait de droit et préférait lui donner des ordres plutôt que d'écouter les siens. Mais pour l'instant elle se mettait bien souvent trop en danger pour qu'il lui laisse plus de liberté dans le business, elle devait apprendre et Robb était le mieux placé pour lui enseigner tout ce qu'elle devait savoir. Leurs petites disputes amusaient parfois les autres employés, qui se posait une question et une seule: se passait-il autre chose entre eux? Bien sûr aucun des hommes ne posaient cette question à haute voix au risque de s'attirer les foudres de Robb et celle de Nina. Et aucun d'eux ne voulait se mettre à dos ces deux là. Robb se replace sur le ring et fait signe à Nina d'avancer vers lui, mais elle ne bouge pas d'un pouce, elle croise les doigts sur sa poitrine et fixe le jeune brun « J'ai toujours trouvé sexy un homme qui sait ce battre. » elle se mord la lèvre inférieure et affiche ce sourire provocateur qui ne laisse aucune personne de la gente masculine indifférent. Et elle sait que Robb ne restera pas de marbre bien longtemps. Peut être qu'au fond la meilleure manière de ce défendre pour Nina et de manipuler son adversaire avec son physique, mais elle refuse d'être une simple bimbo blonde. Non elle est bien plus que ça, elle n'est pas idiote pourtant beaucoup des hommes du cartel la voit comme ça. Et même si elle ne le montre pas, elle est vexée par cette image qu'elle leur renvoie. « Nina soit sérieuse, ne me fait pas perdre mon temps. » Robb était le seul à pouvoir lui parler ainsi sans qu'elle ait des envie de meurtres. Elle veut lui envoyer une remarque sarcastique comme à son habitude, mais elle se ravise. Elle lui a demandé un service, et il a accepté alors qu'il aurait pu simplement l'envoyer balader comme il le faisait parfois « Je sais, je sais. » elle soupire et ferma les yeux une minute, en réalité elle est épuisée, tout son corps la fait souffrir. Mais elle se remet en position, et Robb fait de même. Après quelques minutes la jeune blonde s'effondre, Robb ne la pas poussé bien fort mais elle ne peut plus tenir debout. Elle regarde ses mains et voit que le dessus de ces dernières sont recouvertes de bleus à force de taper. Mais elle ne dit rien. Elle est déterminée à devenir meilleure, elle veut faire ses preuves . Elle tente de cacher ses mains du mieux qu'elle peut, mais Robb semble avoir remarqué « On devrait faire une pause. Va mettre de la glace sur tes mains. » le jeune homme se rapproche d’elle et lui tend la main pour l’aider à se relever « Non non on continue.» elle prend sa main et se met sur ses deux jambes tout en grimaçant de douleur. La chute qu’elle avait fait quelques minutes plus tôt avait été bien plus difficile que ce qu’elle n’aurait cru « Non on fait une pause. On va rentrer. On recommencera dans quelques jours. » le ton de sa voix n'est pas contestable, il est autoritaire comme d'habitude. Cette attitude ne plait pas à Nina. Mais elle se tait pour une fois, elle est bien trop crevée pour dire quoi que ce soit et le provoquer. Elle ne rêve que d'une chose, d'un bain chaud et de dormir. Ce qu'elle n'a pas fait correctement depuis la mort de son père. Elle a peur de fermer les yeux depuis quelques temps. Elle ne peut pas se l'expliquer mais elle a peur. Elle se réveille en sursaut chaque nuit, rejouant la scène encore et encore dans sa tête. Si elle avait été à la place de Jamie, si elle avait été avec son père ce soir est ce qu'elle aurait pu changer quelque chose? Robb attrape deux bouteilles d’eau et en lance une à Nina. Ne jamais le laisser le choix à Nina était une chose que Robb avait appris au fil du temps, si Nina avait le choix dans n'importe quelle situation elle en faisait qu'à sa tête. Robb avait compris - avec l'aide de monsieur Westmore - qu'il fallait se montrer ferme et autoritaire avec la jeune blonde pour qu'elle écoute un temps soit peu « Merci Robb. » ses mots là ne sont pas habituels pour Nina, c'est le genre de chose qu'elle ne fait jamais: remercier les autres. C'est un jour à marquer d'une croix rouge dans le calendrier. Mais Nina n'était pas toujours cette peste sans cœur que tout le monde pouvait voir, il lui arivait d'être fragile et agréable. Cela n'arrivait pas souvent et jamais en public mais elle est humaine comme le reste du monde au fond. Pour seule réponse, Robb fait un signe de tête après avoir bu une gorgée d'eau « Tu défends plutôt pas mal pour une fille. » elle attrape sa veste noire de sport, et esquisse un petit sourire en coin. Pour une fille. Cette remarque la fait rire jaune, les hommes ne peuvent donc pas s'en empêcher être sexiste en toute circonstance. Encore une raison pour laquelle Nina voulait toujours avoir le pouvoir sur eux. Elle ne supporte pas ce sexisme qui n'a pas lieux d'être. Mais elle ne dit rien une fois de plus, ce qui ne lui ressemble définitivement pas, mais la fatigue prend le dessus ce soir. « Nina pourquoi tu me demandes de t'entrainer? » elle lève les yeux vers lui et le fixe quelques minutes avant de répondre, on peut lire de la détermination dans son regard « Je veux le faire payer pour ce qu'il a fait. » Robb fronce les sourcils et arrête de ranger ses affaires dans son sac, elle semble tout à coup avoir toute son attention « De qui tu parles? » elle sourit faiblement à cette idée, elle imagine déjà le jour où elle se retrouvera en face de chacun d'eux « Nacho et l'enfoiré qui a tué Jamie. » le silence règne dans la salle de sport, il n'y a plus un chat depuis longtemps et c'est bien mieux comme ça « Et quand tu les auras en face tu vas faire quoi? » il la regarde, attend une réponse de sa part. Nina peut lire de l'inquiétude dans son regard « Je vais tout simplement les tuer de mes propres mains. » si elle avait tenté de mettre entre parenthèse cette envie de vengeance après la mort de Jamie, aujourd'hui toute sa colère et sa haine avait refait surface. Et elle était encore plus déterminée aujourd'hui à les faire payer, le père de Nina lui a toujours dit de ne jamais rendre les choses personnelles mais il lui toujours dit aussi qu'il fallait honorer sa famille. Œil pour œil « Dis pas de conneries Nina. Tu n'as pas ce qu'il faut pour prendre la vie de quelqu'un. » son sourire et son rire juste après, vexe les sentiments profonds de Nina, il ne l'avait pas dit clairement mais ce qu'il voulait lui dire c'était qu'elle n'était qu'une fille. Elle remonte la fermeture éclair de sa veste et se rapproche de Robb « Je me ménage, Renfield. Je ne voulais pas te botter les fesses à notre premier cours, il faut que tu te sentes utile un peu. » un sourire fier sur le visage, elle se rapproche un peu plus de Robb et sans prévenir elle lance son poing en direction du jeune brun, mais même si elle le surprend il arrête l'attaque d'une simple main. Il garde le poing de la jeune blonde dans sa main, et la fixe. Aucun des deux ne lâche le regarde de l'autre « Pas besoin de me ménager Westmore. Tu frappes vraiment comme une mouche. » un duel se met en place entre eux et bien sûr aucun ne veut flancher, sans doute la raison de toutes ses disputes entres eux. Elle se dégage de son emprise mais ne recule toujours pas, ils sont à quelques centimètres l'un de l'autre « Tu es sûr de ça? » dit-elle d'un ton assuré. Et en quelques secondes, c'est elle qui se retrouve bêtement au sol. Il l'a prise par surprise, elle n'était pas prête. Mais hors de question de se laisser abattre pour autant « Tu disais? » Nina râle puis décide finalement de se lever, elle remet sa veste en place et ses cheveux, elle ne veut pas perdre la face. Pourtant, Robb vient de lui prouver qu'elle n'était pas prête « C'est parce que je me laisse faire, je n'ai pas envie de froisser ta virilité. » Nina n'aime pas avoir tort, elle n'aime pas avoir l'air faible devant quelqu'un « J'en ai marre qu'on me dise que je suis faible. Je suis aussi forte que toi ou que tous les autres abrutis qui travaille pour nous. J'ai autant ma place ici que toi. J'ai l'air innocente et inoffensive? » elle décroche une autre droite vers Robb qui cette fois se protège de justesse mais évite son coup. Elle continue à le frapper, il recule à chaque frappe de Nina. Il la laisse faire, il la laisse frapper tout en se protégeant. Si elle pense frapper de toute ses forces ce n'est rien comparé à ce que Robb a pu expérimenter au fils des années « Tu dois mettre tout ton poids sur tes pieds et le transporter dans ta main en restant en équilibre.» elle prend une seconde pour se concentrer sur les propos de son entraineur de la soirée. Elle ancre ces pieds au sol et frappe de toute ses forces. Elle remarque aussitôt, qu'effectivement, elle frappe avec plus de puissance. Un sourire apparait sur son visage.« Bientôt je te mettrai K.O. » Robb ne dit rien et fait un petit mouvement de tête « On verra ça un autre jour Nina. Je dois y aller Dimitri attend. » elle s'arrête de frapper et reprend son souffle. Robb attrape son sac et les clés de sa voiture et sort du gymnase, Nina se retrouve seule. Le silence règne dans cet immense pièce ce qui commence à l'angoisser. Mais la douleur la ramène rapidement à la réalité et elle se dirige vers les toilettes pour laisser couler de l'eau glacé sur ses bleus. (...) Nina gare sa voiture devant ce nightclub qu'elle hait plus que tout. Elle le trouve sale et il n'y a que des pervers qui vont dans ce club, mais la jeune blonde doit s'y rendre de temps en temps pour son travail. Le quartier de Pico Rivera n'est pas réputé pour sa sécurité, non il est plutôt le terrain d'affrontement entres les différents gangs mexicains qui veulent le pouvoir. Mais cette insécurité est parfaite pour Nina et son commerce. Elle vend les armes qui servent aux règlements de comptes, elle se fiche bien de comment sont utilisés ses armes tant qu'on la paye. Elle marche les quelques pas qui la sépare de la porte d'entrée, même cette dernière est glauque et elle fait un bruit horrible lorsqu'on l'ouvre. Elle ne supporte pas le regard que les hommes posent sur elle dans cet endroit, elle ne se sent pas vraiment à l'aise mais elle fait comme si cela ne l'atteignait pas, elle joue l'indifférence à merveille. Lorsqu'elle sort de chez elle, elle enfile son masque et ne le quitte pas tant qu'elle est en public. Elle n'en n'a pas le droit. Ses talons Jimmy Choo claque sur le trottoir, elle affiche un sourire froid et impersonnel à l'homme qui est appuyé contre le mur à l'entrée. Lorsqu'il la voit arrivé, il balade son regard sur elle et jette sa cigarette « J'espère que tu as une bonne raison de me trainer dans ce trou à rat Alvarez.» l'homme lève les yeux au ciel tout en riant, Nina n'aime pas venir ici, il le sait mais il fixe souvent ses rendez vous avec elle dans son club, selon lui plus pratique mais c'est surtout pour avoir un certain avantage sur la jeune blonde. Il s'approche d'elle, pose sa main dans son dos et l'embrasse sur la joue. Ricardo Alvarez a pris trop de mauvaises habitudes avec Nina, mais selon lui c'est simplement parce qu'il est un gentlemen. Selon Nina c'est que c'est un pervers rie de plus. Si Nina n'aime pas que les hommes l'approchent sans qu'elle en donne l'autorisation, elle laisse faire Alvarez. Elle n'est pas à l'aise avec lui mais elle le contrôle, elle a un certain pouvoir sur lui qui lui garantie la sécurité. Son père lui faisait confiance, alors Nina fait de même et jusqu'à présent elle n'a pas eu à douter de sa sincérité et de sa loyauté avec elle. Robb ne l'aime pas, c'est pourquoi c'est toujours Nina qu'Alvarez appelle, Robb n'aime pas la manière dont il se comporte avec Nina, il n'aime pas la façon dont il se permet beaucoup de rapprochement mais pour être franc Alvarez non plus ne porte pas Robb dans son cœur « Crois moi beauté tu vas adorer. » il ouvre la porte et en parfait gentlemen il lui fait signe de passer devant lui, il a toujours la main poser dans son dos comme pour montrer aux autres qu'il est hors de question d'aborder cette belle blonde. Il marque son territoire en quelque sorte, Nina le sait mais ne dit rien. Elle déteste ce comportement sexiste mais elle préfère le laisser faire, au moins les autres hommes qui sont dans son cartel ou juste ceux qui viennent se rincer l’œil avec les danseuses ne viendront pas l'importuner. Personne ne touche ce qui appartient à Alvarez sous peine de mort « Il vaut mieux pour toi, je suis d'une humeur massacrante. Et tu sais comment je suis quand je suis pas d'humeur. » elle le regarde tout en souriant, mais c'est un sourire faux qui lui montre qu'effectivement elle n'est pas d'humeur, et qu'elle n'a aucune envie de perdre son temps « Oui Hector se rappelle très bien. » il fait un signe de tête vers le concerné qui garde la porte de la partie interdite au public du club, là ou le gang se réunit pour comploter sur le dos des autres gangs de la ville, là où ils font leurs petites affaires, Hector ouvre la porte à son chef et salue Nina. Le souvenir de cette fois où elle lui a casser le nez la fait sourire, elle sait que ce n'est pas drôle mais ce jour là elle n'était pas vraiment d'humeur et le pauvre Hector s'était trouvé sur son chemin, mais elle n'avait pas que mis une bonne droite au mexicain, elle lui avait aussi planté son talon aiguille dans le pied. Oui il ne faut jamais énerver Nina ou tout simplement ne jamais contrarié une femme dans la mauvaise période du mois et qui porte une arme « Ton argent ma belle et un petit cadeau aussi. » il lui tend un sac de voyage, elle ouvre et voit cet papier de couleur verte qu'elle aime tant et suit son regard qui se dirige vers la petite pièce à droite « Darius? » elle prononce son prénom surprise et concernée par son état actuel. Il n'est pas au mieux de sa forme et ce n'est pas un euphémisme, elle se retourne vers Alvarez qui lui tout sourire ajoute « Tu le cherchais non? je l'ai trouvé pour toi. » comment il avait su que Nina le cherchait? La jeune Westmore recherchait Darius car il avait une dette en vers elle, et il n'avait toujours pas payé, et elle déteste les retardataires. Elle referme le sac et le pose sur le bureau. La question de la présence de Darius restait dans sa tête en boucle mais elle ne montre en aucun cas que l'homme attaché sur cette chaise dans l'autre pièce peut être un de ses soucis. Elle reprend son visage totalement inexpressif et se tourne vers le mexicain « J'espère que t'attends pas à une réduction sur le prix parce que tu estimes que tu m'as rendu service. » elle affiche un grand sourire et hausse les sourcils, plaisanter dans cette situation n'est pas ce que toute personne normale ferait, mais Nina n'aime pas faire comme tout le monde et puis elle doit jouer son rôle à la perfection: l'insensible et reine des glaces Nina Westmore « Je voulais seulement te faire plaisir. » il affiche son plus beau sourire séducteur et se rapproche de Nina tout en baladant ses doigts sur son bras, Nina suit la main d'Alavarez des yeux , elle n'a qu'une envie lui planter son talon aiguille là où c'est le plus sensible pour les hommes mais se retient, elle garde son calme et sur un ton des plus serein mais sûre d'elle, elle lui relève le menton pour plonger son regard dans le sien « Arrête ton baratin, je ne sauterais jamais dans ton lit. » le jeune homme sourit et ne peut s'empêcher de se rapprocher de la blonde et de plonger son regard dans le décolleté de Nina. Elle ne bouge pas mais resserre son poing autour des hanses du sac, il lui murmure « S'il faut que je tue Renfield pour tu viennes dans mon lit je peux le faire. » il a dit le mot de trop, elle ne peut plus garder son calme. Jamais personne ne s'approchera de Robb et encore moins lui, d'un geste brusque elle le repousse et le pousse contre le bureau, elle n'a pas le temps d'attraper son arme mais le coupe papier fera l'affaire pour le menacer, après tout elle ne compte pas le tuer, du moins pas ce soir. Elle plaque la lame du coupe papier sous la gorge de l'homme et lui assène un regard noir « Tu t'approches de Robb ne serait-ce qu'une seule fois, et je te tue moi même on est clair. » il fait signe à ses hommes de ne pas bouger. Il sait qu'elle ne plaisante pas, personne ne menace Robb en présence de Nina. Ces deux là se sont rapprochés depuis la mort de Mr Westmore, leur relation est presque malsaine pour certains mais ce semblant de relation est la seule chose importante pour Nina. Le jeune homme est sans aucun doute une faiblesse pour Nina mais il est le seul en qui elle a confiance « Doucement tigresse. Je ne bouge pas tant que tu me donnes pas d'ordres tu le sais bien. » elle sourit et laisse Alvarez se relever. Elle sourit comme si de rien n'était et ajuste sa jupe bleue ainsi que ses cheveux. Elle prend le sac qu'on lui a remis à son arrivée et fait un pas vers la sortie mais elle ne peut s'empêcher de jeter un dernier regard vers Darius « Nina s'il te plait. Fais moi sortir de là. » il la supplie, et elle est à deux doigts de l'aider mais se ravise. Tous les regards sont tournés vers elle, elle sait parfaitement que si elle ne l'aide pas, Darius va mourir ici. Trop de haine entre le gang de Alvarez et celui de Darius, mais elle n'est pas là pour jouer les arbitres « Quoi tu n'apprécie pas la compagnie de tes copains les mexicains? c'est dommage je crois qu'ils ont pleins de projets pour passer une bonne soirée avec toi. » elle affiche ce sourire en coin dont elle seule à le secret « Nina.... » son regard la supplie de l'aider, il l'a aidé auparavant, mais elle lui ait pas redevable, non c'est lui qui a une dette envers elle. Peut être qu'elle essai de se convaincre de ne pas le sauver, elle apaise sa conscience « Pas mon problème Darius, tu t'es mis dans cette merde tout seul. Maintenant tu prends tes responsabilités. Faux pas jouer avec la femme du boss adverse. » elle tourne les talons malgré les supplications de Darius, lorsqu'elle l'entend crier car il vient probablement de se prendre un coup, elle ravale difficilement sa salive mais ne s’arrête pas pour autant. Elle apprécie Darius, elle l'a toujours apprécié. Peut être le seul homme du gang de Easy D à ne pas la prendre que pour un objet, mais elle n'est pas là pour régler les problèmes internes des gangs. Si elle se mêle de cette histoire tout va lui retomber dessus, elle ne leur vend que de la marchandise c'est tout. Elle s'entend avec les deux gangs ennemis de la ville et ne compte pas froisser l'un ou l'autre simplement parce qu'elle apprécie un des hommes de mains. Lorsque la porte du bureau se referme derrière elle, elle sursaute, mais elle ne laisse rien paraître elle se dirige vers la sortie. Tout en passant la porte, elle regarde le videur qui lui non plus n'a pas l'air très net, tout comme toute la population qui se retrouve tous les soirs ici à vrai dire. Nina n'a jamais aimé venir ici, si elle fait confiance à Alvarez, elle ne fait pas confiance aux autres du gang. Elle les trouve plus que louches et elle trouve qu'ils font vraiment cliché. Les membres typiques des gangs mexicains que l'on peut voir à la télé, mais ils sont bons clients alors elle met toujours tout de côté quand il s'agit des affaires, mais elle reste sur ses gardes encore plus que d'habitude. Le videur, qui fait trois fois son poids et deux fois sa taille, lui fait un signe de la tête, elle répond poliment mais n'a qu'une envie se ruer vers sa voiture pour mettre les voiles le plus vite possible. Elle n'est pas à l'aise dans ce quartier, pourtant elle sait que les hommes d'Alvarez ne tenteront rien contre elle, elle a en quelque sorte sa protection mais cela ne parvient pas à la rassurer au fond. Elle agrippe son sac à main fermement et accélère le pas, aussi vite que ses chaussures à talons lui permette. Elle voit enfin sa voiture, une pointe de sentiment de sécurité l'envahit mais ce dernier repart aussi rapidement qu'il est arrivé lorsqu'elle voit une ombre derrière elle. Elle tente cependant de ne pas en faire cas, elle marche un peu plus vite mais elle s'arrête net avant de percuter l'homme qui vient tout juste de se mettre sur sa route. Elle ne le connait pas, et n'a pas vraiment envie de le connaître, sa tête ne lui inspire aucune confiance. Son regard trahi une certaine impatience et aussi un certain sadisme elle en est persuadée. Il a ce regard qu'on les psychopathes dans les films. Nina n'a peur de rien, ou presque. « Excusez moi vous me bloquer le passage. » son ton est calme mais la peur perce un peu. Elle espère seulement que l'homme en face d'elle ne le remarquera pas. Elle ne bouge pas, l'homme en face non plus. Elle tente d'attraper son arme dans la poche de sa veste mais avant qu'elle ne puisse l'atteindre, elle sent un froid sur sa gorge, le métal d’un couteau appuyé contre sa gorge. A ce moment là, elle prie pour que Alvarez sorte de son club, elle serait tellement heureuse de le voir. L’homme derrière elle l’empêche de bouger, il tient son bras dans son dos et lui explique qu’il est préférable pour elle ne pas faire de geste brusque. Nina sent les battements de son cœur s’accélérer, elle a peur, mais elle ne doit pas leur montrer, elle ne doit pas leur donner satisfaction. Elle jette des regards autour d’elle, mais la rue est complètement déserte, et ils sont bien trop nombreux pour qu’elle tente quoi que ce soit, et l’arme toujours au contact de sa gorge la tétanise complètement. Elle sait que Robb lui a enseigné comment se sortir d'une situation pareille, mais elle ne fait pas le poids contre eux. La meilleure solution et de faire ce qu'ils disent et de négocier avec eux « Vous faite une grave erreur. » le tremblement dans sa voix la trahie. Elle entend des rires et l’homme derrière elle prend la parole « Non au contraire Nina, on sait très bien ce qu’on fait » il resserre un peu plus sa prise et arrache une grimace de douleur à la jeune blonde, la lame du couteau appuyée un peu plus contre sa peau et cette brûlure lui signale qu'il est prêt à lui trancher la gorge si elle fait un mouvement supplémentaire. Alors pour sauver sa peau, elle décide d'obtempérer « On va aller faire un petit tour maintenant. Et soyons bien clair, si tu essais de crier je te tue. Si tu essais de fuir, je te tue. » en clair elle n'a pas le choix. Elle ne peut pas voir ses yeux, mais elle comprend qu’il est déterminé et qu’il mettra à exécution ses menaces sans hésitations. « C’est clair ? » pour seule réponse, elle secoue la tête de haut en bas doucement. Un véhicule arrive près d’eux, et l’homme pousse sans ménagement la jeune blonde à l’arrière. Elle se cogne la tête contre le métal de la parois du van, elle essai de voir le visage de l'homme qui la poussé mais il fait trop sombre et bien vite elle reçoit un coup sur la tête et s’évanouit. (...) Nina tient toujours l'arme dans ses mains, sa respiration est rapide, elle commence à trembler devant le corps en face d'elle. Ce n'est pas la première fois qu'elle utilise une arme, elle a l'habitude mais c'est la première fois qu'elle fait feu sur une personne. La première fois qu'elle prend la vie de quelqu'un. Elle tremble, mais ne lâche pas l'arme pour autant, elle ne peut pas détacher son regard du corps qui se trouve en face d'elle. Celui de Spencer. Celui de son ex petit ami. Même dans cette situation c'est bizarre de penser qu'elle peut l'appeler son petit ami, il est la raison pour laquelle elle est dans ce merdier, il est la raison de son kidnapping ce soir. Il est la raison de tout. Il l'a trahit, il l'a livré à Oliver Kellerman, celui qui a pris la succession de Nacho. Jamais elle n'aurait pensé qu'il aurait pu faire une chose pareille, elle ne lui faisait pas à cent pour cent confiance mais elle ne pensait pas qu'il se servait d'elle comme ça. Mais aujourd'hui elle avait eu la confirmation que c'était lui qui avait appuyé sur la gâchette lorsque Jamie était mort ce soir là, c'était bien Spencer qui l'avait tué pour le compte de Nacho. A partir d'aujourd'hui elle se jura de ne plus jamais faire confiance aux hommes, ne serait- ce qu'un petit peu. Elle se jura de ne plus jamais laissé entrer quelqu'un dans sa vie. Elle sursaute lorsqu'elle entend du bruit derrière elle, ce qui est une bonne chose car cela lui fait reprendre ses esprits plus rapidement. Il faut qu'elle parte d'ici rapidement, elle ne peut pas rester ici avec le corps de Spencer, avec tout ce qu'il y a dans ce hangar. Elle passe la main dans ses cheveux emmêlés et tente de réfléchir à une stratégie de sortie. Elle regarde si il lui reste encore des munitions dans l'arme, elle ne pourra pas sortir en vie sans son arme. Elle enlève les menottes qui pendent à son poignet droit, finalement ce que Robb lui a appris lui a servit ce soir pour se sortir d'affaire. Elle se baisse vers le corps de Spencer, et fouille ses poches, elle attrape un trousseau de clés, et elle trouve des clés de voiture. Elle ne sait pas où elle est, elle en a aucune idée, mais elle connait la voiture de Spencer, elle pourra donc la trouver rapidement à l'extérieur en espérant qu'il soit venu avec. Elle regarde le visage de l'homme étendu devant elle, elle ne ressent rien. Elle a tué la personne responsable de la mort de Jamie, elle a toujours voulu se venger mais elle ne sent pas mieux pour autant. La douleur de la perte de son frère est toujours présente. Pourtant elle a toujours pensé que lorsqu'elle pourrait mettre fin aux jours du responsable elle se sentirait mieux mais ce n'est pas le cas. La vengeance est un concept particulier, lorsqu'elle était enfant cette idée là se limitait aux proverbes que son père lui répétait ou qu'elle entendait à la télé "Ne fais pas de mal aux autres" ou encore "Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse" ou "la violence n'est pas une solution" mais dans le monde dans lequel Nina a grandit, elle a vite compris que la violence était une fin en soit. Et pourtant aujourd'hui, elle ne se sentait pas plus légère. Elle était une meurtrière, tout comme Spencer, elle n'était pas mieux que lui au final. Elle entend des pas derrière la porte, les hommes de mains d'Oliver sont là, il faut qu'elle s'enfuit si elle ne veut pas y laisser sa peau. Elle court aussi vite qu'elle peut, elle entend les voix de ses poursuivants se rapprocher alors elle court un peu plus vite. Comme par réflexe elle pose sa main sur la poche de sa jupe pour trouver son téléphone portable, mais bien sûr ils l'ont pris. Elle aperçoit de la lumière d'une lampe torche au bout du couloir dans lequel elle se trouve, elle regarde sur sa droite mais aucune issue puis sur sa gauche, elle saute sur poignée de la porte pour l'ouvrir et fait attention à ne faire aucun bruit en fermant la porte. Elle se cache derrière le bureau qui trône au milieu de la pièce jusqu'à ce que le silence reprenne ses droits. Rien ne se passe jamais comme prévu et quand il est question de vie ou de mort les dommages collatéraux sont inévitables. Elle se répète cette phrase de son père pour se rassurer et justifier le fait qu'elle ait tué Spencer et qu'elle va sûrement devoir tuer d'autres personnes ce soir. Car on peut bien dire tout ce que l'on veut sur Nina, elle n'a jamais voulu prendre la vie de quelqu'un même si elle l'a souhaité très fort. L'imaginer et le faire sont deux choses très différentes. Après être restée quelques heures dans cette pièce, elle sort doucement sur la pointe des pieds. Elle court jusqu'à la porte au fond du couloir et lorsqu'elle la pousse, elle se trouve enfin à l'extérieur, elle prend une grande respiration et attrape les clés de voitures qu'elle a volé quelques temps plus tôt à Spencer. Elle aperçoit la voiture du jeune homme et se précipite vers cette dernière, elle ne tarde pas à mettre le contact et à conduire à vive allure jusqu'à chez elle. Une fois dans son appartement en sécurité, elle ferme la porte à double tour et se précipite vers sa salle de bain. Elle ne supporte plus les vêtements qu'elle porte, elle ne supporte plus la vue du sang sur elle. La vue de son sang à lui. Elle se maudit de l'avoir laissé entrer dans sa vie, elle se sent idiote d'avoir pu le croire, d'avoir pu lui faire un minimum confiance. Elle ouvre l'eau de la douche, et profite simplement de la chaleur de l'eau et elle ferme les yeux. Lorsqu'elle les ouvre de nouveau elle voit l'eau de couleur rouge s'évacuer mais elle reste impassible. Comme si elle était anesthésiée, d'ailleurs elle ne ressent aucune douleur de ses blessures. Alors que lorsqu'elle a repris ces esprits dans ce hangar, tout son corps lui faisait mal. Après être restée sous la douche un bon moment, elle sort enfin et enfile un pantalon et un pull bien trop grand pour elle. Elle se regarde dans la glace, et pose sa main sur sa joue droite qui est rouge vif, sa lèvre supérieure est fendue. Elle va avoir du mal à cacher tout ça demain devant les autres au QG mais elle espère que pendant la nuit ces bleus vont être un peu moins voyant. Elle passe son doit sur son œil et grimace de douleur. Elle soupire et décide de ne plus se mettre en face d'un miroir pour la soirée. Alors qu'elle se rend dans le salon de son loft pour enfin s'écrouler sur son canapé, elle s'arrête lorsqu'elle entend quelqu'un frapper à sa porte. Elle ne fait pas de bruit, si c'est un voisin il partira lorsqu'il verra qu'elle ne répond pas. Elle n'a aucune envie de croiser son voisin pervers du bout du couloir, elle n'est pas d'humeur à être sociable ce soir. Mais la personne derrière la porte insiste, d'un geste brusque elle ouvre la porte d'entrée, elle n'est qu'à moitié surprise de le voir lui. Mais si habituellement, elle le laisse entrer, ce soir elle n'a pas envie. Elle n' a pas envie d'être agréable ou même de le voir, et c'est sans doute la première fois depuis bien longtemps qu'elle n'est pas contente de le voir débarquer en pleine nuit chez elle « Tu me laisses entrer? » Robb la regarde dans les yeux, bien sûr qu'il a remarqué l'état de son visage, elle baisse les yeux et s'aperçoit qu'il y a des traces de sang sur la poignée de porte extérieure. Lorsqu'elle est rentrée chez elle, elle n'a pas pensé que l'état dans lequel elle était avait pu laisser des traces dans le couloir de la résidence « Non j'ai pas envie. » il la regarde sous toutes les coutures, il s'attarde sur l'entaille de sa lèvre supérieure, sur son arcade qui se remet à saigner « Tu vas m'expliquer pourquoi tu es dans cet état? » il tend la main pour toucher son visage mais elle se recule rapidement « J'ai pas envie d'en parler. » il la pousse délicatement de sur le passage pour se frayer un chemin à l'intérieur de l'appartement et il ferme la porte, Nina, elle n'a pas bougé. Elle regarde Robb se diriger vers la cuisine, il ouvre le frigo et quelques seconde plus tard il revient vers elle, et lui lance une poche de glace « Tu devrais mettre ça sur ta lèvres et sur tes mains aussi. » elle attrape de justesse la poche de glace et la regarde sans comprendre. Elle sait qu'il a raison, qu'elle devrait appliquer cette glace sur ses blessures mais elle n'a la force de rien. Elle relève la tête vers Robb qui s'est assis sur le canapé, il la regarde et lui tend la main. Elle n'a peut être pas envie de lui parler, ni de le voir mais elle sait aussi qu'il est la seule personne qui peut la faire se sentir en sécurité ce soir. Oui Robb est la seule personne en qui elle a une confiance aveugle e avec qui elle peut se montrer faible. Après quelques secondes d'hésitations elle se rapproche de lui, sur la table basse du salon de Nina se trouve sa trousse de premier secours, le stricte nécessaire pour soigner les blessures de guerre. Robb lui prend la main quand elle est assez proche de lui « Tu m'en parleras demain, je veux savoir à qui je dois aller casser la gueule. » cette phrase arrache un petit sourire à Nina, mais il ne reste pas longtemps sur son visage car sourire la fait souffrir. Elle s'assoit près de Robb et pose sa tête sur son épaule, tout en posant la poche de glace sur sa lèvre « Pas besoin, je m'en suis chargée. » elle sent que Robb tourne la tête vers elle mais elle ne relève pas le regard vers lui « Tu veux bien élaborer? » elle se relève et attrape un verre de vin blanc sur la table basse devant elle, certes dans son état l'alcool n'est peut être pas ce qu'il lui faut mais elle a passé une sale soirée et elle a besoin de ça. Cependant elle aurait préféré avoir quelque chose de plus fort que du vin mais elle préfère rester raisonnable pour l'instant « Attention Renfield, ce mot est bien trop compliqué pour toi tu risques de te faire un claquage de cerveau. » ces deux là n'arrivent jamais à avoir une conversation normales, si c'est pas l'un c'est l'autre et pourtant ils s'aiment, à leur façon. Elle sait que Robb fait un effort surhumain pour ne pas s'énerver de suite, pour ne pas se mettre dans tous ses états comme il le fait habituellement lorsque Nina se met en danger « Nina....» son ton est autoritaire, il n'a pas envie de plaisanter ce soir et encore moins quand il voit la jeune blonde dans cet état là. Robb ne plaisante jamais à vrai dire, et même si Nina a bien essayer de le faire sourire ce n'est pas vraiment un truc simple à faire « C'était Oliver, mais il ne sera plus un problème maintenant. » aucune émotion ne transparait dans son ton de voix. Elle repose le verre sur la table et se lève pour aller se placer devant la grande baie vitrée de son loft. Elle a toujours aimé cette vue, c'est d'ailleurs cette vue de imprenable de Los Angeles qui l'a poussé à acheter cet appartement, au dernier étage de la résidence. Elle se sent en sécurité et la vue est tellement magnifique. Elle voit les lumières de la ville danser devant ses yeux et cela l'apaise « Qu'est ce que tu as fait? » il se lève à son tour et la rejoint. Il lui attrape le bras délicatement pour qu'elle se tourne vers lui. Il veut toute son attention et surtout il veut une explication « Je n'ai rien fait, échange de tir dommage collatéral par contre Spencer c'est ma faute. » aucune expression dans son regard, tandis que le regard de Robb se fait de plus en plus inquiet « Spencer Johanson? l'abrutit que tu te tapais? » elle replace une mèche de cheveux derrière son oreille et se retourne vers les lumières de la ville « Il a tué Jamie. » on ne répare pas une injustice par une autre. Mais de toute façon on ne peut pas réparer une injustice par une autre car elles ne se valent jamais. Nina a enfin tué l'assassin de son petit frère mais elle ne ressent pas une paix intérieure pour autant. La mort de Spencer ne ramènera jamais Jamie, et si pendant un temps elle y avait cru, ce soir ce n'est plus le cas « Tu te sens mieux? » il cherche son regard, mais elle le fuit « Non pas vraiment. » Robb enlève sa veste et la pose délicatement sur le dossier du canapé, il défait les boutons des manches de sa chemise, Nina le regarde en fronçant légèrement les sourcils. Elle n'a aucune envie de s'envoyer en l'air avec lui ce soir si c'est que qu'il pense il peut se rhabiller « Je reste ici cette nuit et demain on règlera tout ça. Tu as l'argent d'Alvarez? » elle secoue la tête de gauche à droite, elle l'avait l'argent mais ce n'est plus le cas « Je crois que je l'ai perdu. » elle ne se rappelle plus très bien ce qui s'est passé entre sa sortie du club et son réveil dans ce hangar avec Oliver. Elle sait au regard de Robb qu'il est contrarié, et si habituellement elle ne se ferait un plaisir de le contrarié encore un peu plus, ce soir elle n'a aucune envie de jouer à leur petit jeu habituel. Elle veut juste qu'il parte « Perdu? Tu te fous de moi j'espère Nina » il hausse le ton, mais Nina ne compte pas se laisser crier dessus pour une chose dont elle n'est en aucun cas responsable « Je te rappelle qu'on m'a kidnappée à la sortie de son club, et qu'on a voulu me tuer alors un peu de compassion Renfield. » elle attrape la veste du jeune brun et la lui lance sans ménagement, elle attrape son téléphone portable qu'il avait déposé sur la table basse et lui lance aussi à la figure. Robb le rattrape de justesse « Et puis j'ai pas envie de que tu restes. Va retrouver ta conquête du jour et laisse moi tranquille. » elle ouvre la porte et lui fait signe de sortir. Une fois le jeune homme sur le pas de la porte elle claque la porte au nez de ce dernier.






Dernière édition par Nina Westmore le Jeu 23 Juil - 19:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 325
ADRESSE ↦ : Santa Monica (LA) // Whashington Henley Suites (DC)


MY LITTLE BLACKBOOK
MY PLAYLIST:

MY NOTEBOOK
:

PRIORITIES AND FEARS
:
MessageSujet: Re: Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina   Mer 24 Juin - 19:30



Hey, you want to be in the game you might get hurt.
You can't have it both ways


Nina ouvre doucement les yeux, il lui faut un petit moment pour réaliser qu’elle n’était pas dans son appartement. Elle remonte le drap sur sa poitrine et referme les yeux un instant. Mais lorsqu'elle sent une présence à ces côtés un sourire apparait sur son visage, elle lève la tête vers la personne qui partage son lit ce matin, elle se surprend à repenser à la rencontre dans cette galerie d'art dans le centre de Los Angeles, le fait qu'il l'a fait sourire plus rapidement que la plupart des hommes qu'elle rencontre. On dit toujours que la première impression est très importante et celle qui va déterminer le reste de la relation à venir, si c'est réellement le cas Tommy était douée pour faire une très bonne impression. Mais Nina se garde bien de trop penser à tout ça, il est un homme, et sa confiance dans la gente masculine n'est pas bonne. Ne jamais faire confiance à une personne extérieure à la famille, cette phrase de son père raisonne dans sa tête alors qu'elle regarde Tommy dormir.  Sans doute la raison pour laquelle, Nina a réellement un soucis avec sa confiance dans la race humaine, mais aussi la raison de sa méfiance envers tout et tout le monde. Et sa situation actuelle, ne l'aide pas réellement à faire confiance aux autres. Parfois, il lui arrive de se sentir seule mais en réalité elle n'échangerait sa vie avec personne, pour rien au monde. Elle est fière de ce qu'elle est aujourd'hui, même si c'est pas tous les jours simple. Il est encore endormi, son sourire s'agrandit un peu plus, elle ne veut pas le réveiller alors avec toute la délicatesse du monde elle pose sa tête sa poitrine. Elle se mord la lèvre tout en se remémorant la nuit précédente avec le pompier. Si elle devait être honnête avec elle même, elle dirait que le fait qu'il est mentionné être pompier à joué en sa faveur sur la décision ou non de le suivre chez lui. Les hommes en uniformes font craquer toutes les filles, et Nina ne déroge pas à cette règle. Habituellement dès qu'elle ouvre les yeux elle ramasse ses affaires et s'enfuit rapidement. Elle ne laisse pas de mot, elle ne laisse pas le moindre espoir à l'homme avec qui elle a partagé une nuit, non elle ne s'encombre pas de sentiments ou autres normes sociales de politesse. Mais ce matin, elle n'a aucune envie de fuir, non elle veut rester encore un peu avec lui, profiter de ce calme si paisible, profiter de ses bras, de ses baisers. Elle n’a pas envie de retourner dans le monde actuel. Elle se sent comme déconnectée du monde entre ses bras. Un sentiment d'échappatoire dont elle a réellement besoin et qui lui fait peur aussi. Pourtant une petite voix dans sa tête lui crie de partir d'ici, rester jusqu'à ce que son amant se réveille ne lui ressemble certainement pas, vouloir en savoir plus sur lui ne fait pas partit de ses habitudes, et pourtant elle veut connaître d'avantage le jeune pompier. Elle fixe silencieusement la porte de la chambre pendant que ses doigts effleurent le torse dénudé de Tommy.  Son regard se balade dans la chambre, quelques photos sur le mur, mais allongée sur le lit elle n'arrive pas distinguer de quelles genres de photos il s'agit. Elle tourne la tête vers Tommy toujours endormi, tout doucement elle lève sa tête, elle attend quelques secondes pour voir si il se réveille, mais toujours rien alors délicatement, elle s'assoit au bord du lit toujours sans faire de gestes brusques et enfile la chemise de Tommy. Sur la pointe des pieds elle se balade dans la chambre, elle est curieuse mais pas comme d'habitude, elle ne cherche pas forcément à savoir si il se sert d'elle pour qui elle est en réalité, elle ne veut pas en savoir plus sur lui pour le manipuler ou le faire chanter. Non elle veut simplement le connaitre. Nina est curieuse c'est un fait mais elle est surtout méfiante, et si ce Tommy paraissait parfait, la jeune blonde était bien placé pour savoir que tout le monde cache quelque chose. Et elle avait été souvent déçue par le passé, mais ce qui était inhabituel pour elle, c'était de se dire qu'elle aimerait le revoir, et c'est sans doute ce qui la troublait ce matin. D'après les expériences de Nina, tout comme il y a deux versions à chaque histoire, il y a deux versions à chaque personne. Une version qui est révélée  au monde et l’autre qui reste cachée aux yeux de tous... Une dualité que tout le monde expérimente, et Nina en est la preuve concrète. Il y a la Nina qu'elle montre au reste du monde et celle qu'elle est lorsqu'elle est chez elle seule, mais dans son cas à elle, il y encore une troisième personne en elle, celle lorsqu'elle est au QG et qu'elle règne sur son trafic d'armes. Chaque personne à la capacité d’accomplir le bien et le mal mais ceux qui sont capables de brouiller cette ligne si fine sont ceux qui ont le pouvoir, ceux qu'il faut craindre. Nina en est plus que consciente, et elle excelle dans ce domaine, brouiller les pistes et jouer un jeu différent avec chaque personne. S'adapter à la situation pour mieux manipuler les personnes. Elle laisse ses doigts se balader sur les différentes photos au mur, elle sourit en posant ses yeux sur une photo de famille apparemment, ils ont l'air heureux. Une autre montre Tommy en charmant compagnie, Nina n'a aucune idée de qui est la fille sur cette photo mais elle peut lire dans leurs sourires, dans leurs regards, de part la manière dont ils sont proches qu'il y a une vraie complicités entre eux.  Son regard se pose en suite sur le pantalon de Tommy qui se trouve par terre, elle tourne le regard vers lui, il est toujours en train de dormir. Elle secoue sa tête, non elle ne doit pas fouiller dans son porte-monnaie. Elle lutte avec la petite voix dans sa tête qui la pousse à vérifier l'identité de Tommy et celle qui lui crie que c'est le moment de mettre les voiles. Elle passe les mains dans ses cheveux blonds, ce qu'elle fait souvent lorsqu'elle est indécise. Lorsque leurs regards c’étaient croisés pour la première fois, elle  avait été immédiatement attirée par lui, et même si elle voulait détourner son regard, elle ne pouvait pas. Peu importe qui il était, il était juste Tommy, un homme aux multiples talents - et elle n'en doute pas-  dont un qui l'avait  parfaitement comblé hier soir et qui répondait exactement à ce dont elle avait besoin en ce moment. Une chose sur laquelle ils s’étaient mis d’accord, après quelques verres dans un bar de la ville. Ils désiraient tout deux la même chose, un peu d'attention sans se prendre la tête inutilement.  Elle sursaute lorsqu'elle entend le bruit du vibreur d'un portable, elle jette un œil sur le sien mais il n'est pas à l'origine de ce bruit, elle remarque que c'est celui de Tommy. Si elle avait envie de jouer les fouineuses et attraper son téléphone pour voir l'identité de l'appelant et peut être aussi regarder quelques messages, elle ne fit rien. Elle reste un moment à le regarder dormir, puis elle finit par le rejoindre dans le lit. Elle repose sa tête sur son torse et espère que Tommy ne remarquera pas qu'elle s'est levée et qu'elle a regardé un peu partout dans sa chambre. Elle sent Tommy bouger et se relève un peu pour plonger son regard dans le sien, elle sourit, elle pose ses lèvres sur les siennes en guise de bonjour, ce qui ne semble pas déplaire  au brun « Tu as loupé ton évasion je crois. » elle fronce les sourcils, elle n'est pas certaine de suivre son accusation « Tu comptais t'enfuir sans rien dire n'est ce pas? » elle ne pouvait pas nier que cette idée lui a traversé l'esprit et qu'elle était à deux doigts de le faire comme à son habitude mais elle s'était ravisée. Elle sourit simplement, car oui elle ne sait pas quoi lui répondre et le sourire qu'elle affiche l'a toujours sortie de toutes les situations embarrassantes, gênantes... Nina mise beaucoup sur son sourire pour faire flancher n'importe qui et aussi pour détourner la conversation à son avantage, seulement Tommy ne semble pas tomber dans le panneau « Hey une simple observation, pas une accusation. Tu as tout à fait le droit de t'enfuir. » peut être mais elle n'a aucune envie de le faire. Mais peut être que lui, il veut qu'elle parte, cette possibilité vient tout juste de lui effleuré l'esprit, mais elle décide d'ignorer cela, s'il veut qu'elle parte il n'a qu'à le lui demander elle ne se vexerait pas du tout « Je ne vais pas avoir de mauvaise surprise ? »  elle ne s’était, jusqu'ici, pas souciée de savoir si quelqu'un partageait sa vie, ou même ses draps. Mais peut être que c'était le moment. Un détail qui a au final a son d'importance, et qu’elle a de toute évidence négligé hier soir. Un point qui se devait d'être éclairci, si elle tenait un tant soit peu à sa vie et elle avait soudain une prise de conscience, ce qui ne ressemblait pas vraiment. Mais depuis son réveil, Nina ne faisait rien comme d'habitude, et bousculer sa routine était quelque chose qu'elle ne faisait jamais du moins lorsque cela concernait les hommes « Quel genre de mauvaise surprise ? » lui demanda-t-il en posant un baiser sur son front, mais sans attendre que la jeune blonde précise le sens de sa question il se met à rire et lève les mains en l'air et avoue « J'avoue je suis un très mauvais cuisinier, donc je ne vais pas pouvoir te faire des pancakes. » en souriant et en remettant une mèche de cheveux derrière l’oreille de Nina, cette dernière étouffe un rire à son tour mais reprend son sérieux pour reposer sa question sans prendre de détour. Si son père lui avait toujours appris à être directe et ne pas prendre quatre chemin, seulement Nina aimait parfois faire des sous entendus pour son plaisir personnel, juste pour s'amuser et puis parfois on peut apprendre beaucoup comme ça. Faire comme si elle connaissait la vérité pour faire avouer les autres, induire en erreur, une technique qui a fait ses preuves dans les interrogatoires qu'elle a pu mené « Tu n'as pas une petite amie cachée ? Une amante un peu trop possessive ? Enfin une quelconque relation féminine qui pourrait débarquer ici et me sauter sauvagement dessus ?  »  elle ne désire pas avoir des ennuis  avec une femme qui pourrait être éprise de ce cher pompier, mais surtout elle veut savoir si la jeune brune sur plusieurs photos est la petite amie de Tommy, bien qu'elle soit persuadée qu'il n'avouerait jamais si c'était le cas  « Tu n’as rien à craindre Nina. Je n’ai personne dans ma vie. » les femmes pouvaient devenir violentes et vraiment mesquines lorsqu’elles étaient amoureuses d’un homme et qu’ellse se rendaient compte qu’il y avait de la compétition « Je n'aime pas trop les surprises je dois avouer » une petite mine boudeuse s'affiche sur son visage. Nina n'aime pas les surprises de quelques ordres qu'elles soient.  Les surprises n'arrivaient jamais au bon moment et cela ne se terminait jamais bien, en règle générale. Nina aime tout savoir à l'avance, elle aime savoir dans quoi elle s'embarque. Il lui faut analyser la situation et agir en conséquences  « Et toi ? » lui demande Tommy à son tour « Je veux dire tu as quelqu'un dans ta vie ? » elle sourit, elle ne sait pas quoi répondre, car non elle a personne dans sa vie sauf Robb mais elle ne peut pas lui dire ça, et puis Robb n'est pas son petit ami, son mari ou comme ça. Elle pourrait dire qu'elle n'a personne mais qu'elle a un Robb mais ça n'a pas de sens, alors comme au yeux de la loi elle est considéré comme célibataire, elle lui répond simplement  « Non personne. » dit-elle en souriant et en embrassant Tommy, sa manière à elle de faire comprendre qu'elle ne voulait pas en dire plus,  avant de se lever et d'attraper sa robe noire « Totalement mon genre de fille. » elle se retourne vers lui en riant à sa réponse. Elle laisse tomber la chemise de Tommy par terre et se retrouve en sous vêtement devant lui, si elle n'aime pas voir certains regards sur elle, celui de Tommy la flatte beaucoup, elle profite d'ailleurs de ne pas s'habiller de suite  « Ton téléphone n'arrêtait pas de vibrer ce matin. » une manière déguisée de savoir qui pouvait appeler, sa curiosité est toujours bien présente, en faisant un signe de tête vers la table de nuit à côté du lit, le jeune homme tend alors son bras pour attraper son téléphone « Oh c'est rien juste mon frère. Il faut que je lui apprenne à lire l'heure je crois. » Nina ne pu s'empêcher de penser à Jamie et au nombre de fois aussi où elle avait dit cela quand elle voyait le numéro de son frère s'afficher sur son écran de téléphone, il repose son téléphone par terre et se lève pour rejoindre Nina, il passe ses bras autour de sa taille « Tu es sûre que tu dois partir? » elle hausse la tête, si elle ne part pas de suite, elle risque d'être tentée pour passer la journée au lit en sa compagnie, mais Robb n'apprécierait sans doute pas vraiment qu'elle prenne un jour de congé comme ça, elle l'embrasse dans le cou et laisse ses mains se balader sur son corps « on peut se voir ce soir si tu veux? » avec un sourire charmeur « Je suis de garde pendant 24 heures, mais je te propose un petit déjeuner? » elle fait un signe de tête pour accepter la proposition. Mais qu'est ce qu'il lui arrivait? pourquoi elle voulait tant le revoir? Peut être que Tommy n'était pas sérieux et qu'il lui proposait cela juste parce qu'il pensait que c'était mieux que de lui dire qu'il ne voulait rien de plus que cette nuit. Elle se dégage de son étreinte à contre cœur et enfile sa robe, elle se tourne « Tu veux bien m'aider? » la fermeture dans le dos n'était pas réellement pratique pour Nina mais ce matin elle avait de l'aide « Je peux. Mais je t'avoue que je préfère descendre cette fermeture.» elle sourit. Elle enfile ses chaussures, elle pose sa main sur l'épaule de Tommy pour l'équilibre. Elle arrange ses cheveux, si elle doit faire se faufiler au QG sans éveiller les soupçons il faut qu'elle soit un minimum présentable, elle passe sa main dans ses cheveux blond une dernière fois sous le regard amusé de Tommy  « Je vois pas ce qui a de drôle, je n'ai pas le temps de rentrer chez moi, et je dois aller travailler dans les mêmes vêtements que la veille. » elle le regarde en penchant la tête sur le côté « C'est toi qui a préféré venir chez moi hier soir. » il avait raison, Nina n'a aucune honte c'est un fait même faire la célèbre "walk of shame" ne la gêne pas, et  un de ces principes est de ne jamais inviter ses aventures d'un soir chez elle. Et elle ne dérogeait jamais à cette règle « Tu peux me donner mon téléphone s'il te plait? » elle tend la main mais Tommy ajoute son numéro avant de poser le téléphone dans la main de Nina. « Appelle moi quand tu veux. » Tommy lui laisse le choix de le revoir ou non. C'est elle qui décide, elle l'embrasse une dernière fois et elle range son téléphone dans son sac et file en vitesse vers le QG. Elle est extrêmement en retard et elle entend déjà d'ici les reproches de Robb et cette idée la met déjà de mauvaise humeur alors que la matinée avait si bien commencé. Elle fait sans doute des excès de vitesse mais peu importe. Elle s'occupera des amendes un autre jour. Elle gare sa voiture devant le hangar où elle connait chaque recoin, sa seconde maison en somme. Elle y vient plusieurs fois par jours depuis pratiquement huit ans, elle trottine jusqu'à la porte d'entrée, elle salue Clarke qui est à son poste tous les jours depuis des années « Oh je n'ai pas droit à mon café ce matin miss Westmore? » elle grimace et semble sincèrement désolée, elle pose une main sur son épaule et lui adresse un clin d'œil  « Non désolée, mais pour ma défense je n'ai pas eu le temps de boire le mien mais pour me faire pardonner demain matin j'amène les bagels. » Nina n'était pas la reine des glaces avec tout le monde, non certaines personnes avaient un traitement de faveur et Clarke ici présent était l'un des chanceux du QG. Elle se dirige vers le bureau de Robb et ouvre la porte à la volée une fois devant, elle ne frappe pas, elle s'en fiche. Elle est chez elle alors pourquoi prendrait-elle la peine de frapper? Dans le bureau Dimitri et Parrish - d'ailleurs un jour il faudrait qu'elle apprenne son prénom car elle ne le connait toujours pas - tourne la tête vers elle, elle s'arrête net et affiche son sourire habituel. Robb lève les yeux du dossier qu'il avait sous les yeux, mais son regard est loin d'être amical, il est noir et en colère, en somme rien de bien nouveau. « Qu'est ce qu'il t'arrive, quelqu'un a renversé son café sur ta chemise préférée? » elle laisse tomber son sac sur le sofa à l'entrée et regarde Robb tout en souriant. Oui ce comportement l'énerve encore plus mais c'est du Nina tout craché. Elle est de bonne humeur ce matin, et elle n'a pas l'intention de laisser Robb ou quiconque lui pourrir la journée de si bon matin « Tu étais ou hier soir Nina? » son ton ne laisse rien présager de bon pour la suite de la conversation. Elle hausse les épaules et voit le regard de Robb se balader sur elle de haut en bas, si habituellement elle aime voir ce regard de sa part, elle sent qu'il ne sera pas aussi agréable que les autres fois. D'une parce qu'il ne décrispe pas la mâchoire et aussi à cause des deux autres hommes présents dans le bureau.  Elle sait qu'il a remarqué que ce sont les même vêtements que la veille, il n'est pas dupe comme elle ne l'est pas quand la situation est inversée. Il semble jaloux, comme elle est jalouse  « Ce ne sont pas tes affaires Renfield. » elle s'assoit sur la chaise et croise ses jambes, elle sent le regard de Parrish se poser sur elle. Elle lui assène rapidement un regard noir pour qu'il cesse ce comportement qu'elle trouve déplacé de sa part. Nina a ce que l'on peut appeler une réaction allergique à Parrish sans vraiment en connaître la raison, mais selon elle quelque chose cloche avec ce gars, Robb s’éclaircit à son tour la gorge tout en fusillant Parrish du regard. Le concerné baisse rapidement les yeux, il sait qu'il ne faut pas avoir ce genre de pensées pour Nina mais la robe noire qu'elle porte est plus que courte et donc cela attire l'attention. Robb reporte son regard sur Nina « Je te rappelle que tu devais me donner les renseignements sur le client qu'on rencontre aujourd'hui. » il a raison, et elle a totalement oublier ce petit détail. Mais ce n'est pas sa faute, le sourire  de Tommy et l'alcool lui avait fait perdre toute notion de temps et sa mémoire aussi. Mais bien sûr elle ne va pas lui dire comme ça, non Nina ne perd jamais la face avec Robb ou les hommes du cartel, elle hausse les épaules et murmure un petit oups provocateur  « J'ai eu mieux à faire. » elle décroise ses jambes pour les recroiser de nouveau au sens inverse, elle fixe Robb dans les yeux. C'est comme si elle cherche la confrontation avec lui « Pardon?  » il ferme avec force le dossier sur son bureau si bien que Dimitri et Parrish baissent les yeux en même temps. Sa voix autoritaire et froide raisonne dans le bureau, mais si tout le monde semble impressionné par lui, c'est bien loin d'être le cas pour Nina qui s'en contre fiche royalement. Faire perdre ses nerfs à Robb? son jeu favori, et ce qu'elle adore aussi c'est revenir vers lui et se faire pardonner « J'avais réellement mieux à faire que passer ma soirée avec grincheux. Et je parle bien de toi là. » elle le pointe du doigt histoire d'accentuer encore un peu plus ses dires, pour seule réponse  il lui jette un dossier dans les mains qu'elle attrape de justesse, elle baisse alors les yeux sur le nom inscrit sur le dossier le client à qui elle avait vendue une peinture hier soir, elle devait le séduire et le faire parler, mais elle avait était distraite par un autre homme qui n'était en aucun cas sa mission de la veille. Et si habituellement Nina ne se laissait pas distraire, hier soir elle avait été détournée de sa mission. Elle est la première à faire des leçons de morale à Robb à ce sujet alors il était hors de question de lui dire qu'il avait raison, non jamais avouer ses torts. « Mieux à faire comme t'envoyer en l'air avec le premier gars qui te parle d'art?  » elle lève les yeux vers lui surprise de ce qu'il vient de dire « Et ne me dis pas que ce gars pourrait devenir un de nos futur client car il n'a pas du tout l'allure du gars qui achète des armes! » comment pouvait-il savoir de quoi avait l'air Tommy? Si elle était agacée par le fait qu'il l'ait suivit ou qu'il l'ait fait suivre, elle ne relève pas et préfère jouer sur ses nerfs plus qu'autre chose. Mais celui qui avait suivit Nina passerait un sale quart d'heure un peu plus tard, il était hors de question que Robb en sache d'avantage sur Tommy. Elle devait absolument veiller à ce que le pompier reste en dehors du radar de Robb ou des autres hommes avec qui elle travaillait. Peut être que c'était là une des raisons qu'elle devrait prendre en compte pour ne jamais le revoir.  Si elle le revoyait elle pourrait le mettre en danger  « Jaloux? » avec un sourire narquois automatiquement Robb lève les yeux au plafond et soupire. Elle pose le dossier sur le bureau et se lève de la chaise pour poser ses deux mains sur le bureau de Robb, peut être qu'elle pourrait le distraire avec son décolleté - qui ne tente n'a rien n'est ce pas? -   « Non effectivement il ne sera pas le prochain client mais en quoi ça te concerne avec qui je passe mes nuits? » il n'avait pas son mot à dire, il lui avait bien répété les fois où elle lui demandait des comptes sur ces activités nocturnes alors en quoi pour elle ça serait différent? parce qu'elle était une fille? certainement pas, elle est une fille certes, mais elle est tout aussi capable de faire preuve de froideur que lui quand cela concerne ses aventures « Ca me concerne quand ça empiète sur ton job Nina. » elle étouffe un petit rire, l'hôpital qui se fout de la charité clairement « Et c'est toi qui me dit ça? parce que je pense que la dernière pétasse en date n'avait rien à voir avec une affaire n'est ce pas? » elle déteste toutes les conquêtes de Robb c'est un fait, elle ne se prive jamais de les affubler de petits noms pas toujours très correct il faut l'avouer. De colère il tape du poing sur son bureau et fait sursauter tout le monde dans la pièce « Wow mauvaise période du mois pour toi Robb? » cette attitude agace plus que de raison Robb ce matin, et le fait de voir qu'il part au quart de tour amuse encore plus Nina qui est définitivement d'humeur très joueuse ce matin. Dimitri et Parrish qui se trouvent toujours dans le bureau de Robb, paraissent un peu mal à l'aise. Ils ont bien sûr déjà assisté à des prises de becs entres les deux leaders, mais cela ne change jamais du fait qu'ils sont toujours un peu mal à l'aise. Nina les regarde amusée, elle affiche une petite moue et les désigne de la main « Oh regarde chéri, les enfants sont gênés que papa et maman se disputent comme ça. » Nina s'amuse bien trop pour cesser ce petit jeu, car oui elle pourrait être la plus adulte de la pièce est cesser tout ça de suite, être responsable mais elle n'en n'a aucune envie. Mais elle est consciente qu'elle pousse sans doute les limites ce matin « On peut remettre ça à plus tard....» il s'arrête net de parler lorsque Robb lui assène un de ces regard noir qui pourrait vous tuer sur place littéralement. « Non. Vous restez ici, on doit conclure cette vente. On a déjà assez perdu de temps comme ça. » tout en regardant Nina qui ne perd pas ce sourire narquois. Elle sort alors un dossier de son sac avec des notes et des photos de surveillances, elle a peut être passé la soirée avec Tommy mais elle a tout de même fait son job, elle lance ce dernier devant Robb qui pose sa main dessus sans pour autant l'ouvrir « Parrish je veux un dossier sur l'homme avec qui Nina était hier soir. »  le concerné acquiesce sans rien dire, il obéit mais Nina ne compte pas le laisser faire. En quoi avoir des renseignement sur Tommy l'avancerait? et pourquoi s'intéresse-t-il lui?  « Il n'est en rien une menace, de toute manière je ne compte pas le revoir alors on oublie. » elle regarde Parrish pour contrer l'ordre qu'il vient de lui être donné. Et le gratifie de ce fameux regard qui veut dire que s'il fait ça, il va le regretter rapidement. Nina n'est pas une violente dans l'âme, elle ne frappe pas forcément mais elle sait comment se faire respecter. Elle blessera plus par les paroles qu'avec ses points. Mais tout le monde sait que lorsqu'elle fait une menace ce n'est pas jamais dans le vent. « Pas une menace? tu as des infos sur lui peut être?  » non elle n'a aucune info sur lui, elle ne connait même pas son nom de famille, elle ne sait pas d'où il vient. Mais peu importe, il ne sera pas une menace, il ne sait même pas qui elle est. A ce moment elle réalise qu'elle ferait mieux d'effacer son numéro de téléphone de son répertoire et de faire ce qu'elle fait de mieux : ne jamais le revoir et passer à autre chose « Oui ce n'est pas un crétin comparé à certains ici présent dans la pièce » elle regard avec insistance Robb  pour lui faire comprendre qu'elle parle de lui mais elle pourrait aussi parler de Parrish « Tu veux pas aussi une analyse de sang? son numéro de sécurité sociale? »s'il pouvait avoir toutes ces informations en sa possession cela l'arrangerait bien probablement « Mais dit moi tu fais aussi une enquête sur toutes tes conquêtes d'un soir Renfield?  » elle en a assez de cette conversation, et elle en assez d'être épiée de la sorte. Elle est une grande fille, et peut très bien se débrouiller seule. Elle se rassoit sur la chaise devant Robb et croise les bras tout en fixant Robb des yeux. « Bon les filles on se met à bosser? » si elle sait que Robb n'a pas finit la conversation avec elle, le fait d'avoir Dimitri et Parrish dans le bureau le calme un peu. Nina sait que ce soir, elle va devoir s'expliquer mais pour l'instant ils doivent se concentrer sur la vente de l'après midi. Il est hors de question que ce client parte à la concurrence. .






 People don't press me for details. I'm lucky that way

 
Nina laisse tomber sa veste sur le sol dès qu'elle pose un pied dans son appartement, elle enlève ses chaussures et les laissent aussi trainer en plein milieu de l'entrée, une fois dans sa salle de bain elle enlève le reste de ces vêtements et attache ses cheveux en un chignon désordonné. Elle pose sa main sur son cou qui porte encore les marques de l'altercation qu'elle a eu avec son client de la journée, mais elle a eu de la chance que Robb arrive au bon moment. Elle espère seulement que ces marques là ne vont pas rester longtemps, elle peut les maquiller autant qu'elle veut, elles seront toujours apparentes. Elle se presse sous la douche et essaie de ne pas penser qu'aujourd'hui elle aurait pu mourir. Une fois n'est pas coutume elle avait désobéit à Robb, son mauvais caractère et sa volonté de prouver qu'elle pouvait gérer seule avait eu raison d'elle. Il lui avait pourtant défendu d'aller voir ce client seule, ils s'étaient pris la tête à cause de ça mais comme à son habitude elle n'avait rien écouté. Pourtant elle sait que Viktor Adamian n'est pas un tendre et que faire affaire avec la gente féminine n'est pas son fort, il estime que le business n'est pas fait pour une femme. Et Nina voulait lui prouver qu'il avait tort, qu'elle était tout aussi capable que Robb ou les autres. Mais Viktor n'était pas de son avis et lui avait fait de nouveau savoir aujourd'hui. Nina pense bien trop souvent qu'elle est invincible, que rien ne peut l'atteindre mais elle avait eu un retour à la réalité difficile. Elle sentait encore ses mains  autour de son cou, elle se surprit à avoir du mal à respirer correctement tout d'un coup. Mais les coups sur la porte d'entrée la font rapidement sortir de ses cauchemars. Elle arrête l'eau et enfile une simple serviette de bain, elle met de l'eau partout dans son salon et dans son entrée mais tant pis, elle est persuadé que c'est Robb qui vient encore lui faire la morale sur son comportement de la journée. Et elle n'a aucune envie de l'entendre maintenant, tout en ouvrant la porte « Je suis pas d'humeur à entendre tes re....» mais elle s'arrête net en voyant Tommy devant elle «  Hey. » avec lui Nina avait baissé sa garde, elle avait accepté plusieurs rendez vous avec lui même lorsqu'elle était consciente que tout ça n'était pas une bonne idée. Elle savait qu'elle aurait dû garder ses distances comme elle le fait toujours, mais avec Tommy c'était différent. Bien sûr, elle prenait soin de rien laisser paraître et de ne jamais évoquer son prénom en présence de Robb ou de ses hommes, c'était sa vie privée et elle comptait bien qu'elle reste ainsi.  Tommy était déjà venu plusieurs fois chez elle, invité ou à l'improviste comme ce soir, elle lui avait donné son adresse et le code de la porte d'entrée. Chose qu'elle ne fait jamais, les seules personnes ayant son adresse étant Robb et quelques uns de ses hommes de mains en qui elle a le plus confiance, c'était dire deux personnes. Elle lui sourit et se pousse du passage pour le laisser entrer. « Tommy.» la surprise dans sa voix s'entend, mais c'est plutôt une bonne surprise pour la jeune blonde. Si elle ne voulait l'admettre à elle même, Tommy était une bouffée d'air frais pour elle, quand elle était avec lui elle oubliait tout le reste. Cela ne lui ressemblait pas du tout, mais cela lui faisait aussi beaucoup de bien. Avoir quelque chose pour elle, était une bonne chose, mais ce qui lui faisait peur aussi était que toutes personnes auprès de qui on s'autorise quelconques sentiments et une personne qu'on prend le risque de perdre  « Je tombe mal tu attendais peut être quelqu'un.» tout en la regardant de haut en bas, cette attitude venant de lui l'a toujours fait rire. Elle met ses bras autour de son cou et dépose un baiser sur sa joue droite « Non, non entre. C'est juste que... enfin je croyais que c'était mon voisin. » en levant les yeux au plafond. Nina ne croise pas beaucoup ses voisins, elle n'est pas du genre à discuter avec eux de la pluie et du beau temps ou encore de politique, elle n'a pas vraiment non plus les mêmes horaires de travail mais elle ne sait pas pourquoi elle croise systématiquement son voisin. Elle le suspecte d'ailleurs de l'espionner pour savoir quand est ce qu'elle rentre, mais elle est peut être aussi un peu parano. Elle s'est renseignée sur son compte, rien de bien grave. Mise à part une ou deux amendes pour excès de vitesse rien qui ne sorte de l'ordinaire. Mais même si rien ne ressortait de son casier judiciaire, Nina ne lui faisait toujours pas confiance. Elle s'excuse rapidement auprès de Tommy et file dans la salle de bain enfiler quelques vêtements. Elle décide de laisser ses cheveux lâchés avec un peu de chance rien ne se verra et elle n'aura pas à raconter un mensonge à Tommy ce soir. Encore un. Si elle l'avait laissé entrer dans sa vie, il ignorait la moitié des choses sur Nina, elle lui mentait souvent et essayé simplement de ne pas se perdre dans ses histoires. Elle sait que Tommy le remarque, ce qui la rend plus mal à chaque fois qu'elle ouvre la bouche pour lui sortir une excuse un peu bancale. Ce qui a été sujet de disputes entre eux, plus d'une fois mais Nina ne peut rien lui dire. Elle rejoint son amant dans le salon, elle sourit et s'assoit à ses côtés, lorsqu'elle va pour poser sa tête sur son épaule, le jeune brun l'arrête tout en regardant son cou « C'est quoi ces marques autour de ton cou? » elle affiche un faible sourire, et se dégage de ses mains « Oh euh...rien j'ai dû faire une allergie à quelque chose, je viens à peine de le remarquer. »  et l'oscar du pire mensonge revient à.... Nina Westmore. Elle a été bien plus convaincante que maintenant, mais impossible de dire à Tommy que quelqu'un à voulu l'étrangler aujourd'hui lors d'une vente d'armes illégales. Mais après réflexion, elle aurait pu aussi dire qu'un client mécontent à la galerie l'avait agressé après une vente, certes ce n'était pas non plus très crédible mais beaucoup plus que l'allergie « Une allergie hein? » il soupire, il ne semble pas croire le mensonge, comme d'habitude d'ailleurs mais il ne relève pas aujourd'hui et pour ça Nina lui en est reconnaissante « Tu es allée où ce matin? Je ne t'ai pas entendu partir. » changer totalement de conversation est une technique de Nina, qu'elle apprécie énormément pour se sortir de beaucoup de situation, mais ce soir Tommy faisait la même chose et Nina se sentait un peu déstabilisée au final. Elle n'avait pas l'habitude d'être la victime d'un interrogatoire comme celui là. Elle devait avouer que ce n'était pas très agréable « Oh j'avais promis à une copine de tester un cours de yoga matinal. » elle sourit en tentant d'être convaincante - du moins le plus possible - elle a cette impression que Tommy n'est pas dupe qu'il sait qu'elle lui cache des choses, elle sait aussi qu'elle est en train de le perdre mais pourtant elle ne fait rien pour empêcher cela « Tu as pris une douche avant de partir au yoga? » elle le regarde sans comprendre où il veut en venir, si d'habitude elle joue le jeu de l'incompréhension pour gagner du temps, ici elle est vraiment dans le flou et ne sait pas vraiment pourquoi il lui pose cette question « Le sol était mouillé. » dit-il finalement sans pour autant donner une explication à cette observation plus que bizarre. Elle le regarde encore plus étonnée, elle ne sait pas où il veut réellement en venir « Wow très détective de ta part. » elle se lève et se dirige vers la cuisine, elle ouvre le placard et attrape un verre dans lequel elle verse du vin blanc « Je prendrais ma douche ailleurs la prochaine fois. » elle est vexée. Elle n'aime pas qu'on l'accuse de quoi que ce soit, elle n'aime pas quand elle est le sujet principal de ce genre de question «  Non attend, Nina attend. Ca m'est égal. C'est juste que tu es un peu distante ces derniers jours et .... enfin tout va bien Nina? » il la rejoint dans la cuisine et pose ses mains sur ses épaules et la force à le regarder dans les yeux « Oui tout va bien Tom' ces derniers jours ont été un peu compliqué pour moi. Je suis désolée.» elle se rapproche de lui, elle essaie de dévier la conversation comme à son habitude ce qui ne semble pas cette fois prendre avec le brun « Tu sais que tu me parler n'est ce pas? tu n'as pas à me cacher des choses. Je peux tout encaisser. » peut être pas tout non. Elle n'imagine même pas si elle lui révélait  sa véritable identité, si elle lui disait tout ce qu'elle avait fait de répréhensible aux yeux de la loi. Il prendrait probablement ses jambes à son cou et il serait sans doute torturé entre l'envie de tout garder pour lui ou de tout dire aux autorités. Et elle ne pouvait pas se le permettre « Je ne te caches rien, c'est juste des soucis au boulot pas de quoi s'affoler. » et si elle lui ment sr le contenu de ses problèmes, elle a vraiment des soucis dans son job, des problèmes qu'elle ne peut évoquer avec personne « Et ces traces autour de ton cou le boulot aussi je suppose? » il n'est pas en colère, il est juste déçu qu'elle continue à lui raconter des fausses excuses. Elle tente de l'embrasser mais il l'a repousse, elle ne pourra jouer de son charme ce soir avec lui, ou du moins pas de suite « Non j'ai du faire une allergie à....» elle persiste avec cette fausse allergie, elle veut peut être se convaincre elle même  « Tu crois vraiment que je vais croire ça Nina? » il élève la voix pour la première fois depuis qu'il est arrivé ce soir chez Nina, ce n'est pas la première fois qu'il a du mal à croire les dire de Nina. Elle n'a aucune idée pourquoi mais elle n'arrive plus à lui mentir correctement, peut être qu'inconsciemment elle a envie de lui dire la vérité mais elle ne peut pas. Elle ne peut pas le mettre en danger, elle se refuse de l'embarquer la dedans.  Il se radoucit et revient vers la blonde, il pose ses mains sur ses joues « Si tu as un problème avec quelqu'un, je peux aller lui régler son compte. » cette idée lui parait si séduisante, et il lui dit cela avec une telle sincérité qu'elle pourrait fondre sur place. « C'est rien Tommy, ne t'inquiète pas pour ça. » il soupire et la fixe encore quelques minutes sans rien dire, elle ne peut pas détourne son regard du sien. Elle est la première à baisser les yeux finalement, elle n'est jamais la première à le faire dans une telle situation. D'un geste d'une douceur incroyable, elle se blottit dans ses bras, elle a vraiment besoin d'être rassurée ce soir, elle a besoin d'attention. (...)  « Tu sais ce que je préfère dans ces moments là?  » Passer ses nuits avec Tommy était devenu une habitude depuis quelques mois, et Nina n'avait pas aussi bien dormi depuis des lustres. Mais mentir au jeune homme devenait de plus en plus difficile, pour la première fois de sa vie Nina Westmore culpabiliser de mentir à une autre personne. Une grande première, habituellement la blonde n'a aucun soucis avec le mensonge, il fait partit de sa vie depuis tellement longtemps que c'était devenu un style de vie. Ne jamais se révéler aux yeux des autres. Elle pouvait être qui elle voulait, une personne différente chaque jour. Mais si elle mentait à Tommy, elle était elle même avec lui - ou presque -. Même si elle se persuadait le contraire, elle s'était énormément attaché au jeune homme en quelques mois, mais elle se répétait que c'était juste une distraction rien de plus. Elle avait besoin de se convaincre elle même qu'elle ne commençait pas à avoir des sentiments pour lui. Non le mot sentiment ou amour ne faisait pas partit de son vocabulaire. Elle n'est d'ailleurs jamais tomber amoureuse, enfin elle ne pense pas. Elle a sans doute cru à un moment donné dans son enfance au grand amour, aux princes charmants, mais pas longtemps car la réalité est bien trop vite venue troubler son innocence de petite fille. Et si pour certaine personne cette idée de ne jamais tomber amoureuse d'une autre personne est inconcevable pour Nina c'était tout simplement normal. Sa vie, ou son job ne lui permettait pas ce genre de rêve non. Elle finirait probablement en prison ou bien entre quatre planche alors à quoi bon s'attacher à quelqu'un? Dans la vie il y a deux sortes de personnes, ceux qui croient au contes de fées, à l'amour et ceux qui sont réalistes. Nina fait partie de la seconde catégorie. « Non. » elle l'avait convaincue de rester avec elle ce soir, même si Tommy aurait sans doute préféré partir de cet appartement, elle avait finalement avoué que ce n'était pas une allergie mais qu'elle avait eu à faire à un client un peu trop violent à la galerie, elle avait préféré lui avouer une certaine vérité plutôt que de le voir partir. Oui elle avait flancher mais elle préférait se montrer faible ce soir plutôt que de le voir franchir sa porte d'entrée. Elle avait eu ce pressentiment que s'il sortait de chez elle, elle ne le reverrait jamais. Et elle n'était pas encore prête à le laisser partir. « Quand on est tous les deux,  c'est  comme si... le monde disparaissait. » et ce sentiment l'apaiser, elle se sentait plus légère et presque comme une personne normale « Comme si on arrêtait le temps et qu'il n'y avait plus rien d'autre. Juste nous. » sa tête posé sur l'épaule de Tommy, elle ferme les yeux « J'aime cette idée. » il resserre son étreinte autour des épaules de Nina et dépose un baiser sur son front. Nina prenait conscience qu'elle avait une faiblesse: Tommy. Jamais elle n'aurait imaginé qu'un homme pourrait avoir autant d'importance dans sa vie, elle dérogeait à ses principes.  Le vibreur du téléphone de Nina se fait entendre et dérange ce moment entre les deux amants, elle n'a aucune envie de répondre, elle ne veut pas revenir dans le monde réel, non elle ne veut pas que ce moment se termine « Toujours au mauvais moment. » elle s'étire un peu et attrape son téléphone, elle regarde l'écran et voit le nom de Parrish, elle soupire mais elle doit répondre.  Elle n'aime pas voir son nom s'afficher, elle imagine toujours le pire avec lui « Je suis désolée c'est la galerie. Je dois répondre » et si elle sait que cette conversation doit se faire en privée, elle décroche tout en restant dans la chambre. Elle se lève et s'assoit dans le lit, Tommy pose sa main dans le dos de la jeune blonde « Westmore. (...) Quoi? (...) j'arrive de suite. » elle raccroche et se lève rapidement, elle enfile un jean et un t-shirt qui traine dans sa chambre, elle n'arrête pas de courir partout dans la pièce « Nina? » mais elle ne répond pas, depuis ce coup de téléphone, elle n'est plus présente avec Tommy, non elle est complètement ailleurs. Cet idiot Adamian a décidé de riposter après la vente d'aujourd'hui. Et Nina est bien trop inquiète pour Robb à ce moment précis. Elle attache rapidement ses cheveux et se regarde dans le miroir de la chambre sans bouger, elle sursaute lorsqu'elle sent les mains de Tommy dans son dos « Nina tout va bien?  » elle doit garder la tête froide, elle ne doit rien dire car elle pourrait déraper actuellement « Euh oui Je.... enfin je[  dois y aller. Tu peux rester là si tu veux. Je suis pas sûre de rentrer mais tu peux rester ici. » elle pose ses lèvres sur les siennes dans un geste brusque et rapide et elle file. Laisser quelqu'un dans son appartement sans qu'elle y soit présente n'arrivait jamais, même Robb ne restait jamais chez Nina sans supervision. Encore une fois, son travail a pris le dessus sur sa vie privée, encore une fois elle a planté Tommy sans rien lui expliquer. (...) Nina se gare sur le parking du QG, mais elle ne descend pas de suite de sa voiture. Elle laisse tomber sa tête sur le repose tête et ferme les yeux quelques instants. Son mal de tête refait surface, il l'empêche de réfléchir correctement.  La journée s'annonce longue et très difficile, elle n'est pas en état de travailler mais elle n'a pas le choix. Elle salue Clarke à l'entrée du hangar, il ne lui fait qu'un signe de tête, il comprend qu'elle n'est pas d'humeur à plaisanter et c'est ce qu'elle aime chez lui. Il peut lire sn visage si elle va être aimable ou non, et lorsque ce n'est pas le cas, il ne parle pas. Elle a toujours ses lunettes de soleil sur le nez, et elle ne compte pas les enlever encore, la lumière du jour est bien trop agressive pour ses yeux ce matin. Elle a passé un weekend à boire plus que de raison, elle a aussi pris des cachets pour améliorer son humeur à faire la fête. Ou plutôt, pour oublier ce qu'il s'est passé ses dernières années dans sa vie. En l'espace de quatre ans, elle a perdu son frère et son père. Elle a perdu sa famille, et se retrouve orpheline, et elle avait probablement -enfin très certainement - gâché sa seule histoire avec un homme parfait. Tommy était repartit à Washington et même si elle sait que c'est mieux ainsi, elle ne peut s'empêcher d'y penser alors elle avait eu un besoin de faire la fête, de tout oublier le temps d'un weekend. Elle savait que Robb n'avait pas apprécié sa petite fugue sans préavis. Mais ce weekend  elle avait ressenti ce besoin inexplicable de fuir Los Angeles de simplement de tout mettre de côté et pour une fois de penser seulement à elle. Lorsqu'elle avait émergé un peu tôt dans la matinée, elle avait rallumé son téléphone portable et avait vu que Robb avait laissé dix messages - pas vraiment amicaux, enfin les trois qu'elle avait écouté - et au moins cinquante appels en absence. Ce qui était à la limite du harcèlement selon la jeune blonde. Et elle avait ce pressentiment qu'il allait être présent dans son bureau et qu'il allait lui faire la morale comme à son habitude. C'est pourquoi avant de pousser la porte de son bureau, elle prit une grande inspiration. A peine avait-elle ouvert la porte qu'elle entendit cette voix si familière, il est dos à elle mais elle sait parfaitement qu'il a ce petit sourire en coin dessiné sur le visage, elle le connait  par cœur aux jours d'aujourd'hui  « J'étais à deux doigts de sortir pour coller des avis de recherches Nina. Pendant un instant j'ai cru que tu t'étais fait enlever par un psychopathe. » elle le regarde et soupire, elle n'est pas vraiment d'humeur à plaisanter ce matin. Elle a un horrible mal de crâne dû à sa sortie nocturne de la veille, mais aussi dû à son manque de sommeil ses dernières 48 heures  « Mais je n'étais pas sûr du prix de la récompense à fixer si jamais on te retrouvait. » le jeune brun se tourne vers elle et sourit visiblement fier de sa répartie matinale. Nina prend place à son bureau toujours sans décrocher la mâchoire, elle n'a pas envie de parler c'est évident. Robb pose sur le bureau un gobelet de café tout en tentant avec plus ou moins de succès d'étouffer un rire lorsqu'il voit l'expression sur le visage de Nina lorsqu'elle retire ses lunettes de soleil. Elle n'est pas sous son meilleur jour c'est évident. Si pendant un instant elle avait espéré se retrouver seule dans son bureau, elle se doutait bien que Robb n'allait pas se montrer des plus tendres avec elle, à vrai dire si la situation avait été inversée elle l'aurait très certainement agressé de bon matin aussi, et peut être plus violemment. Leur collaboration à la tête du réseau faisait toujours des étincelles même après toutes ses années. Nina était devenue une cible encore plus recherchée que lorsqu'elle était simplement la fille de Matthew Westmore, mais parfois elle semblait oublier cela et sortait jusqu'à pas d'heure avec le premier venu, ou bien prenait des risques pour ses transactions. Parfois, elle n'avait aucune notion du danger qui pouvait l'entourer, pourtant depuis toujours elle en avait pris conscience mais depuis que son père n'était plus là, elle avait tendance à oublier toutes les recommandations qu'ils avaient pu lui faire.  Et inconsciemment elle savait que Robb surveiller ses arrières, et c'est sans doute pour cela qu'elle se montrait parfois si peu responsable. Ce que Robb ne supportait pas, il ne supportait pas ne pas avoir de nouvelles de la jeune femme, il ne supportait pas quand elle faussait compagnie à ses gardes du corps. Non il ne supportait pas ne pas savoir ce qu'elle faisait et avec qui elle était. Si ce comportement l'agaçait, elle agissait de la même manière avec lui. Ces deux là sont plus que possessifs l'un envers l'autre, protecteurs ... pire qu'un couple marié parfois et pourtant il ne se passait rien entre eux, du moins aucune histoire amoureuse, une simple histoire de sexe. La jeune blonde lève les yeux vers lui et parle enfin  « Comment ça tu n'étais pas sûr du prix de la récompense? Je vaux au moins un million et encore je pense que tu pourrais demander plus. » répondit-elle tout serrant le gobelet de café dans ses mains. Elle se laisse tomber contre le dossier de sa chaise et ferme les yeux un instant, l'odeur du café lui fait du bien, certes sont mal de tête n' a pas disparu mais l'odeur du café l'apaise un peu « Plus qu'un million? j'aurais dit moins pourtant. » il contourne le bureau pour s'assoir sur ce dernier à côté de Nina. Il est d'humeur taquine ce matin, elle lève les yeux vers lui mais ne dit rien. Elle n'a aucune envie de répondre à cette attaque, et elle sait que Robb n'a pas finit encore son petit speech et que quoi qu'elle dise, il lui dirait ce qu'il avait à dire. Elle n'avait aussi pas la force de se battre ce matin avec lui mais elle était déçue que sa vie ne vaille pas plus pour Robb, le jeune brun pose son café et la regarde « Nina tu sais parfaitement que je serais toujours dans les parages, et que je remuerait ciel et terre pour te retrouver et que je pourrais donner tout ce que j'ai pour payer ta rançon! »  le ton de sa voix se fit plus doux et moins moqueur et son expression était devenue un peu plus sérieuse. La jeune blonde pose son regard sur lui un instant avant de replonger son regard dans son gobelet de café. Les tensions entres ces deux là sont fréquentes, elle se terminent en général de la même manière: dans un lit ou sur le canapé de leurs bureaux respectifs. Les deux jeunes gens étaient tellement similaires sur bien des points que les explosions de colère étaient inévitables, c'était leur manière à eux de communiquer, mais à la fin de la journée Nina savait qu'elle pouvait compter sur lui, et l'inverse était aussi vrai. Robb est le seul homme en qui Nina a confiance, et sans doute le seul homme qu'elle s'autorise à aimer, à sa façon bien sûr. Depuis qu’elle avait perdue son père, elle s’était encore plus renfermée sur elle même, elle était encore plus froide qu’avant. Elle ne pensait qu’à son boulot et à rien d’autre, bien sûr elle s’autoriser des distractions de temps en temps mais si Tommy ne devait être qu'une simple distraction il était devenu un peu plus que cela et son départ avait été dur pour Nina. Mais ça bien sûr elle n'était pas prête à l'avouer et elle ne le ferait sans doute jamais et pourtant c'est mieux comme ça. Elle n'aurait jamais supporter mettre en danger sa vie  « Bois ce café, ça va faire du bien à ton foie. » lance t-il d'un ton moqueur. Ils se cherchent continuellement, s'envoient des piques, s'engueulent mais ils étaient toujours là l'un pour l'autre.  Elle sait qu’il a promis à son père de la protéger mais si au début ce n’était qu’un simple job pour lui, aujourd’hui c’était bien plus, du moins c'est ce qu'elle espérait. Elle espérait qu'elle ne soit pas une simple mission pour lui. Mais Nina  lui donnait du fil à retordre encore et toujours, d’ailleurs elle était surprise de ne pas l’avoir vu débarquer ce weekend comme une furie pour la ramener de force à Los Angeles « Il est vraiment beaucoup trop tôt pour que je te supporte. Je te remercie de ton intérêt qui fait bien débuter ma journée, mais mon foie et moi même allons très bien. »  il était parfois difficile de croire qu'ils géraient un immense réseau illégal quand on les voyaient, disons qu'ils passaient plus de temps à se crier dessus et à contre dire tout ce que l'autre disait plutôt qu'à s'apprécier ouvertement. Mais leur réseau était bien rodé, il fonctionnait bien, même très bien. Nina regarde le café avec attention, elle a envie de boire mais cet acte de gentillesse de la part de son associé est plus que suspect à son sens. Il cache quelque chose. « Je n'ai pas empoisonné ton café Nina.  » il savait que lorsque la jeune blonde n'avait pas son quota d'heures de sommeil elle était souvent de mauvaise humeur et il s'attendait donc  à recevoir une remarque acerbe de sa part ce qui ne tarda pas d'ailleurs « On ne sait jamais, tu aurais pu mettre un truc dans mon café pour me séquestrer ou abuser de moi. Tu m'as toujours dit qu'il fallait se méfier des gens je te rappelle.  »  il lève les yeux au ciel, si elle se méfie beaucoup et de tout le monde ou presque, lorsqu’elle avait bu un peu, elle pouvait suivre n’importe qui. Bien sur elle maintenait qu’elle maitrisait la situation mais ce n’était pas toujours le cas. « J'ai pas fermé l'œil du weekend, je suis allée dans tous les bars où tu as l'habitude d'aller pour te trouver. Tu aurais pu te faire kidnapper ou pire encore Nina. » sa manière à lui de lui faire entendre qu'elle ne devait pas partir aussi longtemps sans donner de nouvelles, il ne demande pas qu'elle soit au QG vingt quatre sur vingt quatre mais que lorsque ce n'est pas le cas qu'il sache où elle est. Nina avait semer les deux hommes qui devaient la surveiller et elle était totalement sortit du radar de Robb. Ça ne le faisait plus rire et encore moins après cette fugue digne d'une adolescente capricieuse. Mais il ne pouvait pas se permettre de lui faire la leçon, car il n'était pas mieux qu'elle. Au fond elle pouvait  dire ce qu'elle voulait mais sans Robb  sa vie serait bien maussade, disons que cela lui serait étrange d'être livrée à elle-même une nouvelle fois, sans l'avoir constamment derrière elle. Elle agissait comme si c'était le contraire mais tout ce que disais Robb  avait toujours un impact certains sur elle, elle jouait la sourde oreille mais cela restait encré dans son esprit et la faisait réfléchir de temps à autres. « Tu veux peut être mettre une puce dans mon téléphone portable afin de savoir les moindres de mes faits et gestes. T'es pire que le FBI je te jure. Je peux très bien me débrouiller seule. » Mais il  avait complètement raison de s'inquiéter pour elle et d'essayer de l'empêcher de faire des conneries. La seule chose qui pouvait réellement la déranger voir l'irriter plus que de raison lorsqu'elle se trouvait avec Robb c'était bien le fait qu'il arrivait à la cerner mieux que personne, il savait toujours à l'avance les réactions qu'elle pouvait avoir dans certaines situations. Il la connaissait mieux que personne, il savait comment agir avec elle lorsqu'elle était énervée, déprimée ou même de bonne humeur ce devait sans doute être pour cela que le voir s'avérait être un plaisir constant. « Oh et puis c'est quoi ton problème là? tu m'agresse dès le matin. C'est bon calme toi, je ne t'oblige pas à rester debout pour moi je te signale.»  Nina déteste  qu'on lui fasse des reproches. Il était peut-être un peu envahissant et effrayant par moment mais il avait le mérite d'être là pour elle on ne pouvait pas en dire autant de tout le monde. Des fois elle admirait sa patience car elle était bien consciente qu'elle était à des années lumières d'être un cadeau et que son côté bornée était bien difficile à apprivoiser mais avec le temps Robb  commençait à en connaître un rayon à son sujet alors plus rien ne l'étonnait réellement. La seule chose qu'elle redoutait réellement c'était de trop le décevoir, de trop le pousser à bout et qu'il l'abandonne d'une manière ou d'une autre. C'était quelque chose d'inconcevable à ses yeux, car si il y avait bien une personne sans qui elle ne pouvait vivre c'était lui. « Tu veux savoir ce que c'est mon problème ? C'est toi. C'est de m'inquiéter pour quelqu'un qui est persuadé de toujours faire les bons choix alors que c'est loin d'être le cas. Tu te mets en danger Nina et  tu ne t'en rends même pas compte. En fait personne ne s'en rend compte et personne ne s'en soucie à part moi. » il avait élevé la voix sans vraiment sans rendre compte et pour la coup il venait de capter l'attention de la jeune blonde. Ne pouvant plus resté assis, tranquillement, comme si de rien n'était, il se leva et attrapa sa veste. « Mais j'en ai ma claque de te surveiller, dès maintenant je te laisse tranquille, on est juste deux associés c'est tout. J'en ai marre de perdre mon temps avec toi, tu n'es qu'une gamine capricieuse qui ne pense qu'à elle. » au son de sa voix son agacement plus que perceptible,  elle réalise qu'elle a  peut-être légèrement dépasser les bornes avec lui son regard furieux se poser sur elle n'annonce rien de bon. Elle est si abasourdie par les propos de Robb  qu'elle ne le coupe  même pas. Habituellement, elle lui aurait déjà coupé la parole, elle l’aurait probablement déjà mis à la porte. « Robb  je... » il ne lui laisse même pas l'opportunité de se justifier ou d'essayer de calmer les choses et c'est le plus déstabilisant à ses yeux. Mais Nina le rattrape juste avant qu'il ne franchisse la porte, et l'oblige à la regarder. Elle plonge son regard dans le sien et s'empare de ses lèvres. Si le jeune homme résiste quelques secondes à lui rendre son baiser, il laisse finalement tomber sa veste par terre et referme la porte du bureau de la jeune blonde et la verrouille sans quitter les lèvres de Nina. Mais il la repousse, il pose ses mains sur ses épaules « Non ca ne marchera pas cette fois ci, tu te sortiras pas aussi facilement de cette histoire. »  il part rapidement sans que Nina ne puisse ajouter quoi que ce soit. Elle pourrait ouvrir sa porte et lui hurler dessus mais elle n'a pas la force, cela ne sert à rien. Elle verrouille à son tour la porte et se laisse tomber sur le canapé.  

 





Dernière édition par Nina Westmore le Sam 25 Juil - 22:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 325
ADRESSE ↦ : Santa Monica (LA) // Whashington Henley Suites (DC)


MY LITTLE BLACKBOOK
MY PLAYLIST:

MY NOTEBOOK
:

PRIORITIES AND FEARS
:
MessageSujet: #cc9999 nina #009999 robb #336633 Tommy   Jeu 25 Juin - 15:58



Question everything. Doubt everything

Depuis qu'elle a pris cette avion pour Bogota elle ne pense qu'à une chose: quand est ce que tout va lui tomber dessus? Nina n'est pas dupe, elle sait bien qu'un jour où l'autre des agents du FBI, de la CIA, du SWAT ou autres frapperaient à sa porte - ou plutôt défonceraient sa porte - pour lui passer les menottes et la jeter comme une mal propre en prison. Elle sait que cette fin est sans doute celle qui arrivera, et peut être qu'un jour on fera un film sur elle qui sait. Mais elle ne pensait pas que cette fin se présenterait si tôt à elle, oh bien sûr elle avait depuis bien longtemps préparer un plan d'évasion avant que tout ça arrive. Elle était loyale à ses hommes et ils l'étaient en retour mais elle était aussi assez égoïste pour s'enfuir seule. Cette idée de trouver la police chez elle à son retour ou bien à son arrivée à l'aéroport lui trotter dans la tête sans cesse. Si bien qu'elle était devenue encore plus parano qu'avant, elle regardait constamment par dessus son épaule. Mais ce qui lui faisait le plus peur était de recevoir un appel lui disant que Robb avait été arrêté ou encore pire, tué. Elle n'avait pas quitté son téléphone portable des deux jours en Colombie. Mais si lorsqu'elle avait atterrie à Los Angeles son angoisse avait place à une colère noire, elle ne pouvait enlever cette idée de son esprit. Elle ne repasse pas par chez elle pour laisser ses affaires, non elle saute dans sa voiture directement et part en direction de cette maison qu'elle connait si bien « Non mais comment tu peux être aussi stupide que ça? sérieusement je comprend pas. » Nina entre comme une furie dans le salon de Robb, elle n'a pas pris la peine de frapper, ni de s'annoncer. Elle n'est pas vraiment d'humeur pour les politesses ce soir. Elle s'est simplement garée devant chez lui, un peu n'importe comment d'ailleurs, et avait fait irruption dans son salon . Elle a juste envie de tuer Robb là de suite dans son salon. Le jeune brun tourne la tête vers elle sans lui répondre. Il est évident que c'est une question rhétorique, qu'elle n'attend pas vraiment une réponse de sa part. Elle lance son sac à main de luxe sur le sol, alors qu'habituellement elle en prend soin comme de la prunelle de ses yeux, Robb sait alors qu'elle n'est pas là pour une simple visite de courtoisie, et le ton de sa question le conforte dans son idée. Nina n'est pas d'humeur c'est certain « Tu as reçu un coup sur la tête? »  elle lui crie dessus directement, lui reste impassible sur son canapé. Il est d'un calme olympien, et cette attitude agace encore un peu plus Nina qui est réellement au bord de la crise de nerfs « Non je vais très bien merci de t'inquiéter pour moi. » il porte son verre de vin à ses lèvres et pose enfin son regard sur Nina « Je pourrais te tuer de mes propres mains là de suite. » elle serre ses poings et ajuste sa robe comme si ce geste pouvait la calmer, mais bien sûr cela ne marche pas, Robb ne tarde pas à répliquer comme à son habitude. La voir dans cet état l'amuse « Tu t'ennuierais blondie sans moi. D'ailleurs je te préférais blonde. » elle secoue la tête en signe d'exaspération, pour les besoins d'une de ses nombreuses couvertures, Nina avait du passer du blond au brun, et elle devait avouer qu'elle n'aimait pas non plus cette couleur de cheveux mais elle n'avait pas eu le temps de passer par la case coiffeur avant de venir voir son associé ce soir. Après l'incident avec les Russes, elle était partie en Colombie pour faire une vente, et elle avait laissé Robb s'occuper du merdier qu'il avait causé tout seul. Bien sûr ses clients Colombiens avaient eu vent de cette histoire. Elle avait dû calmer tout le monde sur le terrain, et avait bien fait comprendre que si l'un d'entre eux cherché à se rebeller d'une quelconques manières ils leur arriveraient le même sort. Si il y avait un point positif à cette affaire, c'est que cela servait à faire régner la peur chez les autres clients. Cela ne faisait que quelques heures qu'elle était de retour, et à peine avait-elle eu posé le pied sur le sol Américain que cette petite histoire lui était arrivé aux oreilles. Robb avait laissé partir cette June Harper, elle s'était évanouie dans la nature, alors qu'elle en savait bien trop. Alors retrouver sa couleur naturelle de cheveux passait au second plan pour l'instant. Elle lève les yeux à la remarque de Robb, qu'est ce qu'il pouvait être exaspérant parfois. Si habituellement Nina Westmore était d'une patience à toute épreuve, Robb venait très clairement de dépasser les limites là. Qu'il soit amoureux ou non, il n'avait aucun droit de mettre en danger leur business comme il l'avait fait. Elle s'arrête un instant de faire les cents pas dans le salon du jeune brun afin de lui asséner un regard plus que noir, et reprend ses allers et venus tout en soupirant bruyamment. Il fallait trouver une solution et rapidement qui plus est. Robb venait de les exposer tous les deux, il venait d'exposer tout leur trafic. Et si cette histoire venait aux oreilles de leurs ennemis, de leurs clients elle ne donnait pas cher de leur peau à vrai dire. Le jeune brun tente d'attirer l'attention de Nina mais rien n'y fait, elle reste perdue dans ses pensées, et ne s'arrête plus de marcher « Bon au lieu d'user les semelles de tes chaussures de luxe, est ce que tu vas me dire ce qui te contrarie autant Nina. »  elle s'arrête net et le regarde, elle le fusille du regard. Est ce qu'il est vraiment sérieux? Il n'a pas même pas la moindre petite idée du pourquoi Nina est dans tous ses états. Elle roule des yeux et lève les mains au ciel en signe d'exaspération, il faut décidément toujours tout leur expliquer à ces hommes. Cela en devenait lassant à la fin pour Nina. Elle avait passé quatre jour à Bogotá entouré de crétins et d'incompétents, elle avait dû tout leur expliquer des milliers de fois avant qu'ils ne comprennent, et ce soir Robb s'y mettait. Avec un sourire en coin, il reprend « Ton petit serveur s'est encore trompé dans ta commande de café ou j'ai mis une correction à un de tes amants et il est venu se plaindre?  » non mais qu'est ce qu'elle a fait pour mériter ça? pourtant elle avait été gentille cette semaine, elle n'avait insulté personne, elle n'avait menacé personne... enfin le gars à ce stupide coffee shop ne comptait pas. Ce n'était pas sa faute à elle, si il était incapable d'avoir sa commande juste, ce n'était pas comme si elle y allait tous les matins à la même heure et qu'elle prenait toujours la même chose depuis trois ans. Alors oui elle s'était un peu énervée contre lui, elle l'avait peut être un peu insulté, elle l'avait aussi peut être un peu menacé de lui arracher les yeux avec une fourchette s'il ne faisait pas un petit d'effort de mémoire. Mais c'était dans la colère du moment bien entendu. Fichu karma. Elle arrête de faire les cents pas et prend une grande inspiration tout en s'approchant de Robb, qui lui était toujours assis confortablement dans son sofa  « Je me suis promis de ne pas tuer ce soir, cette robe est trop difficile à nettoyer. » dit-elle avec un sourire forcé, et Robb la connait par cœur, ce sourire là ne présage rien de bon. Ce sourire là signifie que Nina est contrariée, qu'elle est en colère et qu'il vaut mieux la fuir dans ces cas là. Mais Robb ne fuit jamais, pas devant Nina. Elle peut se montrer horriblement désagréable avec lui, il reste de marbre, sans doute ce qui énerve encore plus la jeune blonde ou plutôt brune aujourd'hui. Elle attrape la bouteille de vin qui traine sur la table et boit une gorgée directement au goulot , pour la classe et la féminité on repassera, mais à l'évidence c'était bien le dernier de ces soucis actuellement. Robb la regarde avec de gros yeux, il n'aime pas quand elle fait ça, non vraiment pas. Il se lève, pose son verre sur la table basse devant lui et reprend la bouteille des mains de Nina. Il sait que lorsqu'elle perd patience tout objet à sa porté devient alors une arme pour elle et cette bouteille était bien trop chère pour qu'elle finisse sur le sol « Tu es vraiment stupide Renfield, tu l'as laissé partir? t'es encore plus idiot que je ne pensais.  » elle élève la voix, elle ne peut plus faire comme si ce n'était pas grave, elle n'a pas besoin non plus de rentrer dans les détails au vu du regard de Robb, il sait de quoi elle parle. Ces deux là se comprennent même sans se parler, ils sont tellement similaire au fond, qu'un simple regard peut suffire pour savoir ce qu'ils pensent. C'est cet atout majeur dans leur relation qui fait qu'ils sont de redoutables adversaires et qu'ils gèrent le réseau d'une main de fer. Nina n'a jamais eu ce genre de relation avec personne sauf avec lui, elle ne fait confiance en personne sauf en Robb pour tout dire. Il est clairement la seule personne sur terre qui peut la comprendre, qui peut la supporter aussi. Mais il est une des seules personnes à pouvoir la gérer. Nina n'est pas une personne facile à vivre, elle a besoin d'avoir quelqu'un auprès d'elle, et même si elle crie haut et fort, qu'elle est indépendante et qu'elle n'a besoin de personne, c'est faux. Elle a besoin de Robb. Et aujourd'hui, elle n'était plus certaine de pouvoir lui faire confiance au fond ce qui lui brise le cœur littéralement « On ne sait rien d'elle, à part qu'elle partage ton lit Robb. Pour tout ce que l'on sait elle pourrait être flic ou d'un cartel rival. » elle avait totalement raison, et Robb ne pouvait pas dire le contraire. Il ne savait rien de cette June Harper, qui au goût de Nina était bien trop proche de Robb. Elle ne la connaissait pas vraiment, mais elle ne la portait pas son cœur. Nina lui avait sauvé la vie, oui mais tout simplement parce que Robb lui a demander, mais elle n'avait qu'une seule envie l'étrangler, la laisser mourir. Nina a toujours été jalouse dès que quelqu'un s'approche du jeune brun, elle ne sait pas vraiment comment l'expliquer mais elle ne le supporte pas. Elle est plus que possessive avec lui. Pourtant elle n'est pas amoureuse de lui ou quoi que ce soit du genre. Mais devoir le partager, perdre sa place dans sa vie la rendait jalouse et mauvaise. Robb se rapproche d'elle avec un air menaçant, il avait toujours ce regard quand elle parlait de June. Mais elle ne la sentait pas cette fille, elle avait un truc louche, quelque chose cloché sur la manière dont elle était entrée dans la vie de son partenaire. La confiance n'était pas une grande qualité de Nina, loin de là. Elle se méfiait de tout et de tout le monde. Mais avec les expériences qu'elle avait vécue c'était tout à fait normal de pas aimer les nouvelles têtes qui s'immiscer trop vite dans son entourage « Nina comment.... » il est énervé, elle le sait. Mais elle n'a pas peur de lui. Elle sait que même s'il est véritablement hors de lui, il ne lèvera pas la main sur elle, il ne le pourrait pas. Elle le sait et c’est peut être pour ça que parfois elle le pousse vraiment à bout. Elle pose sa main sur le torse du jeune homme et sourit, elle se radoucit, elle laisse la colère de côté « Comment je sais? C'est la seule question qui te préoccupe? vraiment? » elle joue le chaud et le froid, elle joue souvent ce jeux pour déstabiliser son ennemi. Bien sûr elle sait que cette attitude ne marche pas sur lui, mais c'est une simple habitude « Tout finir par arriver à mes oreilles tu devrais le savoir. » elle sourit et penche la tête un peu le côté comme pour accentuer ses paroles. Oui tout arrive à ses oreilles lorsque cela concerne ses affaires et les gens avec qui elle travaille. Nina a des yeux et des oreilles partout en ville. L'argent vous donne ce pouvoir là, mais aussi la crainte que les personnes pouvaient avoir d'elle « Tu es inconscient. Qu'est ce qu'il t'a pris de tout lui dire et de la laisser s'enfuir ? J'espère au moins que c'est un bon coup. » sa colère avait repris le dessus, elle pointe son doigt en direction de Robb, comme pour appuyer d'avantage ses propos, pour rendre la menace encore un peu plus réelle. Elle est jalouse de June en réalité, car depuis qu'elle est entré dans le tableau Robb se tourne plus souvent vers elle que vers Nina. Il ne se pointe plus au milieu de la nuit chez Nina comme il le faisait. Oui Nina est jalouse c'est un fait. Oui elle est jalouse de ne pas être la seule femme dans la vie du beau brun « Mais je te préviens, si elle parle il faudra régler le problème.»  son regard est totalement vide d'émotion lorsqu'elle prononce cette phrase, elle n'a aucune émotion en disant avec des sous entendu que si June devient un problème, il faudra la faire disparaître. Robb attrape le bras de Nina et lui aussi accentue sa menace avec son regard et son ton de voix « Je t'interdis de t'approcher d'elle, Nina. » la jeune brune se dégage de son étreinte et fait un pas en arrière. Elle sourit un sourire en coin, Robb est complètement épris de cette fille, dans un sens elle n'est pas étonnée car elle a vu comment Robb a changé en 8 mois, depuis qu'il l'a rencontré mais elle est surtout déçue et triste de son comportement. Elle étouffe un rire et sourit  « Oh non je ne me chargerais pas du problème, ça serait trop facile. TU t'en chargera Renfield. » Il lui demandait assez souvent de le laisser se charger de ce côté du job, il voulait régler les problème seul, et même si ce problème n'était pas comme les autres, ce serait à lui de régler l'affaire.  Si Nina craignait pour sa vie mais surtout pour sa liberté, elle était aussi déçue. Elle avait une confiance aveugle en Robb et cela depuis des années, et elle était déçue qu'il puisse la trahir de la sorte. Vivre dans un constant mensonge est difficile, elle peut le concevoir mais tout révéler est aussi un énorme danger dans leur domaine. Elle le savait, il le savait avoir une relation sincère avec une autre personne était impossible, le mensonge faisait constamment partit de leur mode de vie, c'était une nécessité pour eux  « J'y crois pas... comment toi Robb Renfield tu as pu être aussi idiot. Toi qui me rappelle sans cesse qu'il ne faut jamais faire confiance à personne. Toi qui me dit de réfléchir avant de parler. » elle crie, elle ne sait plus quoi penser. Elle est en colère mais elle est terrifié à l'idée que quelqu'un dehors connaisse la vérité. Et même si elle sait pertinemment que Robb n'a rien dit à son sujet et sur son rôle au sein du cartel, elle sait que tout les relis tous les deux, et elle prend conscience brutalement qu'elle peut perdre Robb. C'est cela qui la fait le plus flipper. Le jeune brun la contourne et se dirige vers la porte d'entrée, il attrape le sac à main de Nina sur le trajet, elle l'avait laissé tombé sur le sol lorsqu'elle avait fait irruption chez lui. Il lui tend le sac en la regardant « Si tu es venu pour m'insulter, la porte est juste là. » il pointe la porte d'entrée du doigt et fait un signe de tête vers cette dernière pour faire comprendre le message à Nina, mais elle n'est pas prête à partir. Elle veut des explications maintenant  « Pardon ? non non je ne partirais pas. Je veux savoir Robb. Qu'est ce que cette pauvre fille à de plus que les autres avec qui tu t'envoies en l'air? Qu'est ce qu'elle a de plus? Répond moi. » elle crie de plus en plus, elle est hors d'elle, si les voisins de Robb sont encore éveillés ils entendent probablement leur dispute, mais elle s'en fiche. Elle veut savoir. Et elle ne veut pas partir tant qu'elle ne sait rien « Tu sais quoi dégages. » il perd patience, elle le sent mais ne bouge pas d'un pas. Elle le regarde dans les yeux, elle ne le lâche pas du regard, pourtant elle sait qu'il serait préférable de mettre les voiles. Mais elle croise les bras sur sa poitrine et le défi du regard plus déterminée que jamais. Il serre la mâchoire et va à sa rencontre, délicatement il la prend par la taille, mais être aussi doux avec Nina à ce moment précis lui coûte, cela peut se lire dans ses yeux. Il l'entraine vers la porte « J'ai envie d'être seul ce soir. Alors si tu veux reviens demain avec le petit déj' et tu pourras m'insulter autant que tu veux. Mais là j'ai pas la force de te supporter. » il la pousse vers la porte d'entrée, lui fourre son sac dans les bras et ouvre la porte. Elle passe sa main dans ses longs cheveux bruns et passe le pas de la porte « Très bien je m'en vais. » elle ne se retourne pas, elle entend la porte claquer et c'est à ce moment qu'elle tourne la tête vers la porte. Elle prend une grande inspiration pour se calmer, et lance son sac à main sur son épaule. Elle ne laissera pas tomber, elle a besoin de savoir ce qu'il lui a dit exactement, elle a besoin de savoir qui est cette June Harper qui a aujourd'hui tout le loisir de les dénoncer et de les envoyer pourrir en prison. Elle rejoint sa voiture, encore plus contrariée qu'à son arrivée chez Robb.  Quand elle est dans cet état seul Robb arrive à la calmer, à lui changer les idées mais ce soir il est à l'origine de cette crise d'angoisse qu'elle tente de refouler du mieux qu'elle peut. Lorsqu'elle est dans cet état elle court auprès de Robb mais ce soir elle ne sait pas où aller. Elle n'a personne et elle s'en rend compte de manière assez cruelle. La seule personne qu'elle a envie de voir est celle qui la mise à la porte. Elle prend une grande inspiration et compose un numéro sur son clavier de téléphone, elle attend deux sonneries avant d’entendre la voix d'un homme encore un peu endormi décrocher « Trouve moi tout ce que tu peux sur June Harper. Je veux tout savoir sur elle. » elle ne dit bonsoir, ni au revoir et raccroche. La personne au bout du fil sait pertinemment qui l'appelle, pas besoin de poser les questions. Elle regarde une dernière fois vers la maison de Robb et finit par démarrer pour rentrer chez elle. (...) Nina se réveille en sursaut, elle a encore fait ce foutu cauchemar, elle regarde l'heure sur son téléphone portable et soupire, il n'est que cinq heures du matin, elle n'aurait pas été contre quelques heures de sommeil en plus ce matin. Depuis son arrivée à Washington, ses nuits sont plus qu'agités. Elle n'a pas fait une nuit complète depuis bien longtemps, des cauchemars récurrents viennent chambouler son cycle de  sommeil. Toujours les mêmes. Elle se réveille toujours en sursaut et ne parvient pratiquement jamais à refermer les yeux après. Aujourd'hui, elle avait été réveillée par le cauchemar concernant Tommy, depuis que Robb lui avait dit qu'il n'avait pas arrêté la surveillance sur le jeune homme, elle avait peur qu'il lui arrive quelque chose. Elle pensait que lorsqu'il avait quitté Los Angeles et elle par la même occasion, il était hors de portée mais visiblement ce n'était pas le cas et elle s'en veut vraiment de l'avoir embarqué dans cette histoire. Elle tente de reprendre son souffle une fois de plus, et de chasser l'idée qu'il était arrivé quelque chose à Tommy. Mais ce cauchemar n'était pas le seul qui troublait Nina ces derniers temps, il y avait aussi l'appel qui lui apprenait que Robb était mort ou en prison, et l'autre était la police débarquant chez elle pour lui passer les menottes. Ce dernier étant bien moins terrifiant pour elle que les deux précédents. Toujours les mêmes cauchemars, toujours les mêmes fins. Elle regarde l'homme à ses côtés, elle passe sa main dans ses cheveux bruns et se lève sans faire de mouvements brusques. Nina ramasse ses vêtements sur le sol, c'est comme le petit poucet, elle suit chacun de ses habits jusqu'à la porte de l'entrée de la chambre de Robb. Ils ne logent pas dans le même hôtel, d'une part pour ne pas attirer l'attention et aussi parce que Nina avait élu domicile dans l'hôtel de la sœur du jeune homme et ils ne pouvaient pas se rencontrer.  Au vue de leur histoire c'était impossible, et si Nina devait être honnête, elle dirait qu'elle a de la peine pour Serena. Mais bien sûr elle se garde bien de parler de tout ça à Robb, sa vie privée n'est pas un sujet de discussion, elle sait qu'il n'aime pas en parler et si Nina adore faire enrager Robb, jamais elle ne se sert de son histoire personnelle avec sa famille. Il y a des limites que Nina se refuse de franchir. Elle est comme Robb, son père ou son frère sont des sujets hors limite pour tout le monde. Alors qu'elle enfile sa jupe bleue et qu'elle remonte la fermeture éclair, elle l'entend bouger dans le lit, elle sourit pour elle même car elle sait pertinemment qu'il va lui faire une réflexion, comme à son habitude « Tu vas ou? » elle lève les yeux au ciel, elle est toujours dos à lui, elle attrape son t-shirt et passe le bras gauche, puis le droit et enfin la tête. Elle l'ajuste et se retourne vers Robb. Son regard se balade sur le corps du brun, elle ne peut pas s'en empêcher. Nina crie haut et fort qu'elle n'a pas aucune faiblesse dans ce monde, mais la réalité est une toute autre histoire. Sa pire faiblesse - qu'elle ne veut pas admettre - c'est Robb, oui Robb Renfield lui même, cet homme qu'elle prend un malin plaisir à agacer chaque jour que Dieu fait. Il l'a ignoré pendant huit mois, car June a fait son entrée dans le tableau, et puis lorsqu'elle est partie il est revenu vers elle. Et si elle a essayé de le repousser au début, cela n'a duré que quelques jours, c'est bien connu Nina ne résiste jamais à Robb. Il a un tel pouvoir sur elle que ça en est presque effrayant au final « Je vais courir. J'arrive plus à dormir. » elle sait qu'elle n'est pas obligé de lui répondre mais elle le fait quand même. Peut être que dans un univers parallèle Nina et Robb sont fait pour être ensemble mais dans cet univers là, c'est pas vraiment le cas. Ils sont prêts à tout l'un pour l'autre c'est un fait et ils s'aiment, mais vraiment à leur façon. Elle le fixe, lui fait de même, c'est comme une sorte de défi que les parties veulent gagner. Nina est très mauvaise perdante, elle n'aime pas avoir tort non. Si un jour elle a tort, elle fera son maximum pour prouver que sa façon de voir les choses est tout de même la meilleure solution « Seule? » il se lève à son tour et se dirige vers la jeune blonde qui n'a pas bougé d'un pouce. Elle sourit, elle sait à quoi il joue, elle le connaît par cœur. Il s'avance vers elle tout en la fixant, lorsqu'il est à sa hauteur, elle fait un pas en arrière et se dirige vers la table de nuit pour récupérer ses boucles d'oreilles « Non j'ai invité June voyons et on va dire du mal de toi. Et puis je crois que Georges Clooney va nous rejoindre aussi. » un certain sarcasme transparaît dans son ton, ce qui est loin d'être inhabituel, c'est pourquoi le jeune brun ne répond rien, il croise simplement les bras sur son torse tout en regardant Nina avec insistance, elle craque toujours et finit pas lui dire la vérité ou parfois un semblant de vérité. Elle ne dit pas toujours ce qu'elle fait à Robb, pourtant elle est consciente qu'il doit le savoir au fond, mais il la laisse faire. Peut être sa manière de lui dire qu'il lui fait confiance ou bien de lui faire croire « Bien sûr que j'y vais seule. » elle soupire tout en accrochant sa montre, puis son bracelet. Elle attrape son collier et fait quelques pas vers Robb tout en se tournant pour qu'il comprenne qu'elle a besoin d'aide pour fermer le fermoir de son collier fantaisie « Et puis ce ne sont pas tes affaires. » elle est presque prête à quitter la chambre d'hôtel. Mais il lui manque encore ses chaussures et elle n'a aucune idée de l'endroit où elle pourrait se trouver, la seule chose qu'elle se souvienne c'est de les avoir enlevées dans l'ascenseur car elle avait horriblement mal aux pieds, il lui semble qu'elle les avaient toujours à la main lorsqu'elle a frappé à la porte de cette chambre mais elle n'est plus sûre. Elle parcours la pièce du regard, mais toujours pas ses Louboutains en vue, pourtant cette superbe semelle rouge devrait être plus facile à repérer dans ces cas là non?  «  J'ai bien le droit de te demander non? » tout en tenant au bout de ses doigts les fameuses de créateurs noires, la jeune blonde lui arrache presque les chaussures des mains et s'assoit sur le bord du lit pour les mettre à ses pieds. Elle baisse la tête pour enfiler la chaussure droite et relève les yeux vers Robb, toujours en caleçon devant elle, c'était comme si il voulait la torturer avec cette vue là, la rendre faible pour obtenir toutes les informations qu'il souhaite. C'est bien connu Nina ne résiste jamais à un bel homme, surtout les bruns. Si elle ne veut pas l'avouer, elle a bel et bien un type d'homme « Ça ne te regarde pas, et ne t'inquiète pas je ne vais pas aller tuer ta poule en pleine rue. J'ai plus de tenue que ça. » les deux chaussures aux pieds elle se lève, et adresse un clin d’œil à Robb. Il ne le dit pas directement mais il appréhende toujours de ce que pourrait faire Nina avec June, la blonde ne lui a jamais caché qu'elle aurait préféré voir June entres quatre planches, mais elle ne lui ferait jamais rien -du moins pas directement - pour le moment elle n'a pas ouvert sa bouche ce qui est un bon point pour elle. Car si Nina veut bien croire que Robb ait eu des sentiments pour elle à un moment donné, elle ne supporte pas l'idée que cette June pourrait tout faire tomber. Elle ne supporte pas l'idée qu'elle est entre ses mains son sort en réalité, car oui la liberté de Nina ne tient qu'à très peu de choses aujourd'hui. Cela a toujours été le cas, mais Nina était maître de son destin, si elle se faisait arrêtée car elle avait commis une erreur elle ne pourrait que s'en prendre à elle même, mais aujourd'hui c'était bien différent. Sa liberté dépendait littéralement de June, et ça elle avait du mal à l'avaler à vrai dire. Elle pousse Robb pour se frayer un passage jusqu'au miroir et applique du rouge à lèvre « Depuis quand tu te maquilles pour aller courir? » elle ne se maquillait pas pour aller courir, jamais, mais elle devait rejoindre son hôtel et Nina ne sort jamais dehors sans une touche de rouge à lèvre, un de ses principes auxquels elle tient beaucoup. Elle n'a pas pour habitude de se maquiller beaucoup mais le rouge à lèvre et le ricil sont deux choses sans lesquelles elle ne peut pas mettre un pied dehors, elle applique la dernières touches à son rouge à lèvre et se retourne vers Robb «  Roh t'es chiant ce matin. Occupe de toi de tes fesses okay? » elle fourre son maquillage dans son sac à main, ainsi que son téléphone portable. Elle s'approche de son associé pour lui déposer un baiser sur la joue et lui fait un signe de la main, elle commence à marcher vers la porte de sortie « Tu vas voir ce Whelan? » elle s'arrête net et fait volte face pour croiser le regard terriblement accusateur et noir de Robb, sa seule réaction est de soupirer vraiment très fort pour bien signaler son exaspération au brun, elle sourit « Tu le sauras quand ton petit chien de garde te feras le résumé de sa journée. » elle lui adresse un clin d’œil de nouveau et fait quelques pas afin d'atteindre la porte. Sans ajouter quoi que ce soit, Nina claque la porte de la chambre, tant pis si elle réveille les autres clients de l'étage, c'est bien le cadet de ses soucis. Elle a eu le dernier mot avec Robb et c'est tout ce qui compte, sa journée commence sur une note positive. Avoir le dernier mot est quelques chose que les deux aiment avoir, c'est une guerre sans merci pour avoir le dernier mot de la dispute. Et cette fois Nina a gagné, mais elle sait déjà que les représailles arriveront plus tard car si Nina n'aime pas perdre, Robb non plus. Une fois devant l'ascenseur elle appuie sur le bouton, elle monte à l'extérieur et attend patiemment d'arriver à la réception, tout en traversant le hall, elle le voit se lever de son siège mais fait comme si elle ne savait pas. Robb la fait suivre, et cette idée l'irrite au plus haut point. Elle fait le trajet jusqu'à son hôtel dans Capitoll Hill tout à fait normalement, mais au moment d'entrer au Henley Suites, elle se retourne rapidement et plaque l'homme contre le mur « Weaver tu as vraiment de la chance que je sois de bonne humeur ce matin sinon je t'aurais sans doute déjà crevé les yeux avec les clés de mon appartement. » elle affiche un sourire cynique, le jeune homme ouvre la bouche pour parler mais elle lui fait signe de se taire de suite ce n'est pas la peine qu'il aggrave son cas  « Tu vas retourner voir Robb et lui dire que s'il veut me surveiller il n'a qu'à faire le boulot lui même parce que visiblement tu es vraiment nul à ce job. Je t'ai repéré depuis la sortie de l'hôtel. » elle relâche sa prise sur Weaver et arrange ses cheveux rapidement avant de reprendre la direction de l'hôtel où elle loge, comme si de rien n'était. Elle salue chaleureusement le portier de l'hôtel, ainsi que la personne à l'accueil. Nina est une personne froide et glaciale parfois, mais pas lorsqu'elle est Nina Westmore la chasseuse d'art, elle est une personne toujours souriante et charmante « Miss Westmore? » elle s'arrête de marcher et affiche un sourire parfait avant de se retourner vers la personne qui l'interpelle « Quelqu'un a laissé cet enveloppe pour vous  l'accueil.» elle remercie la jeune femme et prend l'enveloppe dans ses mains, le mot confidentiel en gras et en rouge attire son attention « Merci. » elle se dirige vers l'ascenseur, elle tourne cette enveloppe dans tout les sens mais ne parvient pas à deviner ce qu'elle peut contenir. Mais elle ne l'ouvre pas de suite, elle préfère faire cela dans sa chambre une fois qu'elle sera seule.Une fois dans sa chambre, elle pose l'enveloppe marron sur la petite table du salon de sa suite et enlève ses chaussures à talons. Elle troque sa jupe droite et son haut en soie contre un débardeur ample et un mimi short de sport. Ses Louboutains se changent en Nike et s'attache les cheveux rapidement en un chignon quelque peu en désordre. Une fois prête, elle met ses écouteurs sur les oreilles, allume son ipod et ferme la porte de sa chambre. Il n'est que six heures du matin et elle espère pouvoir être tranquille pour courir et se changer les idées un peu. Lorsqu'elle court, elle a cette impression d'être une personne comme les autres, une personne normale en quelque sorte, elle se laisse porter par la musique et ne pense à rien, elle fait le vide complet dans sa tête. Normalement, elle serait sans doute aller admirer le lever du soleil sur sa planche de surf, seule au milieu de l'océan mais à Washington le jogging était sa seule solution pour s'évader. Elle salue Serena Renfield lorsqu'elle la croise dans le hall et se met à trottiner dès qu'elle est à l'extérieur. Elle connait cette ville, elle y est venue plusieurs fois pour affaires qu'elles soient légales ou illégales et elle doit avouer que si elle n'est pas aussi bien que Los Angeles, elle se sent chez elle ici. Nina voyage beaucoup, elle trouve toujours quelque chose de positif dans tous les endroits qu'elle visite pour le plaisir ou pour le business, elle aime bouger à travers le monde, mais elle plus que tout rentrer chez elle au fond. Elle a toujours entendu dire que pour apprécier la ville où on grandit il faut la quitter quelques temps et au retour on se dit qu'au final être chez nous c'est le meilleur endroit. (...) Après avoir courue pendant plus d'une heure, elle décide de s'arrêter. Elle reprend un souffle normal tout en marchant, si elle avait décidé de rentrer à l'hôtel directement pour sauter sous sa douche, lorsqu'elle passe devant ce Coffee Shop l'odeur de caféine l'attire irrémédiablement. Elle hésite quelques secondes et puis décide de pousser la porte de l'établissement pour prendre sa dose de café, sa première dose de la journée. Il y a des personnes qui sont accroc à la drogue, au thé pour Nina sa drogue c'est le café, et en particulier le café glacé. La caissière lui fait signe d'avancer pour commander « Americano black glacé s'il vous plait. Avec de la vanille. » toujours la même commande, à chaque fois qu'elle pousse la porte d'un coffee shop elle regarde le menu, elle se dit qu'elle va essayer quelque chose de nouveau mais lorsqu'elle passe commande, elle demande toujours la même chose. Il faut savoir que Nina a une commande différente pour chaque heure de la journée, un café pour toutes les occasions. Le matin à la première heure un americano noir glacé avec un soupçon de vanille, ensuite le café de dix heures un moccha sans chantilly avec du lait de soja, le café de midi qui est toujours un double expresso, le café de quatre heure mais qui lui varie selon son humeur. Le café du soir est aussi un expresso et il y a un autre si et seulement elle reste éveiller tard. D'ailleurs en pensant à tout cela, elle se dit que ces insomnies viennent sans doute de toute la caféine qu'elle boit dans la journée, mais elle ne peut pas s'en passer « Je parie que c'est ton premier café de la journée. » elle se retourne vers cette voix qu'elle reconnaitrait parmi des milliers, un sourire s'affiche sur son visage, c'est une vraie surprise. Bien sûr elle sait qu'il vit à DC mais elle ne s'attendait pas à le croiser ici et maintenant. Elle faisait en règle générale très attention à ne pas le croiser, non pas qu'elle ne meure pas d'envie de le revoir, mais c'était plus simple comme ça. Car elle sentait qu'elle pourrait retomber si facilement dans ses bras « Je suis si prévisible que ça alors. » elle se met à rire, elle ne pensait pas être aussi prévisible et surtout elle ne pensait pas que Tommy ait remarqué ces habitudes concernant sa grande histoire d'amour avec le café « Tu vas bien Tommy? » elle essaie de paraître complètement détachée, mais plus elle essaie plus elle se dit qu'elle n'y arrive pas du tout et que cela se voit à des kilomètres à la ronde. Comment un homme peut autant la déstabilisée? Elle qui est et qui a toujours été la reine des glaces concernant la gente masculine? « Oui tout va pour le mieux. Tu es ville pour combien de temps? » tout en posant la question il passe commande à son tour alors que le barrista appelle le prénom de Nina pour lui signaler que son café est prêt, elle attrape le gobelet et le remercie d'un sourire « Juste quelques jours,  je dois régler une affaire pour un client. » quelques jours ou quelques mois, elle n'est pas vraiment sûr quand toute cette histoire va se résoudre et si elle va se résoudre un jour au fond. Elle est vraiment contente de revoir Tommy, et en même temps elle a cette petite voie qui lui dit de fuir, de s'éloigner car elle le met encore plus en danger avec la situation actuelle. Lorsqu'il est partie, elle ne la pas montrer à qui que ce soit mais cela la rendue triste et le fait de se plonger corps et âme dans son travail l'a aidé à passer à autre chose un peu plus vite, du moins ça l'a aidé à faire abstraction de ses sentiments qui avaient fait surface. Et si elle avait cette envie irrépressible de surveiller Tommy, de savoir ce qu'il devenait, elle n'avait rien fait. Elle devait couper les ponts avec lui pour sa sécurité et pour elle aussi. Elle aurait été bien égoïste de l'entrainer dans sa vie si compliquée et si dangereuse   « Il y a des choses qui changent pas accroc au café et au boulot. » oui il y a des choses qui ne changent pas, le fait qu'elle lui mente encore une fois, ou qu'elle lui dise une demie vérité une nouvelle fois. Elle ne peut s'empêcher de remarquer que le jeune porte le t-shirt à l'effigie de la caserne de pompier dans laquelle il doit travailler, un sourire s'affiche sur son visage alors que tout la ramène à Los Angeles quelques années en arrière. Elle se souvient lorsqu'elle avait plaisanter sur le fait qu'être pompier devait être une technique de drague qui marchait à merveille sur les femmes. Mais le bruit des machines à café la ramène à la réalité  « Je dois y aller, mais je suis contente de t'avoir revu.» elle pose sa main sur le bras du jeune brun tout en lui souriant et se dirige vers la sortie.  Elle serait bien restée plus longtemps à parler, mais ce n'était pas une bonne idée. Pour lui ou pour elle? elle n'a pas encore la réponse à cette question mais c'était ce qu'il lui a semblé la meilleure idée sur le moment. Une fois à l'extérieur, la jeune blonde ne peut résisté à se tourner pour le voir encore une fois, elle croise son regard et fait  un rapide signe de la main avant de héler un taxi pour rentrer à l'hôtel afin de se changer et de commencer sa journée. Il fallait qu'elle travaille un peu pour donner le change, alors elle avait décidé de passer à la galerie d'art de la ville où elle a ses habitudes.



_________________


    Years, lovers, glasses of wine. These are things that must never be counted


Dernière édition par Nina Westmore le Ven 31 Juil - 20:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 1475
ADRESSE ↦ : #67, FOGGY BOTTOM


MY LITTLE BLACKBOOK
MY PLAYLIST: Your Guardian Angel - THE RED JUMPSUIT

MY NOTEBOOK
:

PRIORITIES AND FEARS
:
MessageSujet: Re: Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina   Ven 26 Juin - 20:45

Alors comme ça c'est elle qui gère le trafic ? assemble

_________________
{ When I say I love you more, I don’t just mean I love you more than you love me. I mean I love you more than the bad days ahead of us. I love you more than any fight we will ever have. I love you more than the distance between us. I love you more than any obstacle that could ever try and come between us. I love you the most } ❖ »   oakley team «
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foolish-blondie.tumblr.com
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 655
ADRESSE ↦ : hôtel, Watergate Complex, chambre #312

MessageSujet: Re: Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina   Ven 26 Juin - 20:56

dans ses rêves :siffle: gun

_________________


    The truth doesn't always set you free; people prefer to believe prettier, neatley wrapped lies ≡ jodi picoult.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 1475
ADRESSE ↦ : #67, FOGGY BOTTOM


MY LITTLE BLACKBOOK
MY PLAYLIST: Your Guardian Angel - THE RED JUMPSUIT

MY NOTEBOOK
:

PRIORITIES AND FEARS
:
MessageSujet: Re: Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina   Ven 26 Juin - 21:00

Ah June ça lui va hein, c'est Nina qu'elle mettra derrière les barreaux mdr

_________________
{ When I say I love you more, I don’t just mean I love you more than you love me. I mean I love you more than the bad days ahead of us. I love you more than any fight we will ever have. I love you more than the distance between us. I love you more than any obstacle that could ever try and come between us. I love you the most } ❖ »   oakley team «
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foolish-blondie.tumblr.com
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 655
ADRESSE ↦ : hôtel, Watergate Complex, chambre #312

MessageSujet: Re: Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina   Ven 26 Juin - 21:14

no way, personne touche à nina Rolling Eyes Robb préfèrerait de toute manière aller en prison plutôt qu'elle Rolling Eyes Rolling Eyes

_________________


    The truth doesn't always set you free; people prefer to believe prettier, neatley wrapped lies ≡ jodi picoult.


Dernière édition par Robb Renfield le Ven 26 Juin - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

----------------------------------------
we all have the potential to be heroes

AFFAIRES CLASSEES ↦ : 325
ADRESSE ↦ : Santa Monica (LA) // Whashington Henley Suites (DC)


MY LITTLE BLACKBOOK
MY PLAYLIST:

MY NOTEBOOK
:

PRIORITIES AND FEARS
:
MessageSujet: Re: Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina   Ven 26 Juin - 21:28

oh c'est trop mignon petit poussin :hug: :hug: :hug: mais Nina aussi elle préfère aller en prison plutôt que d'y voir Robb emu emu
et oui c'est elle qui gère, en fait Robb pense qu'il est en charge mais bon c'est juste pour lui faire plaisir facepalm facepalm
June  :axe: :axe:  la guerre est déclarée :hehe2: :hehe2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
----------------------------------------


MessageSujet: Re: Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Live fast die young, bad girls do it well ≈ Nina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNTIL WE BLEED  :: You're Up To-
www. bazzart
www. topsite obsession
www. topsite prg
www. topsite bazzart
CONTEXTE
REGLEMENT
BOTTIN DES AVATARS
SCENARIOS
PRESENTATION
INVITES
les membres du mois